la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Subaru WRX STi 2017

La compétition fait mal

La Subaru STi est une voiture spéciale attirant une clientèle assez fidèle et qui possède un certain « aura » considérant les performances très intéressantes qu’elle peut offrir en toute saison grâce à son excellente traction intégrale et son moteur Boxer turbocompressé. Étant sur le marché depuis plus de 10 ans au Canada, elle n’a pas eu beaucoup de compétition depuis son arrivée sur notre continent.  On peut penser à la Mitsubishi Lancer Evo mais elle n’est malheureusement plus offerte par ce constructeur, et aussi à la Volkswagen Golf R de première génération (2012-2013) malgré sa puissance de seulement 250ch. Par contre, l’année 2016 nous arrive avec deux compétiteurs prêts pour le combat, soit la toute nouvelle Golf R et la Ford Focus RS. Et il ne faut que quelques minutes derrière le volant de la Subaru pour se rendre compte que Ford et Volkswagen viennent de déranger grandement le statut de cette Subaru qui avait fait partie de notre liste des meilleurs choix de 2015 chez les sportives.

  • 2016_subaru_wrx_sti_2016
  • SAM_1831
  • SAM_1834
  • interior
  • side
  • subaru-sti-2016-rear
  • subaru_sti_rear_seat
  • subaru_wrx_sti-2016_essai-auto

La compétition fait mal

La Subaru STi est une voiture spéciale attirant une clientèle assez fidèle et qui possède un certain « aura » considérant les performances très intéressantes qu’elle peut offrir en toute saison grâce à son excellente traction intégrale et son moteur Boxer turbocompressé. Étant sur le marché depuis plus de 10 ans au Canada, elle n’a pas eu beaucoup de compétition depuis son arrivée sur notre continent.  On peut penser à la Mitsubishi Lancer Evo mais elle n’est malheureusement plus offerte par ce constructeur, et aussi à la Volkswagen Golf R de première génération (2012-2013) malgré sa puissance de seulement 250ch. Par contre, l’année 2016 nous arrive avec deux compétiteurs prêts pour le combat, soit la toute nouvelle Golf R et la Ford Focus RS. Et il ne faut que quelques minutes derrière le volant de la Subaru pour se rendre compte que Ford et Volkswagen viennent de déranger grandement le statut de cette Subaru qui avait fait partie de notre liste des meilleurs choix de 2015 chez les sportives.

  • 2016_subaru_wrx_sti_2016
  • SAM_1831
  • SAM_1834
  • interior
  • side
  • subaru-sti-2016-rear
  • subaru_sti_rear_seat
  • subaru_wrx_sti-2016_essai-auto

Le design

Design correct, sans plus

On a déjà fait notre deuil mais il reste que l’absence d’une version à hayon dans l’actuelle génération de la STi fait encore jaser. La compétition offre ce format mais Subaru a décidé de se retirer…. Des rumeurs parlent du retour du hayon pour la prochaine génération. On verra bien! En attentant, il est vrai que le côté polyvalence est affecté par l’unique format berline qui est offert.

Les lignes de cette voiture sont sobres mais l’ajout d’éléments « m’as-tu vu » rend le résultat étrange sous certains angles. Notre voiture d’essai équipée de cet immense aileron donne droit à divers commentaires, la plupart peu élogieux sur le style final de cette planche à repasser. Outre cet élément, la calandre est relativement sobre tout en présentant des caractéristiques sportives tels des phares antibrouillard, un becquet plus prononcé et un capot muni d'une immense prise d'air pour le refroidisseur de charge du turbo. L'ajout de bas de caisse profilés vient compléter les lignes initiées. Les roues de 18 pouces gris foncé confèrent un air menaçant à l'ensemble de la voiture. La partie arrière, abstraction faite de l'aileron, est assez réussi avec ses quatre embouts d'échappement et son diffuseur de plastique noir.

L'habitacle

C'est à ce chapitre que la STI souffre face à la compétition, surtout en comparaison avec la Golf R. Bien que l'intérieur de la STI est supérieur à la génération précédente et que son habitacle est généralement confortable tout en offrant un volume plus qu’adéquat, la finition n’est pas à la hauteur d’un véhicule de ce prix. D’accord les sièges sport avant sont bien présentés avec leur finition en Alcantara et supportent parfaitement le conducteur, mais les matériaux plastique bon marché qu’on retrouve à plusieurs endroits n’ont pas leur place. De plus, la présentation de la planche de bord est sans attrait, quoi qu’elle ait au moins le fait d’être simple d’utilisation. Et que dire de la chaine audio qui offre une puissance insuffisante et une qualité sonore vraiment pitoyable. Décevant et à revoir rapidement, surtout quand on sait que l’habitacle de cette berline n’est pas très insonorisé…

