Objectif et impartial depuis 2001 

Essais Routiers

Nissan Titan 2019

La camionnette des anticonformistes!

Certains segments du marché automobile sont plus difficiles que d’autres à percer : celui des camionnettes est très certainement au sommet de la liste, du moins ici en Amérique du Nord. Les F-150, RAM, Silverado et GMC Sierra de ce monde composent la quasi-totalité des ventes du segments des camionnettes en Amérique du Nord. À titre d’exemple, Ford affiche un peu plus de 72 000 unités de la série F vendues au mois de novembre 2018, contre 4114 Nissan Titan vendus pour le même mois de cette année. Visiblement, des croutes doivent être mangées du côté de Nissan afin de s’accaparer de plus amples parts de marché...

  • 2019-nissan-titan-interior
  • 2019-nissan-titan-review
  • IMG_3357
  • IMG_3358
  • IMG_3360
  • IMG_3362
  • IMG_3365
  • IMG_3368

La camionnette des anticonformistes!

Certains segments du marché automobile sont plus difficiles que d’autres à percer : celui des camionnettes est très certainement au sommet de la liste, du moins ici en Amérique du Nord. Les F-150, RAM, Silverado et GMC Sierra de ce monde composent la quasi-totalité des ventes du segments des camionnettes en Amérique du Nord. À titre d’exemple, Ford affiche un peu plus de 72 000 unités de la série F vendues au mois de novembre 2018, contre 4114 Nissan Titan vendus pour le même mois de cette année. Visiblement, des croutes doivent être mangées du côté de Nissan afin de s’accaparer de plus amples parts de marché...

  • 2019-nissan-titan-interior
  • 2019-nissan-titan-review
  • IMG_3357
  • IMG_3358
  • IMG_3360
  • IMG_3362
  • IMG_3365
  • IMG_3368

Derrière le volant

Mis à part de certains véhicules tels que le Ford Raptor ou le Tundra TRD Pro, la plupart des camionnettes ne sont pas conçues dans l’optique d’être amusantes à conduire. Le Nissan Titan ne fait pas exception à la règle : lourd, imposant et mou, c’est ce qui qualifie de manière abrégée à quoi ressemble la conduite de ce véhicule. Bien entendu, la vocation première d’une camionnette n’est pas d’être plaisante à conduire mais plutôt d’être performante et de pouvoir répondre aux lourdes tâches dictées par l’utilisation du véhicule par le consommateur. Le Titan, muni d’une motorisation à 8 cylindres développant 390 chevaux qui permet un couple de 394 livres, ne se classe pas très haut par rapport à la compétition américaine en termes de capacités à effectuer des tâches quotidiennes. Effectivement, avec une capacité de remorquage maximale (pour les versions non XD) de 9,760 livres, on ne se rend pas très loin. En comparaison, le Ford F-150 Power Stroke 2019 récemment essayé par Essai-Auto permet de remorquer un poids maximal de 11 400 livres, à partir d’un moteur de 6 cylindres diesel. Du côté de la capacité maximale de chargement, un maximum de 1610 livres peut être chargé contre 1940 livres pour le F-150. Avec un prix d’affiche quasi identique au F-150, on se demande comment justifier l’achat de notre modèle d’essai lorsqu’on en a vraisemblablement plus pour son argent avec le F-150. Sinon, l’efficacité du rouage intégral laisse à désirer; bien que sur des pneus 4 saisons, j’ai peiné à escalader une pente enneigée d’un maximum de 5 degré d’inclinaison. Je ne peux même pas imaginer lorsqu’une charge de remorquage est présente.

Malgré cela, certains points positifs peuvent tout de même être soulevés. Le moteur 8 cylindres de 390 chevaux nous propulse somme toute à 100km/h en à peine 6.9 secondes, soit presque une seconde complète de moins que le F-150 Diesel mais moins rapide que la version Ecoboost V6 3.5. Bien qu’assez rapide, on sent tout de même tout le poids du véhicule que le moteur doit tirer vers l’avant. En absence de remorquage, la transmission à 7 rapports effectue les changements de rapports sans aucun effort et assez rapidement. Cette combinaison motorisation/transmission nous a permis de réaliser une consommation moyenne d’essence relativement raisonnable d’environ 15l/100km durant notre semaine d’essai avec environ 600 kilomètres parcourus. La suspension effectue un excellent travail à rendre l’habitacle des plus confortables; les nids-de-poule se font à peine ressentir mais les bosses plus prononcées font rebondir le véhicule d’haut en bas de manière assez impressionnante. La direction est quant à elle assez directe bien que le rayon de braquage soit assez grand. On se sent en confiance au volant du véhicule et on n’a pas l’impression de manœuvrer un « gros bateau ». Les étroites rues de Montréal compliquent parfois la tâche car les dimensions du Titan sont assez colossales, mais on s’en sort tout de même sans trop de soucis.

Ainsi, la conduite du Titan peut se résumer de la manière suivante : suspension beaucoup trop molle, motorisation sous la moyenne au niveau remorquage, transmission acceptable et consommation d’essence acceptable.

