la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Volkswagen CC R-Line 2013

La confusion des genres?

Elle vieillit très bien la plus belle (sexy?) des Volkswagen. Arrivée en 2009, elle nous avait séduits avec sa silhouette toute en rondeur et ses allures de Mercedes CLS! Pour la livrée 2013 elle adopte maintenant la signature visuelle de Volkswagen, soit l'avant à calandre rectangulaire et phares plus carrés. L'arrivée de l'ensemble R-Line viendra-t-il assurer à la belle sa place au soleil pour un certain temps?

 

  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f1
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f2
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f3
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f4
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f5
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f6
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f7
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f8

La confusion des genres?

Elle vieillit très bien la plus belle (sexy?) des Volkswagen. Arrivée en 2009, elle nous avait séduits avec sa silhouette toute en rondeur et ses allures de Mercedes CLS! Pour la livrée 2013 elle adopte maintenant la signature visuelle de Volkswagen, soit l'avant à calandre rectangulaire et phares plus carrés. L'arrivée de l'ensemble R-Line viendra-t-il assurer à la belle sa place au soleil pour un certain temps?

 

  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f1
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f2
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f3
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f4
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f5
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f6
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f7
  • 2013-volkswagen-passat-cc-r-line-f8

La conduite


Les diverses stratégies de mise en marché des manufacturiers automobiles peuvent semer la confusion chez le consommateur mais ce dernier n'aura jamais eu autant de choix que ces dernières années! D'entrée de jeu, il est peut-être difficile de croire qu'une berline intermédiaire de Volkwagen ( la voiture du peuple) peut coûter plus de 50 000$ et pourtant, c'est ce que VW vous demandera pour une CC V6 4Motion R-Line. Oui, je sais qu'il y a eu la Phaeton, mais sommes-nous obligés de revenir sur ce triste épisode de la marque? Pour notre essai, nous avions une 2.0 Turbo Highline équipée des ensembles R-Line et Technologie (navigation, connectivité média, Bluetooth), le tout pour la rondelette somme de 45 975 $. Je vous entend déjà: « Mais c'est le prix d'une Audi A4 Premium qui de surcroît offre 11 chevaux et 50 livres/pied de couple de plus de son 4 cylindres turbo de 2 litres! VW et Audi ne font-ils pas partie du même « groupe automobile » pour ainsi confondre les genres? ». Hélas, oui! Mais ce n'est pas tout puisque les désignations « R » et « R-Line » de VW viennent ajouter une autre couche de confusion. Si la Golf R est un modèle en soi qui offre la traction intégrale 4Motion, une cinquantaine de chevaux et 60 livres de couple de plus pour une somme additionnelle de3 500 $ vs une GTI à équipement semblable, la CC dotée de l'ensemble R-Line de 2 200 $ n'est pas plus puissante que la CC de base et demeure une simple traction. En effet, l'option R-Line est plus esthétique que dynamique puisqu'elle comprend des jantes de 18 pouces, un bas de caisse plus profilé, une calandre rabaissée plus agressive et une paire de palettes au volant pour passer les rapports de la boite DSG. Donc R signifie un modèle différent pour la Golf alors que la R-Line est un ensemble qui comporte certains équipements sportifs pour la CC. Tout comme on peut équiper une Audi A4 de l'option S-Line alors que la S4 est un modèle différent beaucoup plus performant. Voilà, tout s'explique avec un peu de bonne volonté, n'est-ce pas?

Une grande routière allemande?

C'est une VW conçue à l'époque où la marque voulait capitaliser sur son pays d'origine et rivaliser avec les manufacturiers de haut de gamme. La CC est arrivée peu après la disparition de la Phaeton du marché nord-américain (oui, j'en parle encore... toutes mes excuses!) mais il faut comprendre que la Passat CC visait un objectif tout autre que celui qui anime la grande marque allemande d'aujourd'hui, soit de percer le marché nord-américain et de rivaliser avec Toyota, GM et Ford. La CC a donc hérité d'une génétique tout autre que la Passat que nous connaissons aujourd'hui, et cet héritage se fait sentir dès sa prise en main. L'intérieur est accueillant et d'une esthétique élégante, qui tranche avec ce que VW offre dans la plupart de ses autres modèles courants, surtout en ce qui concerne la Jetta et la Passat. La ligne de toit donne aux passagers prenant place à l'avant l'impression d'être dans un cocon sans pour autant s'y sentir à l'étroit. Au volant, la visibilité est bonne sauf vers l'arrière où les appuis-têtes obstruent la vue. Pour les passagers arrières, le dégagement pour la tête est juste et la visibilité extérieure réduite, par contre l'espace pour les jambes est amplement suffisant. Fait à noter, cette année la CC est classée comme une cinq places, le manufacturier ayant revu la configuration des places arrières en banquette plutôt des deux baquets proposés dans l'ancienne version. Astuce de marketing car aucun adulte voudrait occuper la place du centre pour plus de trois minutes. Attention, s'introduire et s'extirper du véhicule demande souplesse et coordination! Faut souffrir pour être belle semble nous dire la CC.