Les performances

Cette STi est encore des plus agréables à piloter sur une route sinueuse ou sur un circuit routier. Le châssis est rigide et la direction tout de même communicative. Il est aussi possible de choisir parmi trois modes de conduite qui modifient la cartographie du moteur de façon substantielle et l’expérience en bout de ligne, tout comme on le retrouve dans sa petite soeur plus abordable, la WRX. Ainsi, en mode Intelligent (ou confort), la voiture est plus douce à conduire alors qu'en mode Sport, on la sent plus nerveuse. En mode Sport Sharp, on sent toute l'agressivité dont elle est capable. La STI bénéficie par contre de certains éléments de suspension et du rouage intégral qui lui sont propres. La calibration des ressorts et des amortisseurs est plus ferme et certaines pièces sont d'aluminium. Le rouage intégral comporte un différentiel arrière autobloquant TORSEN et il est possible d'ajuster manuellement le glissement du différentiel central. Pour les amateurs de journées sur piste, cette caractéristique sera très intéressante afin d’ajuster le comportement de la voiture entrée et sortie de virage. Les 305ch du moteur Boxer 2,5 litres sont définitivement présents mais la plage de puissance n’est pas aussi vaste que chez la compétition. La course du levier de vitesse est très courte, ce qui est un point positif, mais la précision lors des changements de rapports pourrait être améliorée. Et en bout de ligne, on se rend rapidement compte que le comportement général de la transmission, de l’embrayage et de la motorisation manque de fluidité et de raffinement pour tenir tête à la compétition nouvellement arrivée sur notre marché. Comme dans le passé, la sonorité de l’échappement est unique et nous rappelle tout le temps qu’on a affaire à un moteur à plat. Si l’on cherche la discrétion, on est mieux d’aller voir ailleurs.

Les + et les -

 

Essai-auto a aimé:

- prix du modèle de base à 37 995$

- comportement routier de haut niveau

- bonnes performances enregistrées

- excellente traction intégrale

- look distinctif

 

Essai-auto a moins aimé:

- manque de raffinement de groupe motopropulseur

- habitacle bruyant

- compétition plus intéressante

- qualité des matériaux de l'habitacle

Conclusion

Bref, cette Subaru est tout sauf raffinée. Elle est comme une visite dans un resto buffet à volonté : on en sort l’estomac rempli et totalement rassasié mais à bien y penser, on aurait été mieux avec une nourriture un peu plus recherché pour un prix similaire. La Golf R est beaucoup plus accomplie que cette STi comme voiture de tous les jours tout en offrant des performances similaires. Et si vous recherchez une expérience intense, la Ford Focus RS ne vous propose que cela avec 45ch (et 60 lb-pi de couple) de plus que la Subaru. En seulement deux ans, cette STi est donc passée de reine de son segment à la troisième marche du podium. Ça fait mal! 

Fiche technique

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule :  WRX STi
Marque :  Subaru
Version :  Sport
Autres versions disponibles :  Base, Sport-tech
Catégorie :  Sport
Nombre de place assises :  5
Nombre de portes :  4
Gamme de prix : 37 995$ $ à 45 395$
Prix de la version à l'essai : 40795 $
Transport et préparation : 1675 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  4 cylindres à plat turbocompressé
Cylindrée : 2.5 litres
Puissance (ch) : 305 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 290 lp-pi @ 4000 trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) :  ND
Transmission manuelle (Nb rapports) :  6
Transmission variable continue : ND

Performances

Accélération 0-100 km/h 5.1 sec.
Accélération 400m 13.4 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 12.5 l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui
Assistance au freinage : oui
Répartition électronique du freinage : oui
Assistance à la stabilité : oui
Système d'avertissement de collision : oui
Système d'avertissement de changement de voie : non
Système d'avertissement d'angle mort : oui
Aide au stationnement : non
caméra de recul : oui

Confort et commodité

Garniture des sièges : Alcantara
Sièges chauffant avant : oui
Sièges chauffant arrière : non
Sièges climatisés non
Système de navigation oui
Système de clé sans main non
Banquette rabattable oui

Système Sonore

Capacité MP3 : oui
Branchement auxiliaires : oui
Système de divertissement arrière non
Port USB oui
Connectivité Wi-FI non

Dimensions

Longueur : 4595 mm
Largeur : 1795 mm
Hauteur : 1475 mm
Empattement : 2650 mm
Garde au sol : 125 mm
Poids à vide : 1535 kg
Volume du coffre : 340 L

Garanties

Générale :  3 ans ou 60 000km
Assistance routière : oui

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés: Sport