la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Volvo V60 T5 Drive-E 2015

Enfin du nouveau chez Volvo!

Honnêtement, je ne me rappelle plus de l’année initiale de production des vénérables cinq et six cylindres en ligne turbo qui équipent encore les S60 et V60 de nos jours, mais il est conservateur de dire que cela fait plus de quinze ans. Non seulement Volvo nous offre pour 2015 l’une des plus belles familiales de l’industrie mais pousse l’audace de l’équiper d’un tout nouveau moteur de quatre cylindres de 2,0 litres turbo doté de l’injection directe du carburant et produisant 240 chevaux à 5 600 tours et 258 livres de couple à 1 500 tours. Jumelé à une très bonne boite automatique de huit rapports, le nouveau moteur ne se retrouve que dans une version à traction des S60 et V60. On devra attendre un peu pour voir la traction intégrale s’ajouter au catalogue de la V60 T5 Drive-E.

  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f1
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f2
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f3
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f4
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f5
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f6
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f7
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f8

Enfin du nouveau chez Volvo!

Honnêtement, je ne me rappelle plus de l’année initiale de production des vénérables cinq et six cylindres en ligne turbo qui équipent encore les S60 et V60 de nos jours, mais il est conservateur de dire que cela fait plus de quinze ans. Non seulement Volvo nous offre pour 2015 l’une des plus belles familiales de l’industrie mais pousse l’audace de l’équiper d’un tout nouveau moteur de quatre cylindres de 2,0 litres turbo doté de l’injection directe du carburant et produisant 240 chevaux à 5 600 tours et 258 livres de couple à 1 500 tours. Jumelé à une très bonne boite automatique de huit rapports, le nouveau moteur ne se retrouve que dans une version à traction des S60 et V60. On devra attendre un peu pour voir la traction intégrale s’ajouter au catalogue de la V60 T5 Drive-E.

  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f1
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f2
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f3
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f4
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f5
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f6
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f7
  • 2015-volvo-v60-t5-drive-e-f8

La conduite

Plus économe de carburant que le cinq cylindre turbo mais presqu’aussi puissant et riche en couple, le 2,0 litres tire bien son épingle du jeu dans un silence et une douceur qui trahissent son architecture. Il faut aussi dire que la boite de huit rapports lui facilite la tâche en étant bien étagée et douce en utilisation normale. À mes premiers tours de roues, je croyais plus avoir une motorisation diesel moderne sous le capot tant le couple à bas régimes est généreux et les passages de la boite rapides. On se retrouve en sixième rapport à moins de 60 km/h et le moteur tourne à peine 1 800 tours à 115 km/h. N’ayez craintes, il y a un mode Sport qui permet d’exploiter au maximum les 240 chevaux (280 pour quelques secondes en pleine accélération) sans pour autant vous assaillir les tympans et d’étirer au maximum les passages de rapports. Pas mal pour un moteur qui consomme de l’essence ordinaire et qui ne concède que dix chevaux et huit livres de couple au cinq cylindres turbo de 2,5 litres des versions AWD de la famille.

La venue d’un moteur moderne dans la V60 vient corriger son défaut le plus souvent cité de la V60, soit la consommation de carburant des cinq et six cylindres. Le petit 2,0 litres accomplie du bon boulot en consommant près de 7,5 l/100km sur autoroute et environ 11 en ville si bien que la consommation moyenne observée lors de notre essai d’une semaine se situait à tout juste au-dessus de 10 l/100km. C’est plus que les cotes annoncées par Volvo mais tout de même fort raisonnable pour un véhicule de plus de 1 600 kilos essayé en hiver. La voiture était aussi équipée de la fonction arrêt-démarrage qui coupe le moteur lors d’arrêts et le redémarre aussitôt qu’on lève le pied de la pédale de frein et permet d’économiser quelques ml d’essence en ville lors d’arrêts fréquents. Volvo a bien réussi là ou d’autres (MINI-BMW) ont encore du mal à maîtriser le développement de cette fonction devenue de plus en plus populaire.

Pas une Polestar!

