la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Ford Escape Titanium 2017

La concurrence se corse

L’Escape doit-on le rappeler se situe bon deuxième au chapitre des ventes de Ford, tout juste derrière le plus que populaire F150 et boxe dans une des plus féroces catégories du marché automobile. Dans ce contexte les designers n’avaient pas une grande marge de manœuvre pour la mise à jour de cette génération déjà bien reçue par le public. Ford en a profité pour élargir sa gamme de moteurs, donner à l’Escape des airs de familles retrouvés sur l’Explorer et l’Edge et de raffiner les technologies et aides à la conduite. Cette cure de rajeunissement sera-t-elle suffisante pour faire face au tout nouveau Honda CRV, au Mazda CX5 avec sa motorisation diesel annoncée pour 2017, à l’éternel RAV4 et que dire du Subaru Forester aussi mis à jour cette année ?

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

 

La concurrence se corse

L’Escape doit-on le rappeler se situe bon deuxième au chapitre des ventes de Ford, tout juste derrière le plus que populaire F150 et boxe dans une des plus féroces catégories du marché automobile. Dans ce contexte les designers n’avaient pas une grande marge de manœuvre pour la mise à jour de cette génération déjà bien reçue par le public. Ford en a profité pour élargir sa gamme de moteurs, donner à l’Escape des airs de familles retrouvés sur l’Explorer et l’Edge et de raffiner les technologies et aides à la conduite. Cette cure de rajeunissement sera-t-elle suffisante pour faire face au tout nouveau Honda CRV, au Mazda CX5 avec sa motorisation diesel annoncée pour 2017, à l’éternel RAV4 et que dire du Subaru Forester aussi mis à jour cette année ?

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8

 

Le design

 

Ford a non seulement décidé de donner à son VUS compact des airs de familles partagés avec l’Explorer et l’Edge mais a aussi voulu lui conférer un style plus agressif dans le but avoué d’attirer une plus grande clientèle masculine. La signature visuelle de Ford se caractérise sur l’Escape par une calandre hexagonale plus imposante flanquée de phares qui s’étirent le long des ailes et un bouclier inferieur serti de phares d’appoint. L’ensemble est bien dosé et ne vient jamais alourdir le style du petit VUS. À l’arrière on a favorisé une approche semblable en étirant les feux de position au DEL assez loin dans les ailes et on a vraiment pris la peine de doter le hayon de plusieurs plis de carrosserie pour justement dynamiser et masculiniser le style. Notre modèle d’essai, un Titanium équipé de l’ensemble Sport ajoutait encore plus de touches dynamiques en proposant des bas de caisse et les boucliers avant et arrière peints en noir ainsi que des roues tout de noir lustré.

Sans avoir complètement redessiner l’intérieur, Ford a tout de même allégé et raffiné la planche de bord tout en revoyant son système d’infodivertissement. Le nouveau SYNC 3 abandonne son fonctionnement complexe où on devait toucher l’un des coins de l’écran pour sélectionner les diverses fonctions au profit d’un menu beaucoup plus convivial. Muni des applications Apple Car Play et Androïde Auto en entée de gamme l’Escape rejoint ainsi la concurrence. Les sièges avant de notre véhicule étaient particulièrement confortables et offraient un bon maintien même en conduite un plus animée. Ford Canada a cru bon d’équiper les versions SE et Titanium de sièges avant chauffants ainsi qu’un volant chauffant. L’Escape n’est pas le plus gros véhicule de sa catégorie et c’est aux places arrière qu’on le constate le plus. L’espace y est acceptable à la condition d’avoir un humain de taille dans la moyenne comme pilote et un passer avant le moindrement compréhensif. L’espace de chargement si situe quant à lui dans la bonne moyenne.

 

La conduite

 

Ford propose trois moteurs quatre cylindres pour l’Escape. Le vénérable et efficace 2,5 litres atmosphérique ouvre la marche en produisant 168 chevaux et 170 livres de couple à bord du modèle S de base. Un tout nouveau EcoBoost 1,5 litres turbo vient animer la version SE en produisant 179 chevaux et 177 livres de couple. Bien que marginalement plus puissant que le moteur de base, l’EcoBoost 1,5 a une capacité de remorquage de 907 kg contre 680 kg pour le 2,5 litres. On retrouve au sommet de la gamme de moteurs l’Ecoboost 2,0 à double volutes qui a été l’objet de plusieurs retouches cette année. Il produit maintenant 245 chevaux et 275 livres de couple et sa charge de remorquage tranche nettement avec la concurrence avec 1587 kg ou 3,500 livres pour ceux qui fonctionnent en mesures impériales. Seule boite de vitesses au catalogue, la six vitesses s’acquitte fort bien de sa tâche en tenant les rapports assez longtemps en mode sport pour extirper toute la puissance du moteur. En mode normal, elle choisit les rapports en fonction d l’économie de carburant mais sans hésitation et tout en douceur.

