la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Volkswagen Jetta 1.8Tsi 2014

Le retour du 1,8 litres turbo compressé

Pour la Volkswagen Jetta, l'année modèle 2014 marque le retour du moteur à turbo compression de 1,8 litres. Les amateurs de Jetta n'ont juré que par cette livrée au début des années 2000. Le moteur à turbocompression avait cédé sa place à un moteur 5 cylindres atmosphériques de 2,5 litres dans la génération précédente. Bien que ce moteur n'était pas exempt de qualité, il n'a jamais réussi à rallier l'enthousiasme des amateurs chez VW. Le nouveau moteur à turbo compression de 1,8 litres vient donc remplacer le 5 cylindres et s'insère entre le moteur de base et le 2,0 TSI retrouvé dans la livrée GLI.

La Volkswagen Jetta a pris du coffre lors de l'introduction de cette génération. Les dimensions sont carrément celles des voitures intermédiaires si on recule de quelques années. L'approche a plu aux consommateurs et les ventes se sont concrétisées, surtout lorsqu'on sait que la version de base est offerte à partir de 14 995 $. Mais tout cela avait un prix. Au début, Volkswagen a dû faire des sacrifices afin d'arriver à offrir une telle voiture à un prix aussi bas. Les matériaux de base n'était pas à la hauteur à l'intérieur ainsi que l'assemblage. Les sacrifices se sont aussi matérialisés au niveau mécanique avec la disparition d'un moteur à turbocompression puis une conduite qui s'apparente plus à une Toyota Corolla que celle présente dans les anciens modèles de Jetta.

  • volkswagen-jetta1.8tsi-20141
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20142
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20143
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20144
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20145
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20146
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20147

Le retour du 1,8 litres turbo compressé

Pour la Volkswagen Jetta, l'année modèle 2014 marque le retour du moteur à turbo compression de 1,8 litres. Les amateurs de Jetta n'ont juré que par cette livrée au début des années 2000. Le moteur à turbocompression avait cédé sa place à un moteur 5 cylindres atmosphériques de 2,5 litres dans la génération précédente. Bien que ce moteur n'était pas exempt de qualité, il n'a jamais réussi à rallier l'enthousiasme des amateurs chez VW. Le nouveau moteur à turbo compression de 1,8 litres vient donc remplacer le 5 cylindres et s'insère entre le moteur de base et le 2,0 TSI retrouvé dans la livrée GLI.

La Volkswagen Jetta a pris du coffre lors de l'introduction de cette génération. Les dimensions sont carrément celles des voitures intermédiaires si on recule de quelques années. L'approche a plu aux consommateurs et les ventes se sont concrétisées, surtout lorsqu'on sait que la version de base est offerte à partir de 14 995 $. Mais tout cela avait un prix. Au début, Volkswagen a dû faire des sacrifices afin d'arriver à offrir une telle voiture à un prix aussi bas. Les matériaux de base n'était pas à la hauteur à l'intérieur ainsi que l'assemblage. Les sacrifices se sont aussi matérialisés au niveau mécanique avec la disparition d'un moteur à turbocompression puis une conduite qui s'apparente plus à une Toyota Corolla que celle présente dans les anciens modèles de Jetta.

  • volkswagen-jetta1.8tsi-20141
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20142
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20143
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20144
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20145
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20146
  • volkswagen-jetta1.8tsi-20147

La conduite


Les amateurs et amoureux de Volkswagen de longue date seront content d'apprendre que le tout nouveau moteur à turbo compression de 1,8 litres est digne de son légendaire prédécesseur. Il est indéniable que Volkwagen/Audi sont passé maître dans l'art et la science de la conception de moteur à turbocompression. Il est évident que leur grande expérience dans le domaine fut mise à profit. La conception d'un moteur va au-delà des simples statistiques. C'est lors de la conduite et de sa réaction lors des situations réelles qu'on peut pleinement évaluer si la conception est réussie ou non. C'est tout à fait le cas ici. La nouvelle motorisation livre une puissance linéaire et disponible à bas régime. Les accélérations sont franches et linéaires sans à-coup dans le volant. Ce qui est des plus impressionnant chez cette nouvelle motorisation est le fait qu'elle fonctionne à l'essence régulière. Et oui, nul besoin de payer la prime pour de l'essence super sans plomb! Les nouvelles motorisations ne peuvent être parfaite dès les premières années. Volkswagen pourra ainsi améliorer la douceur, réduire les vibrations ainsi que la rugosité présente lorsqu'on accélère fortement. Statistiquement, le nouveau moteur développe une puissance de 170 chevaux et un couple de 184 lb-pi à seulement 1500 trs/min. Le modèle Highline est équipée à la base d'une transmission manuelle à 5 rapports. Le modèle à l'essai possédait plutôt la transmission automatique à six rapports. Je serai le premier à avouer que je n'ai pas été tendre dans le passé lorsqu'est venu le temps de faire ma critique sur le comportement de cette transmission. Je la trouvais trop lente et trop souvent indécise. C'est clairement amélioré et la mariage avec le généreux couple du nouveau moteur fonctionne bien. La transmission peut rechercher l'économie d'essence en gardant les régimes moteurs bas tout en offrant une puissance d'accélération convenable. Il est clair que le moteur offrant les performances sportives de la gamme est le 2.0TSI. C'est pourquoi le 1.8TSI cherche avant tout le confort et l'économie d'essence. C'est tout à fait réussi de ce côté. Les moyennes de consommations enregistrées au cours de l'essai sont excellentes. Les ratios de la transmission automatique à six rapports sont ajustés afin d'aider à la consommation d'essence. Le moteur de la Jetta 1,8TSI ne tourne à 1800 trs/min à 100 km/h. Le résultat est donc sans équivoque : la Jetta a affiché une moyenne de 6,6 litres au 100/km sur l'autoroute et une moyenne plus que convenable autour des 9 litres en conduite urbaine lors de l'essai, pour une moyenne globale de 8.2 litres par tranche de 100 km.

