la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Subaru Impreza 2017

Rodrigo Rosales-List

La meilleure compacte… quelques mois par année.

Au Japon, l’engouement pour cette nouvelle génération a été si grand que le total de ventes fût supérieur à 11 000 unités dans le premier mois seulement, quatre fois plus que prévu. De plus, l’Impreza s’est vue décerner le titre de voiture de l’année dans ce pays; ce n’est que la deuxième fois que Subaru remporte ce prix. La nouvelle Impreza est-elle si extraordinaire que ça, ou est-ce qu’ils sont fous ces nippons !?

 

 

  • 1-IMG_0636
  • 2-IMG_0617
  • 3-IMG_0620
  • 4-IMG_0622
  • 5-IMG_0626
  • 6-IMG_0629
  • 7-IMG_0632
  • 8-IMG_0634

 

La meilleure compacte… quelques mois par année.

Au Japon, l’engouement pour cette nouvelle génération a été si grand que le total de ventes fût supérieur à 11 000 unités dans le premier mois seulement, quatre fois plus que prévu. De plus, l’Impreza s’est vue décerner le titre de voiture de l’année dans ce pays; ce n’est que la deuxième fois que Subaru remporte ce prix. La nouvelle Impreza est-elle si extraordinaire que ça, ou est-ce qu’ils sont fous ces nippons !?

 

 

  • 1-IMG_0636
  • 2-IMG_0617
  • 3-IMG_0620
  • 4-IMG_0622
  • 5-IMG_0626
  • 6-IMG_0629
  • 7-IMG_0632
  • 8-IMG_0634

 

Nouvelle génération

 

 Voici donc la cinquième génération de la Subaru Impreza. Omniprésente sur nos routes, elle n’a plus besoin d’introduction. Depuis son lancement en 1992, cette compacte a été l’un des choix les plus censés pour les consommateurs canadiens compte tenu des avantages de son système de traction intégrale, la polyvalence du modèle à hayon et son allure sportive.

Montée sur une toute nouvelle plateforme, l’Impreza est le premier modèle Subaru qui utilise la nouvelle plateforme standardisée, qui sera dorénavant la fondation pour toutes leurs voitures. Une seule plateforme mondiale pour tous les modèles de nouvelle génération.

Techniquement, la nouvelle plate-forme a une rigidité accrue de 70% sur le modèle sortant et un centre de gravité légèrement plus bas. La voiture est plus longue et plus large que l'ancien modèle, et possède un empattement plus long. Subaru clame qu’environ 95% des composantes ont été changées par rapport à la génération précédente.

Esthétiquement, la voiture est certainement plus attrayante que la version précédente. Cependant la Mazda 3, la Honda Civic et la Hyundai Elantra ont toutes un style plus audacieux. "Sobre" est possiblement l’adjectif le plus juste pour décrire en un mot le style de cette nouvelle Impreza. Notre modèle en essai était la version quatre portes (berline), qui est à mon avis la moins intéressante, car pour un supplément de $900 vous pouvez opter pour la version à hayon qui est plus polyvalente et jolie.

L’intérieur est sobre aussi. Cependant, force est d’admettre que c’est une grande amélioration vis-à-vis les versions précédentes. L’Impreza a toujours eu une réputation d’avoir un intérieur bon marché. Cette cinquième génération corrige le tir malgré certains coins ronds. C’est fonctionnel et d’allure moderne, avec des matériaux adéquats et un bon niveau de gadgets. Visuellement, c’est certainement moins chargé que l’intérieur de la Honda Civic, mais l’intérieur de la Mazda 3 est une coche au-dessus de cette Subaru. Dans le but de faire de l’intérieur de l’Impreza un endroit se voulant plus « techno », on a maintenant trois écrans d’information : un petit au centre du tableau de bord vis-à-vis le conducteur et deux dans la console centrale, l’un d'eux étant le système d’info divertissement. Chose surprenante, toute l’information qui est affichée dans l’écran d’information situé dans la partie supérieure de la console centrale est redondante car elle peut être affichée aussi dans le petit écran dans le tableau de bord. Malgré les efforts de moderniser l’intérieur, certains détails nous rappellent qu’il s’agit d’une compacte d’entrée de gamme. Par exemple, relevez les attaches velcro qui recouvrent les ancrages pour les sièges d’enfant et vous découvrirez la couleur de la mousse de votre siège, ainsi que sa minceur.

Malgré la minceur du rembourrage du siège et la position de conduite très droite, innée aux Imprezas, l’habitacle est comfortable. Les nouvelles dimensions se traduisent par une amélioration dans le dégagement intérieur, surtout au niveau des jambes pour les passagers arrière.

