la source en matière d'essai-auto

Guide d'achat

Chrysler 200 2016 - Guide achat

Le modèle à l'essai cette année était la 200C à traction intégrale. Cette voiture offre au conducteur une véritable expérience de conduite avec ses points forts et ses petites anicroches. Par contre, il y a tout de même des sensations au bout du compte! Oui, il est maintenant agréable d'être à son volant. Le comportement routier, sans être sportif, affiche des notes de tempérament, de subtilité et d’aisance.

 

La 200C maîtrise très bien le roulis en virage. Des pneus de 19 pouces à profil bas offre une adhérence supérieure et on se prend rapidement à enchainer les virages avec aisance et plaisir. La rétroaction offerte par la direction pourrait par contre être améliorée. Les suspensions et les amortissements font un excellent boulot afin d'absorber les imperfections de la route tout en offrant une conduite intéressante sans toutefois être trop molle.

Les deux motorisations (4 cylindres et V6) sont jumelées à une transmission automatique à neuf rapports. Il y a quelques années, 6 ou 7 rapports semblaient amplement suffisants. Maintenant, Chrysler nous offre une transmission à 9 rapports. Outre le fait de pouvoir utiliser ce fait comme élément de marketing, il y a un certain bénéfice à cet exercice puisqu'on tente de réduire la consommation d'essence tout en maximisant l'utilisation de la puissance du moteur.

Dès que l’on pose le regard sur cette nouvelle berline intermédiaire de Chrysler, on oublie immédiatement l’ancien véhicule. Enfin, la Chrysler 200 a du style et elle se démarque visuellement dans le créneau. Plusieurs éléments lui permettent de se démarquer : le prix de départ de 19 495 $, la transmission automatique à neuf rapports, l’option de la traction intégrale, le V6 optionnel qui porte la puissance à près de 300 ch (295 ch pour être exact) et le superbe design intérieur différent de la concurrence. Bref, elle se démarque à plusieurs endroits.

Mots-clés: intermediaire