la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Scion FR-S 2016

Origines étonnantes

Il est assez difficile de croire que Toyota, le manufacturier champion de la fiabilité et de la sobriété en design, se soit associé à Subaru, le manufacturier champion de rallye mais qui ne casse rien côté design non plus, pour concocter une voiture aussi audacieuse. Encore plus surprenant lorsqu’on apprend que la répartition des tâches dans ce projet conjoint confie la responsabilité du design à Toyota alors que Subaru s’occupe de l’aspect technique et de la construction des voitures. Tout comme sa sœur jumelle, la Subaru BRZ, notre FR-S propose une voiture aux proportions qu’on associe immédiatement aux voitures les plus sportives. Capot effilé, parebrise incliné à souhait, profil superbement équilibré avec des courbes juste ce qu’il faut pour aller chercher un postérieur au hanches élargies et muni d’un échappement double presque menaçant. Bon, pas la gueule d’une Jaguar F-Type coupé, mais au prix qu’on en demande, soit 27 500 $ avant taxes et frais divers, une très belle réussite compte tenu de ses origines.

  • 2016-scion-fr-s-f1
  • 2016-scion-fr-s-f2
  • 2016-scion-fr-s-f3
  • 2016-scion-fr-s-f4
  • 2016-scion-fr-s-f5
  • 2016-scion-fr-s-f6
  • 2016-scion-fr-s-f7
  • 2016-scion-fr-s-f8

Origines étonnantes

Il est assez difficile de croire que Toyota, le manufacturier champion de la fiabilité et de la sobriété en design, se soit associé à Subaru, le manufacturier champion de rallye mais qui ne casse rien côté design non plus, pour concocter une voiture aussi audacieuse. Encore plus surprenant lorsqu’on apprend que la répartition des tâches dans ce projet conjoint confie la responsabilité du design à Toyota alors que Subaru s’occupe de l’aspect technique et de la construction des voitures. Tout comme sa sœur jumelle, la Subaru BRZ, notre FR-S propose une voiture aux proportions qu’on associe immédiatement aux voitures les plus sportives. Capot effilé, parebrise incliné à souhait, profil superbement équilibré avec des courbes juste ce qu’il faut pour aller chercher un postérieur au hanches élargies et muni d’un échappement double presque menaçant. Bon, pas la gueule d’une Jaguar F-Type coupé, mais au prix qu’on en demande, soit 27 500 $ avant taxes et frais divers, une très belle réussite compte tenu de ses origines.

  • 2016-scion-fr-s-f1
  • 2016-scion-fr-s-f2
  • 2016-scion-fr-s-f3
  • 2016-scion-fr-s-f4
  • 2016-scion-fr-s-f5
  • 2016-scion-fr-s-f6
  • 2016-scion-fr-s-f7
  • 2016-scion-fr-s-f8

La conduite

Il y quelques années à peine, l’offre de voitures sport abordables était plutôt restreinte mais voilà que depuis deux ou trois ans, les manufacturiers nous proposent une belle variété de voitures intéressantes à petit prix. On compte au moins sept voitures à vocation sportive sous la barre des 30 000$ (avant taxes et frais divers) qui viennent rivaliser la FR-S: La VW GTI, les Hyundai Genesis Coupé et le Veloster, les Subaru WRX et BRZ, la Ford Fiesta ST et finalement la Nissan 370Z qui nous apparaît en version de base pour 2016 à 29 995$. On pourrait aussi ajouter la Mustang en version de base ou munie du quatre cylindres Ecoboost mais on s’éloigne un peu de la cible de Scion. La nouvelle génération de la Mazda MX-5 est dans une catégorie à part pour deux raisons; livrable qu’en version cabriolet et son prix de base qui approche les 34 000 $.

Pour un public averti

La FR-S possède un avantage de taille sur les concurrentes ci-haut mentionnées, soit son poids (a l’exception de la MX-5 et Fiesta ST). Elle fait de 100 à 400 kilos de moins que toutes ses rivales et la répartition des masses ainsi que son centre de gravité très bas en font une voiture sport parfaitement équilibrée. De plus, toutes les composantes sont merveilleusement intégrées. Que ce soit la direction à la fois légère et précise, la boite manuelle à six rapports et son levier qui glisse d’un cran à l’autre sans que vous ayez à vous soucier de rater un passage, le moteur Boxer qui raffole des hauts régimes et sa sonorité bien particulière, tout fonctionne pour vous assurer un plaisir de conduire assuré. La calibration des suspensions assure une vivacité et un toucher de route exceptionnel tout en se permettant d’être prône au survirage, une caractéristique plus que rare de nos jours. Sur une route sinueuse au bon revêtement, la Scion vous emballera tant il est facile d’enfiler les virages et de plonger dans des freinages appuyés sans se faire de grosses frayeurs. Agile à souhait, la voiture a aussi de l’endurance avec des freins robustes et bien calibrés et un moteur qui ne demande qu’à se balader au sommet de sa courbe de puissance et ce malgré la vague de chaleur qui sévissait lors de notre essai. Les pneus Michelin d’été de 17 pouces peuvent sembler un peu petits mais ils conviennent parfaitement à l’ensemble des performances de la voiture.

