la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Lexus RX350 2016

Presque parfait

Je me souviens du slogan que Lexus arborait au début des années 2000 : « Dans la quête incessante de la perfection ». Malgré que la perfection ne soit pas de ce monde, cette dernière cuvée du RX n’est pas loin du mille. Cependant, ce qui sépare ce luxueux VUS de l’excellence vous étonnera…

 

 

  • 01-IMG_9804
  • 04-IMG_9812
  • 05-IMG_9815
  • 06-IMG_9824
  • 07-IMG_9826
  • 10-IMG_9834
  • 13-IMG_9840
  • 14-IMG_9842

Presque parfait

Je me souviens du slogan que Lexus arborait au début des années 2000 : « Dans la quête incessante de la perfection ». Malgré que la perfection ne soit pas de ce monde, cette dernière cuvée du RX n’est pas loin du mille. Cependant, ce qui sépare ce luxueux VUS de l’excellence vous étonnera…

 

 

  • 01-IMG_9804
  • 04-IMG_9812
  • 05-IMG_9815
  • 06-IMG_9824
  • 07-IMG_9826
  • 10-IMG_9834
  • 13-IMG_9840
  • 14-IMG_9842

Design

Banal, voilà un mot qui décrit le design des générations précédentes du Lexus RX. Ce n’est plus le cas car « polarisant » serait le mot juste pour décrire le nouveau design du RX. Ses lignes aiguisées et sa calandre trapézoïdale ne laissent plus personne indifférent. Au premier regard je dois avouer que j’étais déconcerté, voir sceptique de son allure. Cependant plus on passe du temps à ses côtés, plus on apprend à l’apprécier, voir même à l’admirer pour la subtilité de ses détails. Par exemple, notez bien le pilier « C » qui est peint en noir pour se dissimuler entre les vitres teintées et ainsi donner au toit l’impression visuelle qu’il flotte – intéressant…  Certes, on n’admire pas cette Lexus de la même façon qu’on apprécie une sculpture minimaliste de Robert Morris; on admire cette RX plutôt pour l’ensemble de sa complexité.

Le plus grand avantage que confère à Lexus ce nouveau look, est qu’on lui a finalement donné un visage qui se démarque du reste et qui est loin d’être conservateur. C’est juste un peu surprenant qu’on ait choisi de lui donner l’agressif visage du Predator.

L’habitacle du RX est beaucoup moins controversé. En fait il existe de l’unanimité pour dire que c’est luxueux, confortable et réussi. On se sent enveloppés dans un univers riche, axé vers le confort des occupants. Que ça soit les surfaces en cuir, les boiseries ou les plastiques, on a droit à des matériaux de première qualité qui sont assemblés avec un grand souci du détail. La plupart des commandes ont été reléguées au système multimédia, et le tableau de bord conserve uniquement les commandes nécessaires pour que le tout demeure épuré, ergonomique et efficace.

Seul bémol dans la cabine provient de ce système multimédia qui est contrôlé par une manette dans la console centrale. Le « Remote Touch » s’apparente beaucoup à une souris d’ordinateur, mais c’est imprécis et l’entrée de données devient frustrante (notamment lorsqu’on entre une adresse).

Mécanique

Cette quatrième génération du RX a droit à une panoplie sophistiquée de technologies de sécurité. On retrouve notamment des indicateurs d’angles morts dans les rétroviseurs, une alerte de circulation transversale arrière, des caméras de recul, un régulateur de vitesse adaptatif et l’avertisseur de sortie de voie, parmi plusieurs autres. On retrouve dans le RX une technologie qui est en train de devenir rapidement très convoitée : il s’agit de l’écran de visualisation tête haute. Ce système tiré des avions de chasse projette sur le champ visuel du conducteur des informations pertinentes, comme la vitesse, sans qu’on ait besoin d’écarter les yeux de la route. C’est certainement un atout au niveau de la sécurité et son exécution est réussie dans le RX.