Toutes les versions de la V60 sont dotées du contrôle dynamique de la stabilité qui fait parti de la gamme de systèmes électroniques qui régissent et optimisent la tenue de route de la voiture. Ainsi, le système achemine plus de couple à la roue extérieur pour mieux inscrire la voiture dans le virage et vient dynamiser un peu la tenue de route. Cela dit, n’allez pas comparer votre Drive-E à la version Polestar de la V60! La différence entre ces deux versions est tellement grande qu’on croirait que ce sont des voitures de marques différentes. La tenue de route de la T5 Drive-E est très sécuritaire mais un peu terne et devient carrément sous-vireuse au premier virage pris à une vitesse pourtant bien raisonnable. Les roues de 17 pouces et les réglages de suspension de notre modèle de base procurent un confort certes au-dessus de la moyenne mais si vous voulez une voiture plus enjouée, je vous suggère de dépenser les 1 200$ de l’ensemble « châssis sport ». Cet ensemble rabaisse la garde-au-sol, propose des amortisseurs plus fermes, des jantes de 19 pouces et une série d’ajustements qui rendent la tenue de route plus neutre.

À l'intérieur

La V60 offre à ses occupants des fauteuils de première classe ajustables de multiple façons, chauffants mais non ventilés et une chaine sono de très bonne qualité. La vie à bord n’a rien d’une corvée et le conducteur a sous les yeux un tableau de bord franchement moderne. La présentation de l’instrumentation est modulable en permettant de choisir parmi trois types de formats visuels soit Eco, Élégance ou Performance, le tout accompagné d’accords de couleurs adaptés à chacun. Les passagers arrière seront tout aussi bien installés à la condition de faire moins de 1,85m puisque l’arc du toit plongeant vient enlever quelques précieux millimètres au dégagement pour la tête. La soute est relativement logeable mais souffre aussi du style plongeant du pavillon et limite un peu le volume utile de charge.

Et la sécurité?

La vocation première de la version Drive-E consiste à procurer à ses occupants un environnement confortable, feutré et sécuritaire. C’est au chapitre de la sécurité que Volvo a fait sa réputation au cours des années et toutes les V60 jouissent d’une panoplie de systèmes de sécurité active et passive. Mais il faut ajouter des ensembles d’options pour augmenter le registre sécuritaire de la voiture et se prévaloir d’un régulateur de vitesse intelligent ou le système d’information des angles morts. En fait, notre voiture d’essai avait pour près de 5 000$ d’options dont un ensemble climatique de 1 350$ qui comprend des sièges arrière chauffants ainsi qu"un volant avec cette même fonction, très agréable en hiver. L’ensemble technologique quant à lui propose pour 1 500$ le régulateur de vitesse intelligent, l’avertisseur de collision avec freinage automatique à pleine puissance, l’avertisseur de piétons et de cyclistes avec freinage automatique à pleine puissance, l’avertisseur de distance, l’alerte de vigilance du conducteur et un système de renseignements routiers particulièrement efficace, pour ne nommer que ceux-ci. Les phares adaptatifs à xénon munis de laves-phares à 1 000$ et les avertisseurs d’angles morts offerts à 1 000$ viennent compléter la longue liste d’options. Pourtant à mon grand étonnement, pas de caméra de recul malgré la présence d’un système d’aide au stationnement!

Plus et moins

Essai-auto a aimé :

  • Familiale très élégante
  • Bonne économie de carburant et grande autonomie
  • Superbes fauteuils
  • Tableau de bord modulable
  • Bonne valeur comparée à la concurrence

Essai-auto a moins aimé :

  • Agrément de conduite en retrait
  • Rayon de braquage ridiculement long
  • Absence d’une caméra de recul dans une voiture de plus de 47 000 $

Conclusion

Pour ceux et celles qui ne veulent tout simplement pas faire comme tout le monde et acheter un VUS ou un multi-segment, la V60 présente une alternative intéressante pour se déplacer avec style et en grand confort avec la famille et tout son bagage. La V60 T5 Drive-E offre en plus des performances intéressantes, une sécurité assurée et une bonne économie de carburant. La concurrence ne fait pas légion dans ce créneau mais Volvo devra affronter l’Audi All-Road, la BMW Touring de série 3 et bientôt la nouvelle Golf SportWagen.

Fiche technique

 

Fiche Technique (V60 T5 Drive-E)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Familiale
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 40 200$ - 49 650 $
Prix du modèle essayé 47 250 $
Transport et préparation 1 195 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type 4 cyl. turbo
Cylindrée 2,0 litres
Puissance (ch@tr/min) 240 ch.
Accélération 0-100 km/h 7.1 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 258 lb.pi@ 1500 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 8
Transmission variable continue Oui
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 17 pouces
Dimension des roues 235/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 4
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 10,2 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 635 mm
Largeur 1 864 mm
Hauteur 1 484 mm
Empattement 2 776 mm
Poids à vide 1 600 kg
Volume du coffre 692 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km
Assistance routière Oui