Objectif et impartial depuis 2001 

Essais Routiers

Volvo XC90 T6 2019

Rodrigo Rosales-List

Boucles d’or et les trois ours.

Avec un design époustouflant, une panoplie de systèmes de sécurité et de la place pour sept passagers, ce Volvo XC90 est plus attirant que l’odeur de potage frais provenant d’une chaleureuse cabane dans le bois.

Cependant, tout comme boucles d’or, faudrait-il se méfier des apparences ?

 

  • 01-IMG_1630
  • 02-IMG_1636
  • 03-IMG_1637
  • 04-IMG_1635
  • 05-IMG_1640
  • 06-IMG_1607
  • 07-IMG_1609
  • 08-IMG_1615
  • 09-IMG_1616
  • 10-IMG_1621
  • 11-IMG_1622
  • 12-IMG_1624

  

Boucles d’or et les trois ours.

Avec un design époustouflant, une panoplie de systèmes de sécurité et de la place pour sept passagers, ce Volvo XC90 est plus attirant que l’odeur de potage frais provenant d’une chaleureuse cabane dans le bois.

Cependant, tout comme boucles d’or, faudrait-il se méfier des apparences ?

 

  • 01-IMG_1630
  • 02-IMG_1636
  • 03-IMG_1637
  • 04-IMG_1635
  • 05-IMG_1640
  • 06-IMG_1607
  • 07-IMG_1609
  • 08-IMG_1615
  • 09-IMG_1616
  • 10-IMG_1621
  • 11-IMG_1622
  • 12-IMG_1624

  

Dans la forêt scandinave

Je me souviens encore de la première fois que j’ai vu le nouveau Volvo XC90 sur nos routes. C’est quasi comme si Volvo avait complètement jeté le moule carré. J’ai eu l’impression qu’ils étaient sortis de nulle part avec ce qui est à mon avis le SUV les plus élégant et le plus attrayant sur le marché aujourd’hui. Clairement, je ne suis pas le seul à penser ça car lors de son dévoilement en 2016, ce nouveau XC90 a remporté une multitude de prix internationaux, incluant le Red Dot Design Award, qui est un peu l’équivalent des Oscars du monde du design.

Ce modèle a décidemment marqué un nouveau départ pour la marque scandinave : c’est minimaliste et élégant en même temps. Quelques détails extérieurs sont dignes de mention, comme par exemple le nouveau logo de la marque qui flotte au centre de la calandre et les feux de jour en forme de T qui ont trouvé le surnom du « marteau de Thor ». Génial!

Ce véhicule a donné le coup d’envoi à la nouvelle génération de la gamme Volvo, qui au cours des quatre dernières années s’est renouvelée sous cette nouvelle philosophie de design.

Muni d’une attraction aussi forte, il est inévitable que les consommateurs se soient rués vers cet SUV; comme boucles d’or s’est ruée vers la jolie maison de la forêt, sans se soucier de qui pourrait y habiter.

  

Dimensions

Ni trop grand, ni trop petit

Avec une longueur totale d’environ 16 pieds et une largeur de 7 pieds, le XC90 est un peu plus court et moins large que certains de ses rivaux, notamment l’Acura MDX et l’Audi Q7. Tout comme ces derniers, le XC90 est un VUS 7 passagers. Grâce à sa carrure, les dimensions intérieures sont généreuses et l’espace est plus que suffisant pour cinq adultes dans la première et la deuxième rangée. La troisième rangée est un peu plus étroite, et elle peut être utilisée par deux adultes en autant qu’ils soient flexibles pour y accéder. Ceci étant dit, l’espace dans la troisième rangée est plus grand ici que dans l’Acura MDX et même que dans l’Audi Q7. Avec son design carré, l’espace de chargement est aussi plus grand que chez ces deux rivaux, ce qui se traduit par 615 litres derrière la troisième banquette avec tous les sièges en place, et on parle de 2427 litres avec les sièges de la deuxième et de la troisième rangée pliés. En comparaison, l’Audi Q7 offre beaucoup moins avec les deux rangées rabattues.

L'intérieur du Volvo XC90 constitue lui aussi un départ majeur des générations précédentes. La philosophie minimaliste qu’on retrouve à l’extérieur se poursuit dans la cabine. Les sièges avant en cuir seraient les préférés de boucles d’or. Ils assurent un bon maintien latéral sans sacrifier le confort sur de longues distances. En contraste, les sièges de la deuxième rangée et de la troisième rangée sont plutôt droits et un peu durs, mais ils sont tout de même confortables. Fait intéressant, les appuie-têtes ne sont pas ajustables. La vocation de sécurité de Volvo dicte que la sécurité doit passer avant le confort.

