la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Mazda3 GS 2017

Zoom-zoom ou brrrrr-brrrrr?

Quelques modestes changements ont été apportés pour rafraîchir la Mazda3. Est-ce qu’elle réussira à vous échauffer l’esprit, ou vous laissera-t-elle de glace?

 

 

  • 1-IMG_0361
  • 1a-IMG_2632
  • 2-IMG_0363
  • 3-IMG_0366
  • 4-IMG_0368
  • 6-IMG_0351
  • 7-IMG_2657
  • 9-IMG_0354

 

Zoom-zoom ou brrrrr-brrrrr?

Quelques modestes changements ont été apportés pour rafraîchir la Mazda3. Est-ce qu’elle réussira à vous échauffer l’esprit, ou vous laissera-t-elle de glace?

 

 

  • 1-IMG_0361
  • 1a-IMG_2632
  • 2-IMG_0363
  • 3-IMG_0366
  • 4-IMG_0368
  • 6-IMG_0351
  • 7-IMG_2657
  • 9-IMG_0354

 

Changements mineurs

C’est lors d’une semaine des plus hivernales, que j’ai fait connaissance avec la 2017 Mazda3 GS. J’aurais simplement pu prendre les clés de mon SUV et ignorer les défis que représente conduire une voiture compacte dans des conditions hivernales difficiles. Cependant, plus de 30,000 Mazda3 ont été vendues au Canada en 2016. Donc je me suis dit qu’il était ma responsabilité de documenter la vie derrière le volant pour les milliers de gens qui doivent affronter nos rudes hivers à bord d’une compacte comme la Mazda3.

Ça fait seulement deux ans que la Mazda3 a changé complètement de look. Malgré ce fait, Mazda a jugé bon de fignoler son plus grand vendeur. Quoique mineurs, les changements esthétiques ont permis de peaufiner l’allure générale de la voiture. On parle d’une nouvelle grille ainsi que des changements aux pare-chocs avant et arrière. Le look est très européen et rappelle celui du devant d’une BMW série 3, particulièrement maintenant avec cette nouvelle grille trapézoïdale qui se termine sur le coin des phares, au lieu de les chevaucher. C’est somme tout moderne sans être trop chargé, c’est simplement de bon goût.

À l’intérieur l’inspiration allemande continue. C’est sobre et fonctionnel. Les commandes nous tombent sous la main et la qualité des matériaux dépasse les attentes, c’est au-delà de la compétition directe. Même avec des gants les commandes sont faciles à opérer, et le volant chauffant est un atout en hiver. En essai nous avions le modèle GS, qui se veut le milieu de gamme. Notre voiture était équipée de quelques options bienvenues, tel qu’une caméra de recul (toujours enneigée), un toit ouvrant (que j'ai pas eu la chance d'utiliser) et le système de navigation (utile pour trouver des détours lorsqu'on suit la gratte).

À mon avis il y a deux bémols dans la cabine. Numéro un c’est lié au fait qu’on a tellement voulu épurer le tableau de bord, que certaines commandes fréquentes telles que les commandes de musique/radio sont seulement accessibles par la roulette du système d’info-divertissement. Ceci fait en sorte qu’on peut perdre de précieuses secondes à tenter de les actionner. Numéro deux, l’espace intérieur vertical est limité. Les gens qui comme moi, mesurent six pieds et plus, devront faire attention au moment d’entrer et sortir (je me suis cogné la tête à une couple de reprises en entrant, heureusement l'épaise tuque tricotée a absorbé l'impact). Même chose pour les passagers arrière, surtout dans le cas de la berline, où le toit arche rapidement vers l’arrière. 

Plaisir assuré

Deux moteurs de quatre cylindres sont offerts : un moteur 2,0-litres qui développe 155 chevaux et 150lb-pi de couple; et un moteur 2,5-litres qui développe une trentaine de chevaux de plus. Ce dernier se trouve uniquement dans le modèle GT. Le modèle GS en essai était muni du moteur 2,0-litres et il s’est avéré très adéquat, même plaisant à conduire dans plusieurs centimètres de neige. Il avait suffisamment de puissance pour sortir la voiture des virages enneigés (dommage que la plupart des voitures récentes transigent vers des freins à main électroniques, il est désormais plus difficile de dérober les coins). En termes de consommation de carburant, j’ai été satisfait avec sa moyenne de 9,7L/100km, qui malgré le fait qu’elle peut sembler élevée, elle reflète le plaisir de conduite que j’ai eu avec et les conditions hivernales extrêmes qu’on a dû affronter.