Look et habitacle

Qui, ainsi, serait assez fou pour payer le même prix pour un Nissan Titan que pour quelconque camionnette américaine qui offre vraisemblablement beaucoup plus par dollar dépensé? La réponse se cache peut-être dans l’habitacle du Titan.

Commençons par l’habitacle du véhicule. Comme toute bonne camionnette, le Titan est composé d’éléments assez classiques. Beaucoup de boutons physiques, de plastiques et de lumières halogènes. Les cadrans qui forment l’odomètre ne sont pas digitaux, l’écran d’affichage est de dimensions très moyennes et les systèmes d’aide à la conduite sont juste assez suffisants pour que le conducteur n’ait aucun doutes face à la question « qui est en contrôle du véhicule? ». Très honnêtement, lorsqu’on monte à bord du Titan, on se croirait autour de l’année 2010. Les systèmes Apple Car Play ou Android Auto ne sont disponibles que depuis la version 2019, le système de navigation est tout droit sorti d’un GPS de type TomTom de l’an 2004 et la caméra de recul est de qualité assez médiocre. Sinon, sans surprise, l’habitacle du Titan est très spacieux et cinq adultes peuvent très confortablement y être assis. Les sièges sont confortables, bien qu’en tissus, et l’espace de rangement est assez impressionnant. En général, par contre, l’intérieur du Titan n’est vraiment pas ce qui le démarque de la compétition. Si ce n’est pas de la cabine du véhicule, à quoi bon acheter un Nissan Titan et non quel contre camionnette américaine offrant vraisemblablement beaucoup plus? La réponse se cache-t-elle dans le look extérieur du véhicule?

C’est selon moi ici que Nissan l’emporte avec le Titan 2018, surtout en version Midnight Edition. Un look à la fois très agressif et épuré permet au Titan de se distinguer de la masse. Ainsi, avec sa grille avant et ses phares très menaçants, ses jantes 20 pouces au fini noir mat, ses différents accents noirs et son allure générale assez ronde et épurée, c’est là vraiment que le Titan se distincte des autres camionnettes. En version Platinum Reserve, je trouve que le Titan perd de son aspect robuste afin de gagner des caractéristiques plus américaines telles les accents chromés ou encore les couleurs plus « western » comme le rouge bourgogne. Bien que j’aurais personnellement opté pour la version noire du Titan Midnight Edition, la couleur blanche de notre véhicule d’essai mettait en valeur l’allure à la fois robuste et épurée du Titan.

Conclusion

Nous sommes arrivés à la conclusion que le look du véhicule se doit vraisemblablement de jouer un rôle important dans la prise de décision d’achat du Titan : c’est après tout une des seules caractéristiques qui le démarque de ses compétiteurs américains. Je crois cependant que ce n’est pas la seule raison qui pousserait quelqu’un à se procurer un Titan; sortir de la masse en est une qui me semble assez sensée. Après tout, pour quelqu’un qui a toujours oscillé entre F-150, Silverado, RAM ou GMC Sierra, un changement ne pourrait faire de tort. Lorsqu’on considère ce qu’il y a de disponible à l’extérieur du spectrum des camionnettes américaines, on réalise ainsi que le Nissan Titan est une option très envisageable tout comme le Toyota Tundra.

À noter qu'il est aussi possible d'opter pour le Titan XD avec motorisation Diesel de 555 lb-pi de couple.

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule :  Titan
Marque :  Nissan
Version :  SV Midnight Edition
Autres versions disponibles :  S, SV, SL, Pro 4X, Platinum
Catégorie :  Camionnette
Nombre de place assises :  5
Nombre de portes :  4
Gamme de prix : 38 408 $ à 70 708$
Prix de la version à l'essai : 60 408 $
Transport et préparation : 1795 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  V8
Cylindrée : 5.6 litres
Puissance (ch) : 390 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 394 lp-pi @ 4000 trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) :  7
Transmission manuelle (Nb rapports) : N/D
Transmission variable continue : N/D

Performances

Accélération 0-100 km/h 6.9 sec.
Accélération 400m 15.1 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 15 l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui
Assistance au freinage : oui
Répartition électronique du freinage : oui
Assistance à la stabilité : oui
Système d'avertissement de collision : non
Système d'avertissement de changement de voie : non
Système d'avertissement d'angle mort : oui
Aide au stationnement : oui
caméra de recul : oui

Confort et commodité

Garniture des sièges : Tissu
Sièges chauffant avant : oui
Sièges chauffant arrière : ND
Sièges climatisés ND
Système de navigation oui
Système de clé sans main oui
Banquette rabattable non
Troisième rangée non

Système Sonore

Capacité MP3 : oui
Nombre de hauts-parleurs : 8
Branchement auxiliaires : oui
Système de divertissement arrière ND
Port USB oui
Connectivité Wi-FI ND

Dimensions

Longueur : 5794 mm
Largeur : 2020 mm
Hauteur : 1930 mm
Empattement : 3550 mm
Poids à vide : 2578 kg
Capacité de remorquage : 4185Kg

Garanties

Générale :  5 ans ou 160 000km
Assistance routière : oui
Perforation due à la corrosion :  5 ans

Mots-clés: camion