Le tableau de bord du XC90 est épuré et libre de boutons superflus. Tout passe par un grand écran d’info-divertissement de neuf pouces, qui nous rappelle celui d’une Tesla. Comme celui de la Tesla, ça va vous prendre au minimum une bonne trentaine de minutes avant de vous y retrouver. Au début de mon essai, j’ai trouvé le système frustrant car c’est le seul moyen de contrôler plusieurs fonctions incluant la climatisation, le système audio, le téléphone et la navigation. De plus, la plupart des réglages sont cachés dans des sous-menus seulement accessibles par l’écran d’accueil. Un autre bémol de ce système est son temps de chargement des données, qui est relativement long après avoir démarré le véhicule. Finalement, cet écran est beau lorsqu’on le regarde mais ce n’est pas très convivial au quotidien. D’un côté il se couvre assez rapidement d’empreintes de doigt, donc il devient rapidement moins bien lisible, et d’un autre côté il faut enlever les yeux de la route pendant plusieurs secondes pour l’opérer.

Motorisations

Ni trop chaud, ni trop froid

Au niveau des performances, Volvo nous offre trois choix non-conventionnels. Ce qui est intéressant est que malgré son poids non-négligeable d’environ 2000 kg, on retrouve seulement des moteurs quatre-cylindres avec quelques différences.

Le groupe motopropulseur de base, le T5, est offert avec un quatre cylindres de 2.0 litres turbocompressé qui développe 250 chevaux et 258lb-pi de couple. Il s'agit du même moteur que l'on retrouve dans le petit XC40. Le véhicule que nous avions en essai était muni du groupe T6, qui est basé sur le même quatre cylindres avec la principale différence qu’il est turbocompressé et surcompressé en même temps. Il développe à son tour 316 chevaux et 295lb-pi de couple. Je n’ai pas essayé le T5, mais basé sur mes impressions du T6, je suis porté à croire que la puissance doit être un peu juste.

Si votre budget vous le permet, pour un supplément d’environ 10 000$, vous pourrez équiper votre Volvo du groupe T8 à motorisation hybride rechargeable. En prenant le T6 comme base, on a greffé deux moteurs électriques pour porter la puissance à 400 chevaux et 472 lb-pi de couple. L’avantage de cette motorisation, autre sa puissance, est l’autonomie de 27 km qu’offre le moteur électrique. Souvent assez pour un déplacement au bureau. Son temps de recharge complète oscille aux alentours de deux heures sur 240v, ce qui le rend intéressant pour ceux avec un accès à une borne de recharge. Vous pouvez consulter notre essai complet de cette version T8.

La puissance du T5 étant potentiellement trop juste pour le gabarit du véhicule, et le T8 étant significativement plus dispendieux, boucles d’or aurait fort probablement choisi le groupe T6. Ce mariage unique entre un compresseur qui vient nous donner un élan initial, en attendant le surgissement du turbocompresseur, rend ce moteur tout à fait intéressant. Ceci étant dit, bien que ça soit une motorisation intéressante et tout à fait capable, on dirait qu’elle n’est pas à la hauteur du look incroyablement inspirant du XC90, principalement à cause du poids important à déplacer.

Preuve à l’appui, le 0-100km/h est bouclé autour de 7 secondes, et les dépassements sur l’autoroute sont accompagnés d’une sonorisation stridente digne de Papa ours, et d’une rétrogradation de plusieurs vitesses par la transmission automatique à huit rapports avant d’accélérer.

  

Habitacle

Ni trop dur, ni trop moelleux

Dans le XC90, une roulette au milieu de la console nous permet de choisir différents modes de conduite : Normal, Eco, Off Road ou Dynamic. Ces modes changent notamment la garde au sol, la fermeté de la suspension, le poids dans la direction et la durée des rapports de transmission.

Par exemple, en choisissant le mode Dynamic, la suspension est abaissée et raffermie, la direction devient plus précise et les rapports sont gardés plus long temps. En mode Off Road, la carrosserie est surélevée de quelques centimètres et rend la direction plus floue, pour faciliter la tâche hors des sentiers battus. Boucles d’or choisirait sans doute le mode normal, car il offre le meilleur confort sur la route.

Peu importe le mode choisi, le XC90 est très plaisant à conduire, il est maniable et se comporte comme un véhicule plus petit qu’il l’est en réalité. Le système de traction intégrale favorise une traction aux roues avant et envoi la puissance vers l’arrière au besoin. En accélérant dans un courbe on peut facilement voir le biais frontal de ce système. Somme tout, il fonctionne très bien, procure un bon sentiment de sécurité et s’avérera un atout lors des longs mois d’hiver.

