la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

BMW 650i cabriolet 2012

Cheveux dans le vent, le soleil rayonnant, je me trouve au volant d’un cabriolet flamboyant! Les prévisions météo sont encourageantes : soleil et 30 degrés toute la semaine. On n’aurait pas pu demander mieux en terme de température pour faire l’essai de cette nouvelle BMW 650i cabriolet. Munie d’un nouveau look accrocheur, 400 chevaux sous le pied et une panoplie de gadgets technologiques, ce cabriolet a le plaisir de conduire imbriqué dans son code génétique. Allons voir à quoi ça rime lorsqu’on prend place derrière le volant.

  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f1
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f2
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f3
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f4
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f5
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f6
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f7
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f8

Cheveux dans le vent, le soleil rayonnant, je me trouve au volant d’un cabriolet flamboyant! Les prévisions météo sont encourageantes : soleil et 30 degrés toute la semaine. On n’aurait pas pu demander mieux en terme de température pour faire l’essai de cette nouvelle BMW 650i cabriolet. Munie d’un nouveau look accrocheur, 400 chevaux sous le pied et une panoplie de gadgets technologiques, ce cabriolet a le plaisir de conduire imbriqué dans son code génétique. Allons voir à quoi ça rime lorsqu’on prend place derrière le volant.

  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f1
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f2
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f3
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f4
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f5
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f6
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f7
  • 2012-bmw-650i-cabriolet-f8

La conduite

Pour 2012, BMW a décidé de brasser un peu les cartes en introduisant sa nouvelle 650i cabriolet avant la version coupé. Habituellement, les manufacturiers font l’inverse, mais cette décision est facilement justifiée par le fait qu’un plus grand nombre d’acheteurs optent pour le cabriolet au lieu du coupé de la série 6. Cette décision est d’autant plus défendable lorsqu’on réalise qu’il s’agit de la troisième ou quatrième voiture qu’auront présentement les acheteurs-type de ce grand cabriolet et ce, même si le prix de base frôle les 110 000 $. Rajoutez quelques d’options, et vous voilà à 129 300 $, soit le prix du modèle à l’essai.

Comparativement à la génération précédente, la carrosserie est beaucoup plus jolie et les lignes font preuve d’une grande fluidité. Le devant est large et agressif, il nous rappelle le nez de requin qui était présent dans les coupés BMW des années 60 et 70, comme la légendaire 2800CS. À l’arrière, fini le « Bangle Butt » qui était si controversé. On retrouve des lignes plus sobres et moins audacieuses que dans la version antérieure, mais tout de même plus plaisantes à l’œil. Contrairement à la tendance actuelle, ce cabriolet est muni d’un toit souple, qui de couleur contrastante lui confère une allure agréable et classique. Le toit peut se rétracter en moins de 20 secondes, et ce même si on roule à 40 km/h, un atout pour impressionner la galerie sur une rue bien bondée. De plus, l’utilisation d’un toit souple permet en général de réduire le poids d’un véhicule. Cependant, à 4500 lbs, cette 650i est un véritable poids lourd et 200 lbs plus lourde que la version précédente.

Même si le poids est tout de même très élevé, on le ressent moins en conduite et la voiture surprend par son agilité. La suspension fait preuve d’une calibration exemplaire. La 650i avale les bosses sans chigner et même s’il s’agit d’un convertible, la rigidité structurelle est au rendez-vous. De plus, il est possible d’ajuster la calibration de la direction, de la suspension, de la transmission et du châssis par l’entremise de trois modes : confort, sport et sport plus. Au Québec et avec les roues de 20’’, rendez-vous un service en optant pour l’option confort pratiquement en tout temps. Côté moteur, nous avons droit au V8 double turbo à injection directe, qui développe 400 chevaux et 450lbs/pi de couple. Il s’agit d’un choix censé pour ce véhicule, car l’énorme couple procure des accélérations plus rapides que l’ancienne génération mue par le V8 atmosphérique. Assistée par une transmission 8 vitesses ultra rapide et efficace, la nouvelle série 6 boucle le 0-100km/h en 5 secondes et le quart de mile en 13,2 secondes. Ces temps sont définitivement plus rapide que la génération précédente. Grâce à cette transmission et à son V8 à deux turbos, la 650 devient tout un bolide, et il faut faire preuve de retenue, car il est extrêmement tentant d’appuyer sur l’accélérateur. Ça pourrait même en être dangereux pour son permis de conduire, tellement les reprises sont rapides et le feeling de puissance enivrant. Il ne s’agit pas d’une voiture qu’on peut faire danser dans les courbes, il s’agit plutôt d’une vraie GT qui avale la route dans le plus grand confort de ses passagers, pourvu qu’ils soient seulement deux et sans valises.

