la source en matière d'essai-auto

Guide d'achat

Volkswagen CC 2016 - Guide achat

La CC 2016 est tout à fait à l'aise sur routes sinueuses et c'est là son point fort et le fruit de cette génétique germanique. Les suspensions sont fermes et capables de bien maîtriser les trous et les bosses de nos belles routes... La direction typique de VW, malgré son assistance électrique, permet de bien placer la voiture en virage et communique bien ce qui se passe aux roues. On peut facilement rouler plus vite que voulu sur l'autoroute tellement la sensation de vitesse est amoindrie par les sentiments de solidité et de sécurité que la CC procure à son pilote.

La technologie de la DSG est très différente d'une boite automatique à convertisseur de couple. Il s'agit plutôt d'une boite manuelle à six rapports dotée de deux embrayages robotisés, soit un pour le premier, le troisième et le cinquième rapport et un second pour le deuxième, le quatrième et le sixième rapport. Cette approche technologique permet des changements de rapports très rapides en mode Sport ou manuel en utilisant le levier de vitesse ou les palettes au volant. Par contre, en utilisation automatique, il se dégage une sensation plutôt artificielle lors des passages des rapports. Pour 2016, la motorisation V6 3,6 litres n'est plus disponible. Il n'y a que le 2 litres à turbocompression de 200 chevaux.

L'intérieur est accueillant et d'une esthétique élégante qui tranche avec ce que VW offre dans la plupart de ses autres modèles courants, surtout en ce qui concerne la Jetta et la Passat. La ligne de toit donne aux passagers prenant place à l'avant l'impression d'être dans un cocon sans pour autant s'y sentir à l'étroit. Au volant, la visibilité est bonne sauf vers l'arrière où les appuis-têtes obstruent la vue. Pour les passagers arrière, le dégagement pour la tête est juste et la visibilité extérieure réduite. Par contre, l'espace pour les jambes est amplement suffisant.

Mots-clés: intermediaire