En fait, ce VUS est à son meilleur lorsqu’on le conduit à un rythme modéré tout en profitant du sentiment de solidité et sécurité qu’il dégage. D’ailleurs, Volvo a toujours été à l’avant plan au niveau de la sécurité et ce XC90 n'est pas l’exception. Il continue à pousser à ce chapitre en intégrant une multitude de fonctions de sécurité active et passive, tels que les sièges avant anti-coup de fouet cervical, l’alerte de collision frontale, un système avec détection de piétons et cyclistes, freinage automatique en cas d’urgence, alerte de sortie de voie, surveillance des angles morts et caméra de vision panoramique à 360 degrés. Impressionnant.

Au chapitre de l’économie de carburant, Volvo semble avoir bien fait de remiser le V6 en faveur d’un petit quatre cylindres. Lors de notre essai, notre consommation a oscillé aux alentours de 11,5 L/100km, ce qui inclut un déplacement aller-retour Ottawa-Montréal. Ce n’est pas extraordinaire, mais c’est très bien compte tenu du gabarit du véhicule.

Conclusion

Ni trop grand, ni trop petit; ni trop rapide, ni trop lent; ni trop dur, ni trop mou; et on peut en ajouter un autre : ni trop cher, ni trop bon marché. En fait, Volvo semble avoir visé juste avec sa stratégie de prix. Le XC90 se décline en trois versions. Le modèle Momentum qui est l’entrée de gamme (à partir de 59 750$ pour le T5, 64 000$ pour le T6 et 74 950$ pour le T8); le modèle R-Design T6 qui se veut la version un peu plus sportive (à partir de 69 800$ pour le T6 et 82 450$ pour le T8); et le modèle Inscription qui est la version la plus cossue (à partir de 71 450$ pour le T6 et 84 100$ pour le T8).

La conclusion de mes recherches est que le prix de vente de seconde-main de ces véhicules est assez compétitif. Un XC90 Momentum T6 2016 avec faible kilométrage se détaille aux alentours de 50 000$. La fiabilité à long terme de Volvo n’a jamais été son point le plus fort dans le passé, cependant les véhicules certifiés Volvo offrent une garantie de 6 ans à partir de la date de mise en service, avec des taux d’intérêt aux alentours de 2,9% pour 5 ans. C’est un vote de confiance envers cette nouvelle génération.

Si vous êtes dans le marché pour un véhicule familial qui a de l’espace pour sept passagers, avec du style à revendre et que vous souhaitez avoir accès à toute la panoplie de gadgets de luxe et de sécurité, ce Volvo est le choix de boucles d’or, et il risque d’être juste à votre taille aussi.

  

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule :  XC90 
Marque :  
Version :  Momentum T6 AWD
Autres versions disponibles :  R-Design et Inscription
Catégorie :  VUS Luxe
Nombre de place assises :  7
Nombre de portes :  5
Gamme de prix : 59 750 $ à 102 965 $
Prix de la version à l'essai : 66 015 $
Transport et préparation : 2 015 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  4 cylindres
Cylindrée : 2,0 litres
Puissance (ch) : 316 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 295 lb-pi 
Transmission automatique (Nb rapports) :  8
Transmission manuelle (Nb rapports) :  ND
Transmission variable continue : non

Performances

Accélération 0-100 km/h 7 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 11,5 l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui 
Assistance au freinage : oui 
Répartition électronique du freinage : oui 
Assistance à la stabilité : oui 
Système d'avertissement de collision : oui 
Système d'avertissement de changement de voie : oui 
Système d'avertissement d'angle mort : oui 
Aide au stationnement : oui 
caméra de recul : oui 

Confort et commodité

Garniture des sièges : Cuir 
Sièges chauffant avant : oui 
Sièges chauffant arrière : non 
Sièges climatisés oui
Système de navigation oui 
Système de clé sans main oui 
Banquette rabattable oui 
Troisième rangée oui 

Système Sonore

Capacité MP3 : oui 
Branchement auxiliaires : oui
Système de divertissement arrière non
Port USB oui 
Connectivité Wi-FI non 

Dimensions

Longueur : 4 950 mm
Largeur : 2 008 mm
Hauteur : 1 776 mm
Empattement : 2 984 mm
Garde au sol : (texte ici) mm
Poids à vide : 1 984 kg
Volume du coffre : 1019 L
Capacité maximale de chargement : 2 427 L
Capacité de remorquage : 2 268 Kg = 5000 lbs

Garanties

Générale :  4 ans / 80 000km
Assistance routière : oui 
Perforation due à la corrosion :  12 ans km illimité