La combinaison 2.0 turbo et la boite DSG, pourtant magique dans la GTI/GLI, ne suffit pas à la tâche dans la CC. Certes, la voiture est assez rapide, les accélérations sont franches mais il manque peut-être une cinquantaine de chevaux et tout autant en couple pour nous convaincre du caractère sportif associé à la nomenclature R-Line. La technologie de la DSG est très différente d'une boite automatique à convertisseur de couple. Il s'agit plutôt d'une boite manuelle à six rapports dotée de deux embrayages robotisés, soit un pour les premier, troisième et cinquième rapports et un second pour les deuxième, quatrième et sixième rapports. Cette approche technologique permet des changements de rapports très rapide en mode Sport ou manuel en utilisant le levier de vitesse ou les palettes au volant. Par contre, en utilisation automatique, il se dégage une sensation plutôt artificielle lors des passages des rapports. C'est comme si la boite tente de reproduire l'effet d'un convertisseur de couple d'une boite automatique conventionnelle. D'un autre côté, cette motorisation donne de bons résultats au niveau de la consommation de carburant. J'ai obtenu une moyenne de 9,5 l/100km lors de mon essai d'une semaine passée plus en ville que sur l'autoroute.

La CC est tout-à-fait à l'aise sur routes sinueuses et c'est là son point fort et le fruit de cette génétique germanique. Les suspensions sont fermes et capables de bien maîtriser les trous et les bosses de nos belles routes... La direction typique de VW, malgré son assistance électrique, permet de bien placer la voiture en virage et communique bien ce qui se passe aux roues. On peut facilement rouler plus vite que voulu sur l'autoroute tellement la sensation de vitesse est amoindrie par les sentiments de solidité et de sécurité que la CC procure à son pilote. La CC possède des freins puissants et bien calibrés puisque l'effet de l'ABS ne se fait trop sentir en manœuvres d'urgence. Sommes toutes, elle est agréable en conduite sportive et sur autoroute à vitesse normale, peu importe ce que signifie vitesse normale pour vous.

Certes dotée d'une des plus belles carrosseries sur le marché, d'une tenue de route bien germanique et d'une très belle finition, la CC en offre beaucoup. Mais au prix demandé, il y a d'autres choix plus intéressants. Ajoutez-lui 50 chevaux, tout autant de couple ainsi que la traction intégrale, offrez le tout pour 45 000$ et vous aurez une proposition plus intéressante. En fait, vous auriez une CC R et non une CC Highline R-Line!

Plus et moins

Essai-auto a aimé:

  • style original
  • tenue de route dynamique
  • confort des sièges avants
  • excellente finition intérieure et extérieure
  • direction précise
  • économie d'essence
  • coffre très généreux

Essai-auto a moins aimé:

  • il manque quelques dizaines de chevaux et de lb-pi de couple
  • l'ensemble R-Line plutôt esthetique que dynamique
  • l'accès à bord difficile
  • le proposition d'ensemble pour 46 000$

Fiche technique

 

Fiche Technique (CC R-Line)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Intermédiaire
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 33 075$ - 50 875 $
Prix du modèle essayé 45 975 $
Transport et préparation 1 395 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type 4 cyl. turbo
Cylindrée 2,0 litres
Puissance (ch@tr/min) 200 ch.
Accélération 0-100 km/h 7.2 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 207 lb.pi@ 1700 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 6
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 18 pouces
Dimension des roues 235/40
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 2
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 9,5 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 796 mm
Largeur 1 856 mm
Hauteur 1 422 mm
Empattement 2 710 mm
Garde au sol 116 mm
Poids à vide 1 532 kg
Volume du coffre 402 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km
Assistance routière Oui