Le moteur qui se retrouve sous le capot de la RX a déjà fait ses preuves. Il s’agit d’un V6 de 3,5 litres qui se trouve en évolution continue depuis une quinzaine d’années. La version qui meut le RX se trouve aussi au cœur du Lexus GS, du Toyota Tacoma et de la Sienna, donc vous comprendrez l’importance de ce moteur pour Toyota. Une de ses principales caractéristiques est qu’il réussit à marier la technologie de calage de soupapes variable avec un système qui combine l'injection directe et l’injection de carburant multi-port. Le tout à la recherche de puissance et couple supplémentaires, tout en réduisant la consommation de carburant. Sa puissance est de 295 chevaux avec 267 lb-pi de couple à 4700 tours par minute. La puissance du V6 est transmise aux roues par une boîte automatique à huit vitesses, qui offre des bonnes accélérations et des reprises tout à fait respectables. Là où le bât blesse est au chapitre de la consommation de carburant, car nous n’avons pas réussi à obtenir les économies affichées par Lexus. Notre consommation moyenne pendant l’essai est demeurée aux alentours des 15,5L/100km. Loin du 12,2L/100km annoncé.

Conduite et Prix

Derrière le volant, le RX performe mais pas à la hauteur des attentes établies par son look agressif. C’est un multi segment posé qui est à son meilleur sur la grande route, où le confort de conduite nous permet de dévorer les kilomètres. Les accélérations sont bonnes, mais pas foudroyantes. Sa tenue de route est compromise par sa vocation familiale, le véhicule souffre de roulis dans les virages serrés. Cependant bonne nouvelle, Lexus m’ont rassuré en me disant que la version F-sport peut rendre la suspension jusqu’à un 15% plus rigide que le modèle normal, ce qui devrait enrayer une bonne partie du roulis.

En parlant de F Sport, cet ensemble d’options est disponibles dans les deux modèles de RX, soit le RX 350 et le 450h, à mécanique hybride. Le RX de base se détaille à partir de $56,790, après ça les options se chargent de faire grimper votre facture jusqu’à $70,840. Dans le cas de la version hybride, la facture peut monter jusqu’à $80,390, un prix quasiment aussi effrayant que sa calandre.

Conclusion et fiche technique

Selon un dicton, il semblerait que la perfection ne soit atteignable que par la répétition et le RX en est preuve. Depuis son arrivée sur le marché en 1998, Le RX a su séduire une clientèle qui désirait avoir les avantages d’un VUS avec le confort et la tenue de route d’une berline de luxe.  Cette dernière génération propose un excellent rapport qualité prix (à l’exception de la 450h), et ne décevra pas quiconque se trouve derrière son volant. Seul le temps et les ventes diront si Lexus se sont cassés la mandibule avec leur nouveau visage. 

Chroniqueur: Rodrigo Rosales-List

 

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule : RX 350 
Marque : Lexus 
Catégorie :  Multisegment
Nombre de place assises : Cinq 
Nombre de portes :  Quatre
Gamme de prix : (56790) $ à (80390) $
Prix de la version à l'essai : (70840) $
Transport et préparation : (2045) $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  V6
Cylindrée : (3.5) litres
Puissance (ch) : (295) ch.
Couple (lb.pi@tr/min) (267) : (lp-pi) @ (4700) trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) :

Performances

Accélération 0-100 km/h (7.7) sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km (15.5) l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui 
Assistance au freinage : oui
Répartition électronique du freinage : oui
Assistance à la stabilité : oui
Système d'avertissement de collision : oui 
Système d'avertissement de changement de voie : oui 
Système d'avertissement d'angle mort : oui 
Aide au stationnement : oui 
caméra de recul : oui 

Confort et commodité

Garniture des sièges : Cuir
Sièges chauffant avant : oui 
Sièges chauffant arrière : oui 
Sièges climatisés oui 
Système de navigation oui 
Système de clé sans main oui 
Banquette rabattable oui 
Troisième rangée non

Système Sonore

Capacité MP3 : oui
Branchement auxiliaires : oui
Système de divertissement arrière oui
Port USB oui
Connectivité Wi-FI non

Dimensions

Longueur : (4890) mm
Largeur : (1895) mm
Hauteur : (1720) mm
Empattement : (2790) mm
Garde au sol : (208) mm
Poids à vide : (2660) kg
Volume du coffre : (610) L
Capacité de remorquage : (1585) Kg
Réservoir de carburant : 72.5 L

Garanties

Générale :  4 ans ou 80,000km
Assistance routière : oui 

Mots-clés: VUS