la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Nissan Altima SR 2016

La Nissan Altima roule sa bosse sur les routes Nord-Américaines depuis déjà plusieurs années. Le modèle en est déjà à sa cinquième génération. L'Altima s'est surtout fait remarquer des enthousiastes au lancement de la troisième génération en 2002. Cette génération fut celle qui a introduit le fameux moteur V6 VQ35DE de 3,5 litres sous le capot de cette intermédiaire. De ses 240 chevaux, l'Altima V6 régnait en maître sur la catégorie des intermédiaires. De plus, les enthousiastes pouvaient même associer une boîte manuelle à la motorisation V6. Les compétiteurs tant Nord-Américain que Japonais ont dû travailler avec acharnement afin de repositionner leurs véhicules dans cette catégorie. Mais depuis, l'Altima a perdu des plumes et ne règne plus en maître sur la catégorie.

  • nissan-altimasr-20161
  • nissan-altimasr-20162
  • nissan-altimasr-20163
  • nissan-altimasr-20164
  • nissan-altimasr-20165
  • nissan-altimasr-20166
  • nissan-altimasr-20167
  • nissan-altimasr-20168

La Nissan Altima roule sa bosse sur les routes Nord-Américaines depuis déjà plusieurs années. Le modèle en est déjà à sa cinquième génération. L'Altima s'est surtout fait remarquer des enthousiastes au lancement de la troisième génération en 2002. Cette génération fut celle qui a introduit le fameux moteur V6 VQ35DE de 3,5 litres sous le capot de cette intermédiaire. De ses 240 chevaux, l'Altima V6 régnait en maître sur la catégorie des intermédiaires. De plus, les enthousiastes pouvaient même associer une boîte manuelle à la motorisation V6. Les compétiteurs tant Nord-Américain que Japonais ont dû travailler avec acharnement afin de repositionner leurs véhicules dans cette catégorie. Mais depuis, l'Altima a perdu des plumes et ne règne plus en maître sur la catégorie.

  • nissan-altimasr-20161
  • nissan-altimasr-20162
  • nissan-altimasr-20163
  • nissan-altimasr-20164
  • nissan-altimasr-20165
  • nissan-altimasr-20166
  • nissan-altimasr-20167
  • nissan-altimasr-20168

La conduite

La conduite

La cinquième génération d'Altima fut introduite en 2013. Mon collègue René avait fait l’essai à ce moment. Il a d'ailleurs eu la même réflexion que moi face aux anciennes générations. Comment ne pas comparer surtout que nous sommes maintenant près de 15 ans plus tard? Pour l'année modèle 2016, la plupart des modèles sont équipés du moteur 4 cylindres de 2,5 litres produisant 182 chevaux. Il n'y a que le modèle SL qui offre la possibilité d'être jumelé au V6 de 270 chevaux. Par contre, il n'y a plus qu'une seule transmission offerte pour l'Altima : c'est la transmission Xtronic à variation continue (CVT). Nissan mise sur cette transmission depuis plusieurs années déjà. Ils ont été parmi les premiers à offrir ce genre de transmission sur les véhicules de masse en Amérique du Nord. Le consensus général à l'époque était que ce type de transmission n'allait probablement pas perdurer. Et bien Nissan a persisté. Maintenant, plusieurs autres manufacturiers ont emboîté le pas et offrent ce type de transmission. Mais dans le cas de Nissan, on doit se demander si les élèves n'ont pas dépassés le maître? Le manque de sensation offert par la transmission Nissan est toujours omniprésent. Nous l'éprouvons depuis ses débuts. Plusieurs ajustements ont légèrement amélioré la situation, surtout lorsque jumelé au moteur V6 mais le manque de sensation lorsque jumelé au moteur de base est encore présent. La CVT dans la Honda Accord, par exemple, offre une bien meilleure rétroaction et sensation au conducteur. La transmission de cette dernière est plus prompte à répondre et se veut plus réactive. L'Altima n'est tout de même pas sans vie ni sans qualité.  Une fois qu'on s'habitue au comportement de la transmission CVT, on trouve un châssis rigide et un comportement routier qui laisse un aperçu du potentiel de la voiture. Le modèle SR est munie de jantes de 18 pouces et de pneus 235/45 à profil bas. L'adhérence des pneus ne fait que rehausser le comportement des suspensions sport. L'Altima offre un bon compromis entre confort et sportivité. L'amortissement absorbe relativement bien les anomalies de la route tandis que les suspensions s'occupent de garder la voiture stable en virage. Les courbes serrées et les changements rapides de direction  sont maîtrisés avec aplomb. L'Altima offre un comportement prévisible et sûr. C'est ici qu'on réalise l'efficacité des barres stabilisatrices plus larges que dans les autres modèles d'Altima. Le hic au niveau de la conduite, la direction électronique étant trop assistée et hélas peu communicative, mais on s'y fait avec les kilomètres. Dommage que celle-ci sape le plaisir de conduite car le potentiel est présent. Il ne manque que quelques ajustements afin qu'on puisse pleinement apprécier ce que l'Altima peut offrir.