Plus et moins

Essai-auto a aimé :

  • excellente consommation d'essence;
  • une motorisation turbocompressée qui ne demande pas d'essence super;
  • la transmission automatique à six rapports améliorée;
  • la puissance disponible à bas régime;
  • la conduite qui réussi à transmettre un peu d'émotion au conducteur et qui se rapproche finalement de ce que Volkswagen nous a fait connaître dans le passé;
  • l'espace offert à tous les passagers;
  • la qualité d'assemblage et les matériaux en nette progression.


Essai-auto a moins aimé :

  • la rugosité du moteur lors des fortes accélérations;
  • la pédale à frein spongieuse;
  • l'absence de phares automatisés;
  • les sièges avant pourraient offrir un peu plus de supports;
  • le démarreur à bouton pressoir qu'on doit maintenir enfoncé;
  • Il est impossible d'abaisser les pare-soleil lorsqu'on porte des gants d'hiver.

L'expérience de conduite se rapproche finalement de ce que Volkswagen a jadis offert à ses clients. Les Golf, Jetta, GTI et autres compactes se démarquaient par une expérience de conduite sportive, émotive et remplie de sensation. La GTI a toujours su garder cette essence mais le caractère sportif des autres modèles a peu à peu disparu au fil des ans. Je vous confirme que la tendance est renversée. L'apparition de la nouvelle motorisation galvanise la Jetta. Sa conduite est beaucoup plus plaisante. Les suspensions restent confortables mais savent tout de même donner cette rétroaction si importante au conducteur. La voiture est stable en courbe serrée mais les changements rapides de direction sont à prendre avec plus de précaution. La voiture affiche rapidement une tendance sous-vireuse. La direction donne une rétroaction acceptable au conducteur mais pourrais encore être améliorée à ce chapitre.

À l'intérieur


Il n'y a pas beaucoup de changement dans l'habitacle de la Jetta 2014 par rapport au modèle de l'an dernier. La voiture possède des dimensions dignes d'une intermédiaire. L'espace offert au passagers est excellent. Le coffre loge beaucoup avec sa capacité de 440 litres. La qualité de la finition ainsi que les matériaux se sont améliorés. La Jetta ne présente plus de plastiques de qualité douteuse. La présentation intérieure est simple et efficace. Une famille de quatre personnes y trouvera facilement son compte à condition de se tenir loin de l'intérieur beige. Il faut avouer que ce n'est tout simplement pas adapté à nos hivers. Vous passerez tout votre temps à tenter de préserver le look qui vous a accroché dans la salle de montre... et probablement sans succès.

Conclusion et autre commentaire


Cette nouvelle motorisation donne à la Volkswagen Jetta un nouveau souffle. Elle permet de rivaliser et surpasser l'expérience de conduite de plusieurs rivales. Avec un espace intérieur capable de plaire à cinq passagers, elle s'avère une option des plus intéressantes pour une famille. Cependant, bien que le prix de base de la Jetta est sous les 15 000 $, celui du modèle Highline équipé du 1,8TSI est de 25 490 $, et une fois qu'on ajoute la somme demandée pour la transmission automatique (1400 $) et le l'ensemble technologique (1570 $) tel que dans la voiture à l'essai, le prix de la voiture passe à 28 460$. C'est qu'à ce prix la Jetta concurrence non seulement les compactes de luxe mais aussi les intermédiaires. C'est un marché extrêmement compétitif dans cette fourchette de prix. Je pense qu'il est plus sage de s'en tenir au modèle Comfortline.

Autres commentaires: Éric

Il est vrai que la Jetta se trouve grandement améliorée avec la version TSI à motorisation turbo-compressée et l'ajout d'une suspension arrière indépendant à multi-bras, mais VW devra revoir la programmation de sa boite automatique. En ville en position "D", les rapports passent trop tôt et on se retrouve en 4e en moins de 50 mètres. De plus, la boite semble passer au neutre à l'arrêt et il y a un temps de réponse agaçant lors des départs. En mode "S", les rapports sont inutilement retenus ce qui produit un effet des plus désagréable partout sauf sur une route sinueuse en conduite très sportive. Il s'agit d'un ajustement de programmation que VW devra considérer. Les sièges avant sont trop étroits et offrent peu de maintien compte tenu des capacités de tenue de route de la voiture. Finalement, telle qu'équipée, la Jetta Highline est trop dispendieuse d'environ 3000 $ face à compétition selon moi.

Fiche technique

 

Fiche Technique (Jetta Highline 1.8TSI)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Compacte
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 14 990$ - 35 490 $
Prix du modèle essayé 26 460 $
Transport et préparation 1 395 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type 4 cyl. turbo
Cylindrée 1,8 litres
Puissance (ch@tr/min) 170 ch.
Accélération 0-100 km/h 7.7 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 184 lb.pi@ 1500 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 6
Transmission manuelle (nombre de rapports) 5
Transmission variable continue Non
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 17 pouces
Dimension des roues 225/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 4
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 8,2 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 628 mm
Largeur 1 778 mm
Hauteur 1 453 mm
Empattement 2 651 mm
Poids à vide 1 364 kg
Volume du coffre 440 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km
Assistance routière Oui