la source en matière d'essai-auto

Guide d'achat

Volkswagen Passat 2016 - Guide achat

Le nom Passat est tiré d'un mot allemand faisant référence à un vent continu. Même si ses performances ne déplacent pas beaucoup d'air, sa faible consommation d'essence nous pousse très loin, comme si nous avions constamment le vent dans le dos. Équipé de son moteur diesel propre à 4 cylindres en ligne, celui-ci développe un petit 150 chevaux, mais tout de même un couple de 236 lb-pi.

Ainsi, même si le nombre de chevaux est plutôt mince, son couple donne un côté pimpant à la voiture lors des décollages. C'est davantage au niveau des manœuvres de dépassements que l'on pourra reprocher à la Passat TDI un certain manque de vigueur. Par contre, lorsque je regardais le calculateur de consommation d'essence à 5,5 litres aux 100 km alors que je roulais en moyenne 115 km/h sur l'autoroute, j'oubliais très rapidement cet aspect. Même en utilisation urbaine par des froids sibériens, la Passat TDI demeure un véhicule des plus économiques.

À l'intérieur maintenant, cette Passat est vraiment spacieuse et malgré sa motorisation diesel, la quiétude à bord est assurée. D'ailleurs, si un passager ne sait pas qu'il se trouve dans une voiture diesel, il y a de fortes chances qu'il ne s'en aperçoive pas. Au niveau du confort, c'est très bien dans l'ensemble et l'espace pour les jambes est vraiment sans reproche. Toutefois, j'ai dénoté au début de l'essai certains inconforts au niveau du siège du conducteur. Le réglage électrique de celui-ci ne permet pas d'élever la partie avant du siège, ce qui me donnait un peu l'impression de me pousser vers l'avant ou de me priver d'un niveau de support sous les genoux. Cette sensation s'est atténuée avec le temps, mais tout de même, c'est un petit manque de la part de Volkswagen. Pour ce qui est du tableau de bord, la Passat est à l'image du reste de la famille. Des matériaux de bonne qualité, présentés dans un design assez sobre.

Mots-clés: intermediaire