la source en matière d'essai-auto

Actualités

Évaluation du pneu Pirelli PZero roulement à plat

Je sympathise avec le dilemme que vous vivez. Votre voiture de performance vieille de deux ou trois ans était équipée d’usine avec des pneus de roulement à plat (run-flat), et vous devez maintenant les remplacer.

Si vous retournez la voiture à la fin de son bail, vous n’avez probablement aucune autre alternative que de les remplacer par des pneus équivalents. Toutefois, si vous gardez la voiture, l’idée de remplacer ces pneus par des pneus "standard" vous a certainement croisé l’esprit. Après tout, vous avez entendu les rumeurs qui courent, comme quoi les pneus à roulement à plat prennent plus de temps à se réchauffer, ne sont pas aussi souples, s'usent plus vite, ne sont pas aussi efficaces sous la pluie, ne sont certainement pas l'idéal pour rouler à fond sur piste, et qui plus est, ils seraient aussi plus chers que des pneus standards.

  • Pirelli-P_Zero-Run-Flat-en1
  • Pirelli-P_Zero-Run-Flat-en2
  • Pirelli-P_Zero-Run-Flat-en3
  • Pirelli-P_Zero-Run-Flat-en4


Cependant, on ne se contera pas d'histoire, vous n'avez qu'une seule option viable. Si votre voiture est équipée de pneus à roulement à plat, vous devrez les remplacer par des pneus à roulement à plat. La principale raison pour ça : votre voiture n'a pas de roue de secours! J'espère que vous le saviez. Les constructeurs automobiles ont adopté cette mauvaise habitude d’éliminer les pneus de rechange sous prétexte de réduire le poids des voitures et augmenter l'économie de carburant. Cependant, à mon avis, cette tendance a plutôt quelque chose à voir avec une réduction des coûts et une augmentation des marges de profit.

Les pneus de série sur ma voiture étaient des Bridgestone Potenza RE050A à roulement à plat, et ils incarnaient tous les préjugés mentionnés ci-haut concernant les pneus à roulement à plat, et lorsque j’ai crevé l'un des pneus - ce qui est inévitable sur nos belles routes du Québec - j'ai dû attendre une dépanneuse sur le bord du chemin. Le nid de poule que j’ai percuté a entaillé le flanc de mon pneu, le rendant inutilisable même s'il était censé d'être capable de rouler à plat.

Il y a un mois, j'ai remplacé mes Bridgestone de série avec ces nouveaux Pirelli PZero à roulement à plat. En utilisant mes Bridgestones précédents comme point de référence, j'ai décidé de voir si tous les pneus à roulement à plat sont créés égaux en documentant mon expérience avec ces PZero.


Flancs rigides, semelle dure et très bon sous la pluie


De par sa conception, les pneus à roulement à plat sont plus lourds et plus rigides. Les flancs renforcés sont conçus pour vous permettre de continuer à rouler jusqu’à 80 km/h sur une distance de 80 km avec peu ou pas de pression d’air dans les pneus - (bien sûr, cela s'applique seulement si votre ponction est sur la semelle et non pas sur le flanc comme j'ai constaté lors de mon incident). Cela signifie que la gomme est dure et raide, et peut prendre un certain temps avant qu'elle ne soit assez chaude pour communiquer toutes les sensations de la route au conducteur. Tous deux, Bridgestones et Pirellis à roulement à plat, souffrent de cette absence de communication au conducteur. En comparaison, même mes Michelin X-ice d'hiver , qui n’étaient pas à roulement à plat, étaient plus communicatifs. Si vous êtes un homme, imaginez-vous porter deux ou trois caoutchoucs sur vos souliers, l'un par dessus l'autre - c’est le même feeling ou presque.