C’est vraiment par le plaisir de conduite qu’elle procure que cette Mazda3 se différentie de ses rivales directes. Quoiqu’un peu légère à mon goût, la direction est précise et répond au moindre ajustement. La voiture est solidement plantée en virage avec très peu de roulis. De plus, une nouvelle technologie vient jouer dans cette équation pour 2017. Il s’agit du système « G-Vectoring Control » qui se veut la prochaine étape dans ce que les japonais appellent la philosophie « Jinba-Ittai »; c’est la recherche du sentiment d’harmonie et unité entre le conducteur et le véhicule. En termes mécaniques, c’est l’ajustement du rendement du moteur en fonction des données du châssis et des entrées de direction pour permettre à la voiture de demeurer plus stable et agile en virage. En plus, vous pouvez encore équiper votre Mazda3 avec une ancienne technologie qui contribue grandement au plaisir de conduite : la bonne vieille transmission manuelle.

Comme dans le passé, deux catégories de Mazda3 sont offertes : la berline et le modèle « sport » qui est en fait un hatchback. Pour percer dans le monde ultra concurrentiel des voitures compactes, la Mazda3 de base est offerte à partir de $17,610. À ce prix-là on n’a pas grand-chose de plus qu’une transmission manuelle, des sièges en tissu et des roues d’acier de 16 pouces. Cependant, une multitude d’options s’offrent à vous, et peuvent faire grimper la facture au-delà des $31,000. À ce prix-là vous aurez une Mazda3 GT avec des phares au xénon directionnels, des roues en alliage de 18po, des sièges en cuir et même des gadgets tels que l’affichage à tête haute pour jamais quitter les yeux de la route, surtout lors d'une tempêtes de neige digne d'un saut d'hyperespace comme dans la guerre des étoiles!

Été comme hiver

Bordées de neige collante, grésille, verglas, gel soudain, glace noire, poudrerie: on aura tout vu en ce beau mois de février. Nonobstant, cette nouvelle Mazda3 a su surmonter toutes ces épreuves avec brio. C’est une voiture solide qui récompense son conducteur avec une bonne communication et une tenue de route sportive. Son look est plus raffiné qu’auparavant et l’intérieur sobre et fonctionnel rappelle celui des allemandes. À mon avis c’est présentement la meilleure voiture compacte sur le marché (avec la Honda Civic), été comme hiver.

 

 

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule : Mazda3
Marque : Mazda
Version : GS 
Autres versions disponibles : GX, GS, GT 
Catégorie : Compacte 
Nombre de place assises :
Nombre de portes : 4 ou 5 (modèle à hayon) 
Gamme de prix : 17,610 $ à 31,000 $
Prix de la version à l'essai : 24,789 $
Transport et préparation : 1,695 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  4 cylindres
Cylindrée : 2,0 litres
Puissance (ch) : 155 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 150 : (lp-pi) @ 3250 trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) : six vitesses 
Transmission manuelle (Nb rapports) : six vitesses 
Transmission variable continue : non

Performances

Accélération 0-100 km/h 9,5 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 9,7 l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui
Assistance au freinage : oui
Répartition électronique du freinage : oui
Assistance à la stabilité : oui
Système d'avertissement de collision : oui
Système d'avertissement de changement de voie : oui
Système d'avertissement d'angle mort : oui
Aide au stationnement : non
caméra de recul : oui

Confort et commodité

Garniture des sièges : Cuir ou Tissu
Sièges chauffant avant : oui
Sièges chauffant arrière : non
Sièges climatisés non
Système de navigation oui
Système de clé sans main oui
Banquette rabattable oui
Troisième rangée non

Système Sonore

Capacité MP3 : oui
Nombre de hauts-parleurs : 6
Branchement auxiliaires : oui
Système de divertissement arrière non
Port USB oui x2
Connectivité Wi-FI non

Dimensions

Longueur : 4580 mm
Largeur : 2053 mm
Hauteur : 1455 mm
Empattement : 2700 mm
Poids à vide : 1291 kg
Volume du coffre : 350 L

Garanties

Générale : 3 ans, km illimité
Assistance routière : oui / non / ND
Perforation due à la corrosion : 7 ans, km illimité 

Mots-clés: compacte, 2017