la source en matière d'essai-auto

Guide d'achat

Mini Cooper cabriolet 2016 - Guide achat

La MINI décapotable offre bien sûr la possibilité d’avoir les cheveux dans le vent et l’opération se fait en quelques secondes seulement. Une fois le toit retiré, il reste tout simplement plié à l’arrière… étrange. Lorsque le toit est en place, il ne semble pas très isolé et surtout la vision vers l’arrière est extrêmement réduite, surtout au niveau du pilier C. Bref, il faut s’y faire.

 

Après toutes ces années à faire ce métier, je n’avais jamais eu la chance de tester la version ultime de la Cooper Cabriolet, soit la John Cooper Works (JCW). Cette version est en fait une Cooper S à laquelle nous avons donné quelques bouteilles de « Red Bull » afin de lui donner des ailes.

On s’entend tous sur le fait que la Mini Cooper est une petite voiture, très petite. Avec un poids légèrement supérieur à 1 200 kg, le plaisir de conduite est assuré. Cependant, pour ceux et celles qui veulent le summum du plaisir, cette JCW est le choix idéal, à condition d’avoir les moyens pour débourser le supplément exigé. Le petit 1,6 litre est poussé encore plus loin et produit ici 211 ch et 192 lb-pi à seulement 1 850 tr/min. L’échappement est aussi plus libre et la sonorité est encore plus présente. La suspension n’a pas échappé aux ingénieurs de chez Mini et fut elle aussi modifiée pour procurer un comportement routier plus ferme et rigide. Le résultat final est une voiture qui procure une expérience de conduite qui est beaucoup plus similaire à un kart professionnel qu’à une voiture légale pour la route. La direction est hyper précise, les roues situées aux quatre coins permettent une stabilité surprenante, la suspension est parfaitement ajustée afin de procurer toute la fermeté nécessaire en virage et le couple de la motorisation permet de sortir des virages telle une catapulte (ou presque!).

Mots-clés: sous-compacte