Cependant, les PZero sont plus souples que les Potenza et c'est quelque chose que j'ai confirmé au Calabogie Motorsport Park, où j’ai eu l’opportunité de mettre mes pneus à dur essai sur une piste de course. Ce flex est en fait un gros avantage sur la route, où le confort est bienvenu, mais c'est un inconvénient sur la piste où des pneus plus rigides demeurent plus prêts à répondre à des températures plus élevées. Les tours de piste à Calabogie ont été plus rapides dans le passé avec les Potenza et les limites d’adhérence étaient plus élevées. Cependant, sur la route, le confort et la qualité de roulement sont plus grands avec les Pirelli. Ce confort provient du fait que les PZero sont composés d’un mélange spécial de silice et carbone qui s'avère plus souple lorsque le pneu est froid. C’est particulièrement évident pendant les premiers kilomètres de conduite, on n’a pas l’impression de rouler sur des "pucks" de hockey comme pour plusieurs autres pneus du genre. En fin de compte, même sur la piste, les Pirelli ont fait preuve d’excellente maniabilité et leur limite d'adhérence n'est pas facilement atteinte à moins de vouloir explorer les limites ultimes du véhicule.

La bande de roulement sur les Pirelli a un design asymétrique qui permet de réduire le bruit de roulement. Ce sont des pneus "silencieux", et la différence sonore entre les Pirelli et Bridgestone, s’il y en a une, est imperceptible. Cependant, la différence perceptible était la traction sur chaussée mouillée. Les Pirelli se sont avérés exceptionnels sous la pluie, ce qui est à mon avis, le facteur le plus important à considérer lors de l'achat de pneus d'été. La plupart des consommateurs n’exploreront pas les limites d'adhérence de leurs pneus sur le sec, mais un bon pneu d'été est celui qui est capable de résister à l'aquaplanage, même lors de fortes pluies. Au cours des dernières semaines, nous avons eu toutes sortes d’orages dans ma région et les Pirelli ont réussi à évacuer des quantités massives d'eau, offrant ainsi un niveau élevé de confiance derrière le volant, même à des grandes vitesses et sur la piste.

Ne vous inquiétez pas, vous ne roulerez pas dessus pendant longtemps...

Avec un indice d’usure de la semelle de 220, ces PZero ne sont certainement pas les pneus les plus durables sur le marché. Cependant, sur papier, ils le sont plus que les Potenza qui équipaient d’origine ma voiture. En comparaison, les pneus Bridgestone Potenza standards ont un indice d’usure de la semelle de 380, soit presque le double de l'espérance de vie des Pirelli. Preuve que la rumeur sur la courte durée de vie des pneus à roulement à plat est potentiellement vraie, les pneu Michelin Pilot Sport PS2 ZP et Yokohama ADVAN Sport ZPS ont des indices d'usure similaires à celui des Pirelli, seuls les Bridgestone Potenza RE960AS Pole Position affichent un indice d’usure de la semelle plus élevé.

En termes de prix, les pneus à roulement à plat sont beaucoup plus dispendieux que leurs homologues standards. Un pneu 225/40-18 Pirelli P Zero standard coute $172USD sur Tirerack.com, tandis que son équivalent à roulement à plat coûte $255USD. C'est une différence $330USD pour un ensemble de quatre pneus. C'est une lourde facture à payer pour avoir le bénéfice potentiel de ne pas devoir s’arrêter sur le bord de la route suite à une crevaison.

Je peux certainement voir comment les pneus à roulement à plat sont bénéfiques dans certaines circonstances. Toutefois, compte tenu de l'usure de la bande de roulement, vous remplacerez ces pneus plus souvent que des pneus standards. De plus, l'argument environnemental que les constructeurs automobiles utilisent pour justifier l’utilisation des pneus à roulement à plat est un argument qui ne tient pas la route, compte tenu que la rigidité inhérente de ces pneus augmente la résistance au roulement ce qui affecte négativement l’économie de carburant. Sans parler de l'effet néfaste pour l'environnement de devoir remplacer les pneus aussi fréquemment.

En ce qui concerne les pneus à roulement à plat, je dois admettre que ces Pirelli PZero sont les meilleurs que j'ai essayé jusqu'à présent et réussissent à mitiger un bon nombre des critiques au sujet des pneus à roulement à plat. Toutefois, compte tenu de leur prix et leur durée de vie, si j’étais pour garder ma voiture pour plusieurs années et que je n’avais pas besoin d'espace dans le coffre, je m’achèterais cinq Pirelli PZero standard et une roue de secours. Mais à ce moment, je perdrais l'aspect pratique d'avoir un volume du coffre totalement accessible.

Mots-clés: pneu