Objectif et impartial depuis 2001 

Essais Routiers

Subaru Ascent 2019

Tribe-quoi?

Il y a de cela 12 ans, soit en 2006, Subaru révélait son tout premier VUS 7 places; le Tribeca. Mon voisin en possédait un, de couleur beige/or, qu’il a conservé pour une période d’environ huit ans. C’est ainsi que ce véhicule a particulièrement marqué mon adolescence; pendant huit longues années, presque chaque jour, j’ai dû endurer la laideur que dégage ce VUS. Aujourd’hui, à 21 ans, je me retrouve derrière le volant de ce que je considère le premier « réel » VUS 7 (8) places de Subaru; l'Ascent 2019. À mon grand plaisir, je peux déjà vous assurer que ce véhicule n’a rien à voir avec celui de mon voisin.

 

  • 2019_subaru_ascent
  • DSC_6024
  • DSC_6026
  • DSC_6029
  • DSC_6030
  • DSC_6034
  • DSC_6037
  • subaru_ascent_intrieur

Tribe-quoi?

Il y a de cela 12 ans, soit en 2006, Subaru révélait son tout premier VUS 7 places; le Tribeca. Mon voisin en possédait un, de couleur beige/or, qu’il a conservé pour une période d’environ huit ans. C’est ainsi que ce véhicule a particulièrement marqué mon adolescence; pendant huit longues années, presque chaque jour, j’ai dû endurer la laideur que dégage ce VUS. Aujourd’hui, à 21 ans, je me retrouve derrière le volant de ce que je considère le premier « réel » VUS 7 (8) places de Subaru; l'Ascent 2019. À mon grand plaisir, je peux déjà vous assurer que ce véhicule n’a rien à voir avec celui de mon voisin.

 

  • 2019_subaru_ascent
  • DSC_6024
  • DSC_6026
  • DSC_6029
  • DSC_6030
  • DSC_6034
  • DSC_6037
  • subaru_ascent_intrieur

Derrière le volant

Étant à l’époque trop jeune pour demander à mon voisin de faire l’essai routier de son Tribeca, je ne peux vous donner d’opinion adéquate quant à l’expérience conduite de cet ancien modèle. Je peux cependant vous fournir une adéquate comparaison entre les modèles rois du segment tels que le Mazda CX-9 ou GMC Acadia essayés récemment: pour un véhicule utilitaire « sport » dont la fonction première n’a presque rien à voir avec le sport, l’Ascent 2019 est un réel plaisir à conduire.  Le tout nouveau moteur 4 cylindres turbo de 2.4 litres de type Boxer, fidèle à Subaru, permet de développer une puissance de 260 chevaux (5600 tours/min) et un couple de 277 lb-pi.

De manière abrégée, voici ce que cette motorisation apporte au véhicule : bonne puissance, bon couple, bonne accélération, bonne capacité de remorquage, mauvaise sonorité puis mauvaise autonomie de carburant. Les 260 chevaux que livrent le Ascent sont amplement suffisants et apporte une très intéressante capacité de remorquage (5000lbs). L’inconvénient majeur qui peut être soulevé en lien avec cette motorisation doit cependant être pris très au sérieux par les acheteurs potentiels : la consommation de carburant. Durant notre semaine d’essai, environ 780 kilomètres ont été réalisé avec l’Ascent. Consommation moyenne de carburant pour ces 780 kilomètres? 13.5 litres par tranche de 100 kilomètres (13.5l/100km). Chez Mazda, le CX-9 permet de réaliser une moyenne combinée de 10,7l/100km contre 11.2l/100km pour le GMC Acadia… et ce dernier en version 6 cylindres de 3.6L.

Tout ne tourne cependant pas autour de la consommation d’essence d’un véhicule. L’Ascent est un véhicule d’une taille substantielle qui se conduit de manière très civilisée ; son imposante taille ne se fait absolument pas ressentir derrière le volant, notamment grâce à l’agilité et la précision ressentie par l’interaction avec le volant. Maintenant, l’ajout de palettes de changement de vitesses au volant, c’est du Subaru tout craché. On les aime côté design, mais pas mal moins côté fonctionnalité. Je ne le répéterai jamais assez : une transmission de type CVT, ça ne peut être jumelée à des palettes de changements de vitesses!

Look et habitacle

En débutant par l’extérieur, je crois que Subaru a franchement lancé un produit réussi. Le museau du véhicule est similaire à celui du Outback, avec quelques changements au niveau de la grille et des phares afin de donner un look un peu plus robuste au Ascent. Les quelques éléments chromés du véhicule (jupes, pare-chocs, grille, poignées, etc.) sont juste assez nombreux pour afficher la qualité de fabrication du véhicule sans toutefois donner l’impression de regarder un Cadillac Escalade du milieu des années 2000. Sinon, je ne suis toujours pas convaincu du look de l’arrière du véhicule; les phares sont, à mon avis, de dimensions un peu trop exagérées. Par contre, je les préfère aux phares arrière du CX-9, qui sont vraisemblablement recyclés d’une Mazda 3.