Seul bémol au chapitre de la tenue de route se situe au niveau de la calibration des aides à la conduite. Le contrôle de la stabilité manque de progressivité et intervient trop tôt et de manière trop abrupte, vous privant ainsi d’un peu de plaisir lors de balades moyennement appuyées. Sa mise hors fonction permet par contre de faire du drift au moindre coup de volant! Il s’agit vraiment d’un commutateur et on aurait aimé l’ajout de modes de conduite, mais à moins de 28 000 $, on ne peut tout avoir. La FR-S nous prouve qu’on peut s’amuser avec moins de 500 chevaux sous le capot en autant que vous soyez prêt à vous investir et pousser la mécanique à ses limites parce que le quatre cylindres à plat de 2,0 litres livre ses 200 chevaux à 7 000 tours et ses maigres 151 livres de couple à 6 600 tours. Les puristes ne voudront rien y changer mais la grande moyenne des conducteurs préférerait probablement plus de couple à bas régime.

À l'intérieur

Une FR-S au quotidien

On ne « monte » pas dans une FR-S, on y tombe! Certains diront qu’on l’enfile comme une combinaison de plongée alors que d’autres devront faire preuve de souplesse articulaire inhabituelle pour s’y installer. Un fois à bord, on constate une ergonomie sans reproche, des matériaux de qualité et un assemblage soigné. Pas de luxe, pas de fantaisie, que du sérieux : Les sièges vous maintiennent en place même en conduite sportive; le levier de vitesse est exactement là où vous le voudriez; le pédalier capable d’accommoder les grosses pointures et de faciliter la technique du talon-pointe; et le tableau de bord vous renseigne sur les révolutions moteur en priorité et la vitesse en données numériques dans un cadran bien en vue au centre. Le pauvre écran du système d’infodivertissement lui, semble venir tout droit du catalogue d’un marchand de pièces bon marché. À part la nouvelle caméra de recul de série, le système offre le stricte nécessaire tel la fonction Bluetooth, un port USB, la connectivité iPhone et les commandes vocales. Il fut un temps pas si lointain où ce genre de fonctionnalité était réservé aux voitures de luxe alors qu’aujourd’hui on parle de strict minimum! Les places arrière ne sont pas conçues pour des humains, même de très petits humains. À leur défense, elles peuvent accueillir des objets qui ne peuvent être rangés dans le coffre et le dossier de la banquette peut se rabattre d’un seul morceau et offrir plus de place dans le coffre. Ce dernier est bien plat, de dimension intéressante vue le gabarit et la vocation de la voiture.

Plus et moins

 

Essai-auto a aimé

  • Rapport prix/plaisir exceptionnel
  • Design réussi qui devrait bien vieillir
  • Ergonomie et qualité de l’intérieur
  • Vivacité de l’ensemble

Essai-auto a moins aimé

  • Manque de couple à bas régime
  • Banquette arrière inutilisable pour des humains
  • Manque de progressivité des aides à la conduite
  • Écran du système d’infodivertissement bon marché

Conclusion

On en veut une?

La fameuse phrase de Blaise Pascal « Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point » illustre bien l’ampleur du dilemme. À 28 000 $, la Scion FR-S est une aubaine compte tenu de ses performances pures, de l’agilité et l’équilibre de son châssis et de la qualité générale de l’ensemble du produit. Elle a hélas aussi les défauts de ses qualités. On peut vite se lasser de faire tourner le moteur à 7 000 tours pour extirper la puissance maximale en conduite normale. On risque de perdre nos obturations dentaires sur nos routes ravagées par le gel et le dégel tant les suspensions sont rigides et la caisse si solide. Par contre, si vous recherchez un véritable coupé sport que vous utiliserez de avril à novembre pour vous éclater sur un circuit ou pour vous amuser en allant au boulot, la FR-S n’a que sa sœur jumelle la Subaru BRZ comme alternative pour le prix demandé.

Fiche technique

 

Fiche Technique (FR-S)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Sport
Places assises 4
Nombres de portes 2
PRIX
Gamme de prix 27 490$ - 3 600 $
Prix du modèle essayé 27 490 $
Transport et préparation 1 695 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type 4 cylindres
Cylindrée 2,0 litres
Puissance (ch@tr/min) 200 ch.
Accélération 0-100 km/h 7.0 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 151 lb.pi@ 6600 trs/min
Transmission manuelle (nombre de rapports) 6
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 17 pouces
Dimension des roues 215/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Tissu
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 9,2 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 235 mm
Largeur 1 775 mm
Hauteur 1 425 mm
Empattement 2 570 mm
Poids à vide 1 251 kg
Volume du coffre 196 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 3 ans / 60 000km
Assistance routière Oui