À l'intérieur

À l’intérieur ce sont principalement les deux occupants en avant qui pourront bénéficier de tout le plaisir de conduite, car les places arrière sont extrêmement exiguës. Il est surprenant d’avoir aussi peu d’espace pour une aussi grosse voiture. Même chose dans le coffre, peu importe ce que BMW dit, il est pratiquement impossible de mettre plus d’un sac de golf dans le coffre, même avec le toit monté. D’un autre côté, la qualité des matériaux et le niveau de technologie à bord est hors pair, mais l’habitacle est d’une sobriété teutonne déconcertante. BMW pourrait tirer leçon d’intérieurs de voitures comme la Porsche Panamera ou n’importe quelle Aston Martin, qui malgré la sobriété de leurs intérieurs, réussissent à conférer à leurs voitures une allure plus distinguée. En termes de technologie à bord, il s’agit vraiment d’une fenêtre vers le futur de l’industrie automobile. On y trouve plusieurs systèmes de sécurité passive et active, tels qu’un système de vision périphérique, qui permet de simuler une vue d’oiseau de la voiture pour faciliter les manœuvres de stationnement. On a droit à un afficheur tête relevée, qui projette la vitesse et autres informations critiques sur la vitre à la hauteur de nos yeux, compte tenu qu’on ne porte pas de lunettes polarisées. On trouve aussi des sièges ventilés, un avertisseur de sortie de voie, un détecteur d’angle mort et la cerise sur le sundae : une caméra de vision nocturne avec reconnaissance des piétons. Il est digne de mention que le système iDrive, qui était jadis trop complexe est maintenant beaucoup plus convivial et l’écran de 10 pouces au centre de la console est remarquable. Malgré que tous ces gadgets soient très amusants et qu’ils récoltent des éloges de tous ceux qui les voient, ils n’ont pas été utilisés souvent lors de mon essai, à part pour les systèmes d’aide au stationnement, étant donné que la visibilité trois quarts arrière est assez limitée lorsque le toit est en place.

En temps normal, je serais le premier à vous dire 130 000 $ c’est beaucoup d’argent pour un cabriolet 2+2, mais lorsque vous vous retrouverez cheveux dans le vent, hypnotisé par ses lignes épurées et agressives, ébloui par sa vitrine technologique et enivré par la puissance de son v8 à double turbo, vous aussi vous commencerez à justifier son prix. Cependant, je vous recommande de ne pas parler de votre achat à votre comptable, ni à votre gestionnaire de portefeuille, car une petite recherche sur les sites de voitures d’occasion démontre que des BMW 650i cabriolet de trois – quatre ans se revendent pour moins de 70 000 $, soit une dépréciation d’environ 20 000 $ par année sur les trois premières années.

Conclusion

En conclusion, son design plus accrocheur, son habitacle plus cossu et son excellent moteur, permettent à cette nouvelle série 6 d’éclipser sa prédécesseur et ce, même si les bavarois n’ont adressé aucune des principales lacunes de l’ancien modèle : comme l’espace de chargement microscopique, la consommation de carburant qui dépasse les 15L au 100km, l’espace exigu dans la banquette arrière ou son prix exorbitant. Il s’agit définitivement d’une voiture destinée à être conduite lors de ces longs voyages longeant un cours d’eau, où le plaisir se trouve en chemin vers notre destination les cheveux dans le vent, le soleil rayonnant et le portefeuille saignant.

 

Fiche technique

Fiche Technique (650i Cabriolet)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Cabriolet
Places assises 4
Nombres de portes 2
PRIX
Gamme de prix 106 800$ - 134 600 $
Prix du modèle essayé 128 550 $
Transport et préparation 1 450 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type V8 turbo
Cylindrée 5,0 litres
Puissance (ch@tr/min) 400 ch.
Accélération 0-100 km/h 5.0 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 450 lb.pi@ 1750 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 8
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 20 pouces
Dimension des roues 275/30
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 2
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 16,0 l/100km
DIMENSIONS
Poids à vide 2 085 kg
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km
Assistance routière Oui