Ce que je détestais particulièrement du Tribeca de mon voisin, c’était la couleur qu’il revêtait : à moins de posséder une Chrysler Sebring Convertible et de résider en Floride, là où le nombre de Sebring Convertible par habitant est le plus élevé en Amérique du Nord (j’imagine), aucune voiture ne devrait être revêtue de la couleur beige/or. Ainsi, je lève mon chapeau à Subaru d’offrir une gamme de couleur chacune plus splendide que l’autre. Notre modèle d’essai revêtait quant à lui un très joli bleu foncé nommé Bleu Abysse Nacré, en plus d’être doté d’un intérieur totalement recouvert de cuir (presque chaque recoin) brun : la combinaison bleu/brun est probablement l’une de mes combinaisons de couleurs préférées, tout véhicule confondu. De ce fait, je tiens à remercier Subaru de ne pas offrir de couleur beige/or telle que mentionnée ci-haut pour l'Ascent 2019.

Puis, à l’intérieur de la cabine, les passagers se retrouvent dans une abondance de luxe. La version Premier du Ascent, dont le prix d’affiche est de 51 910$, offre un habitacle des plus concurrentiels du segment : bancs chauffants à l’avant et à l’arrière, ventilés à l’avant, volant chauffant, système de technologie d’aide à la conduite Eyesight, caméra de recul (à l’avant et à l’arrière), toit panoramique, lumières d’accueil, etc. Les écrans d’infodivertissement offrent une panoplie d’information ; on peut y trouver des données sur l’angle d’inclinaison de la voiture jusqu’à la météo des sept prochains jours pour la ville du choix du conducteur. La suspension effectue par ailleurs un excellent de travail au niveau du compromis confort/fermeté. Le véhicule ne nous permet pas de sélectionner différents modes de conduite (sauf pour le mode hors-route, X-Mode), condamnant ainsi les passagers à une seule rigidité possible pour la suspension, ce qui n’est en aucun cas une mauvaise chose.

La cabine du CX-9 est selon moi de niveau comparable à celle du Ascent, mais offre beaucoup moins au niveau du système d’infodivertissement. La qualité des matériaux est très similaire et les deux cabines sont aussi ergonomes l’une que l’autre. Pour ce qui est du Acadia, disons simplement que son habitacle n’est pas tout à fait à la hauteur des deux autres véhicules dont on parle ici.

Le même système d’infodivertissement est par ailleurs offert sur les autres versions du Ascent. Un habitacle naturellement moins luxueux accompagne le véhicule, mais le sentiment de conduite demeure le même. Les composantes mécaniques sont elles aussi exactement les mêmes d’une version à l’autre et seuls quelques changements esthétiques peuvent être observés à travers la gamme de modèles offerts.

Conclusion

Comme premier « réel » essai à s’implanter dans le marché des VUS 7 (8) places, Subaru effectue un véritable coup de circuit. Le Subaru Ascent se démarque de la compétition par son design à la fois robuste et subtil, aussi par son habitacle qui offre énormément pour le prix et le plaisir qu’on y prend à le conduire. Ainsi, c’est un véhicule que je recommande à quiconque cherchant à se procurer un VUS dans ce segment : pour faire changement d’un Honda Pilot ou d’un Mazda CX-9, l’Ascent est le choix par excellence. Bref, soyez le voisin que j’aurais aimé avoir.

 

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule :  Ascent
Marque :  Subaru
Version :  Premier
Autres versions disponibles :  Commodité, Tourisme, Limited
Catégorie :  VUS
Nombre de place assises :  7
Nombre de portes :  4
Gamme de prix : 37 910 $ à 51 900 $
Prix de la version à l'essai : 51 900 $
Transport et préparation : 1800 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  4 cylindres Boxer turbo
Cylindrée :  2,4 litres
Puissance (ch) : 260 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 277 lp-pi @ 2000 trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) :  8
Transmission manuelle (Nb rapports) :  N/D
Transmission variable continue : oui

Performances

Accélération 0-100 km/h 7.3 sec.
Accélération 400m 15.6 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 13.5 l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui
Assistance au freinage : oui
Répartition électronique du freinage : oui
Assistance à la stabilité : oui
Système d'avertissement de collision : oui
Système d'avertissement de changement de voie : oui
Système d'avertissement d'angle mort : oui
Aide au stationnement : oui
caméra de recul : oui

Confort et commodité

Garniture des sièges : Cuir
Sièges chauffant avant : oui
Sièges chauffant arrière : oui
Sièges climatisés oui
Système de navigation oui
Système de clé sans main oui
Banquette rabattable oui
Troisième rangée oui

Système Sonore

Capacité MP3 : oui
Nombre de hauts-parleurs : 14
Branchement auxiliaires : oui
Système de divertissement arrière non
Port USB oui
Connectivité Wi-FI non

Dimensions

Longueur : 4998 mm
Largeur : 1956 mm
Hauteur : 1819 mm
Empattement : 2890 mm
Poids à vide : 2005 kg
Volume du coffre : 504 L
Capacité maximale de chargement : 2449 L
Capacité de remorquage : 2267 Kg

Garanties

Générale :  3 ans ou 60 000km
Assistance routière : oui

Mots-clés: VUS