Motorisation

Coté moteur, Subaru nous informe que 80% des composantes ont évolué. Ce fait est surprenant car on a plutôt l'impression que ça fait partie des éléments qui n’ont pas changé depuis l’ancienne génération. On retrouve une version légèrement révisée du moteur quatre cylindres Boxer de 2,0 litres à injection directe. Le moteur produit maintenant 152 chevaux. Donc, on a changé quasi toutes les composantes pour aller chercher quatre maigres chevaux de plus qu'auparavant. La puissance était juste dans la génération précédente, et elle l’est encore. Coté transmission, on a droit à une vétuste transmission manuelle cinq vitesses ou à une transmission CVT qui rend l’expérience peu dynamique, malgré qu’elle permet à l’Impreza de devenir quasi aussi frugale qu’une voiture hybride (moyenne de 7,8 litres par 100km). Économie de carburant à part, la motorisation et la transmission sont les plus grands points faibles de cette voiture qui se veut aventurière, mais qui n’a pas le cœur pour suivre; surtout lorsque la plupart des concurrentes offrent des motorisations beaucoup plus puissantes.

Malgré ces bémols, il ne faut pas oublier son plus grand atout, et la raison pour laquelle cette voiture s’est taillée une place de choix dans notre pays nordique : son système de traction intégrale symétrique. À la lumière des cinq à six mois d’hiver que nous vivons chaque année, cette Subaru devient un choix logique et rationnel, surtout lorsqu’on sait que c’est l’une de seulement deux voitures compactes offertes avec traction intégrale à moins de 21 000$, l’autre étant la Mitsubishi Lancer; qui n’est pas une meilleure voiture et qui ne sera plus disponible dès l'an prochain.

L’Impreza n’est pas fougueuse, mais sa tenue de route est rassurante dans toutes les conditions, et la suspension qui était jadis trop sèche a été revue pour améliorer le confort. On retrouve aussi un système de variation active du couple qui aide également à améliorer la dynamique de conduite, en distribuant plus de couple aux roues extérieures pour aider à mieux négocier les virages. Ses prouesses dynamiques ne jouent pas en sa faveur car elles mettent en évidence que le châssis, la suspension et son rouage intégral peuvent bénéficier de plus de puissance et d’une transmission plus sportive pour en faire une voiture moins banale à conduire.

Conclusion et fiche technique

L’Impreza 2017 est disponible en quatre livrées peu importe le nombre de portes choisi (Commodité, Tourisme, Sport et Sport Tech). Les prix varient de 20 000$ à $31 000$ dépendamment du niveau d’équipement choisi. Malgré que la grande majorité de ses pièces soient neuves, l’Impreza n’est pas mon choix pour voiture de l’année. Redemandez-moi cette question en plein milieu d’une tempête de neige au mois de janvier et je risque de changer d’avis. Je suis convaincu que c’est ça qui est arrivé au Japon : ils ont dû voter pour leur voiture de l’année suite à une tempête de neige, c’est la seule raison qui expliquerait son titre.

 Autres commentaires: Benjamin

Cette nouvelle Subaru Impreza, tout comme la génération précédente, est un choix rationnel et non passionnel. La version 2017 est enfin un peu plus silencieuse, et le volume offert est plus que satisfaisant pour une famille de quatre personnes. Les versions Commodité et Tourisme offrent beaucoup pour le prix demandé, surtout lorsqu'on considère l'excellente traction intégrale offerte de série. Par contre, son look est totalement anonyme, surtout avec cette version berline. En bout de ligne, on opte pour cette compacte uniquement si l'on est un inconditionnel de cette traction intégrale qui est très utile et sécuritaire durant nos hivers. Pour les autres aspects du véhicule, la compétition fait mieux!

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule :  Impreza
Marque :  Subaru
Version :  Tourisme
Autres versions disponibles :  commodité, sport, sport-tech
Catégorie :  Compacte
Nombre de place assises :  5
Nombre de portes :  4 ou 5 (hayon)
Gamme de prix : 19,995 $ à 30,995 $
Prix de la version à l'essai : 21895 $
Transport et préparation : 1,595 $ + 325,50 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  Boxer 4-cylindres
Cylindrée : 2,0 litres
Puissance (ch) : 152 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 145 (lp-pi) @ 6000 trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) :  CVT
Transmission manuelle (Nb rapports) :  5
Transmission variable continue : oui

Performances

Accélération 0-100 km/h 9,2 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 7.8 l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui 
Assistance au freinage : oui 
Répartition électronique du freinage : oui 
Assistance à la stabilité : oui 
Système d'avertissement de collision : oui 
Système d'avertissement de changement de voie : non
Système d'avertissement d'angle mort : oui 
Aide au stationnement : oui 
caméra de recul : oui 

Confort et commodité

Garniture des sièges : Tissu
Sièges chauffant avant : oui
Sièges chauffant arrière : non
Sièges climatisés non
Système de navigation oui 
Système de clé sans main oui 
Banquette rabattable oui 
Troisième rangée non

Système Sonore

Capacité MP3 : oui
Nombre de hauts-parleurs : 6
Branchement auxiliaires : oui 
Système de divertissement arrière non
Port USB oui 
Connectivité Wi-FI non

Dimensions

Longueur : 4625 mm
Largeur : 1775 mm
Hauteur : 1455 mm
Empattement : 2670 mm
Garde au sol : 130 mm
Poids à vide : 1376 kg
Volume du coffre : 348 L

Garanties

Générale :  36 mois / 60,000 km
Assistance routière : oui 
Perforation due à la corrosion :  60 mois, km illimité

 

 

Mots-clés: compacte