L’Escape se conduit facilement et procure à ses occupants silence de roulement, sécurité et confort. Poussez un peu plus et ce petit VUS pourra vous surprendre par son agilité sur routes sinueuses en tenant le roulis dans les limites du raisonnable et en offrant des reprises bien senties. Ce n’est pas une voiture sport et son centre de gravité élevé impose des limites qu’il ne faut dépasser. Les suspensions sont fermes mais servent à garde le cap sur de mauvais revêtements. Les freins sont au rendez-vous et ont intérêt à y rester compte tenu de la capacité de remorquage du véhicule. Le système de traction intégrale est du type réactif et confère donc des caractéristiques associées aux tractions-avant dans son comportement routier. Les dimensions et l’agilité de l’Escape en font un excellent véhicule urbain facile à manœuvrer dans des stationnements exigus et dans la circulation lourde. Le dispositif d’arrêt et redémarrage automatique de notre voiture d’essai était des plus efficaces sur le marché fonctionnant en douceur et d’une rapidité exemplaire. C’est au chapitre de la consommation que l’Escape déçoit quelque peu. Bien que très puissant et agréable à solliciter, l’EcoBoost 2,0 doit consommer de l’essence à indice d’octane de 93 pour exprimer toute la puissance affichée et lui donner de l’essence super à 91 d’octane réduira un peu ses performances. Ma consommation moyenne pour la semaine fut de 11,4 L/100km mais j’ai constaté une consommation de 8,8L/100km sur une boucle de 200km de routes secondaires et d’autoroute.

Les versions SE et Titanium peuvent être équipées des dernières technologies et aides à la conduite tels un régulateur de vitesse adaptatif, une alerte aux collisions frontales, les détecteurs d’angles morts, une aide au maintien de vois et un système d’aide au stationnement parallèle et perpendiculaire. Décliné en versions S, SE et Titanium et commandant des prix de 23 440$, 25 900$ et 32 100$ respectivement, l’Escape si situe dans la moyenne du groupe. Le jeu des options peut par contre faire grimper la facture à près de 42 000$.

 

Les plus et les moins

 

Essai-auto a aimé :

  • Choix de moteur
  • Capacité de remorquage supérieur à la concurrence
  • Système d’infodivertissement SYNC3 plus intuitif
  • Agrément de conduite
  • Manœuvrabilité en ville

Essai-auto a moins aimé :

  • Places arrière un peu justes
  • Coûts relativement élevés des options
  • Consommation élevée du moteur EcoBoost 2,0

 

Conclusion

 

La concurrence est si féroce dans ce segment qu’il faut briller à tous les niveaux pour arriver à charmer la clientèle. L’Escape a connu beaucoup de succès au cours de sa carrière mais ses plus proches rivaux en font autant sinon plus à certains chapitres. Que ce soit la meilleure valeur de revente des CRV et RAV4 ou la traction intégrale du Forester, l’Escape propose un choix de moteurs intéressant et peut réclamer un podium au niveau de sa très grande capacité de remorquage. Soyez sage lors du choix des options et vous pourrez remorquer 3,500 livres avec votre modèle SE équipé de l’EcoBoost 2,0.

 

 

Fiche technique

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule :  Escape
Marque :  Ford
Version :  Titanium
Autres versions disponibles :  
Catégorie :  VUS
Nombre de place assises :  5
Nombre de portes :  4
Gamme de prix : 23 400$ à 41 025$
Prix de la version à l'essai : 39 500$
Transport et préparation : 1 790$

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  4 cylindres turbo
Cylindrée : 2 litres
Puissance (ch) : 245 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 275 (lp-pi) @ 2200 trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) :  6
Transmission manuelle (Nb rapports) :  ND
Transmission variable continue :  ND

Performances

Accélération 0-100 km/h 7.1 sec.
Accélération 400m 15.8 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 11.4 l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui
Assistance au freinage : oui
Répartition électronique du freinage : oui
Assistance à la stabilité : oui
Système d'avertissement de collision : oui
Système d'avertissement de changement de voie : oui
Système d'avertissement d'angle mort : oui
Aide au stationnement : oui
caméra de recul : oui

Confort et commodité

Garniture des sièges : Cuir et tissu
Sièges chauffant avant : oui
Sièges chauffant arrière : non
Sièges climatisés non
Système de navigation oui
Système de clé sans main oui
Banquette rabattable oui
Troisième rangée non

Système Sonore

Capacité MP3 : oui
Nombre de hauts-parleurs : 10
Branchement auxiliaires : oui
Système de divertissement arrière non
Port USB oui
Connectivité Wi-FI non

Dimensions

Longueur : 4524 mm
Largeur : 1838 mm
Hauteur : 1684 mm
Empattement : 2690 mm
Garde au sol : 201 mm
Poids à vide : 1638 kg
Volume du coffre : 964 L
Capacité de remorquage : 1587 Kg

Garanties

Générale :  3 ans / 60 000km
Assistance routière : oui

Mots-clés: VUS