La motorisation procure des accélérations linéaires et dans la moyenne. La transmission CVT s'ajustera à votre conduite et vos sollicitations de la motorisation. Les reprises sont par contre franches. Le moteur de quatre cylindres répond présent lorsqu'on le sollicite. Au niveau de l'économie d'essence, j'ai obtenu une consommation moyenne de 8,2 litres au 100km durant mon essai. En conduite urbaine, l'Altima consomme en moyenne 9,8 litres aux 100 km et le résultat sur la route est dans la moyenne puisque qu'il se situe à 7,3 litres/100km.

Plus et moins

Essai-auto a aimé :

  • espace et le confort offert aux passagers;
  • look et le design du remodelage;
  • plaisir de conduite offert par le châssis et les suspensions;
  • barres stabilisatrices plus larges;
  • consommation d'essence;
  • nombreux équipements de série du modèle SR.

Essai-auto a moins aimé :

  • direction sur assistée et peu communicative;
  • écran de la console centrale qui pourrait être plus grand;
  • une seule transmission offerte.

 

À l'intérieur

À l'intérieur

C'est ici que la taille de l'Altima prend tout son sens. L'espace offert aux passagers est des plus généreux. Vous voyez pousser vos ados comme de la mauvaise herbe? Vous ne serez pas pris au dépourvu par le manque d'espace pour les jambes et la tête. Ils bougonneront peut-être de devoir être assis à l'arrière mais ils ne pourront blâmer l'espace offert. Le coffre est tout à fait dans la moyenne avec 436 litres de volume. Les sièges avant sont très confortables et ils offrent un bon support pour les jambes, le dos et les épaules. La position de conduite se trouve facilement; les longs trajets se feront donc dans le confort.
L'assemblage de l'Altima ne cesse de progresser. René avait d'ailleurs remarqué une amélioration lors du lancement du modèle en 2013 face à la génération précédente. Le remodelage pour l'année modèle 2016 est surtout au niveau de l'esthétique extérieur. À l'intérieur, les matériaux ainsi que le design sont sensiblement inchangés.  La console centrale est donc assez simpliste et épurée. Un écran d'affichage de 5 pouces se situe au milieu puisque les bouches de climatisation occupent l'espace supérieur. Cet écran gagnerait à être plus grand. Les commandes audio sont réparties autour de l'écran. Ce dernier ne servant vraiment qu'à afficher l'information. Les commandes de climatisation sont situées au bas de la console. Elles sont de types classiques avec des boutons pour contrôler la vitesse de la ventilation ainsi que la température. Il ne faut pas dénigrer la présence de telles commandes carleur efficience et ergonomie n'as plus à être prouvé.

Conclusion

L'Altima subie donc un léger remodelage pour l'année modèle 2016. Son look sport est réussi et les nombreux commentaires perçus durant l'essai le confirme. Le prix de départ de l'Altima 2016 est de 23 998$. Le modèle SL munie du V6 de 270 chevaux appauvrira votre compte bancaire de 35 498$. Le modèles à l'essai était le modèle SR qui se situe au milieu de la gamme. C'est le modèle dit « sportif ». Il le démontre dans son comportement routier. Les barres stabilisatrices ainsi que sa suspension sport en font un véhicule stable dans les virages.  Cependant, le véhicule pourrait bénéficier d'une direction au comportement plus sportif afin que le pilote puisse pleinement profiter de l'expérience de conduite.

Fiche technique

Fiche Technique (Altima SR)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Intermédiaire
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 23 998$ - 35 498 $
Prix du modèle essayé 27 798 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type 4 cylindres
Cylindrée 2,5 litres
Puissance (ch@tr/min) 182 ch.
Accélération 0-100 km/h 7.8 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 180 lb.pi@ 4000 trs/min
Transmission variable continue Oui
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 18 pouces
Dimension des roues 235/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Tissu
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Nombre de hauts-parleurs 6
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 9,0 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 874 mm
Largeur 1 830 mm
Hauteur 1 474 mm
Empattement 2 775 mm
Poids à vide 1 476 kg
Volume du coffre 436 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 3 ans / 60 000km

Mots-clés: intermediaire