la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Kia Optima turbo 2012

On a pu constater au cours des deux dernières années de nouveau modèles apparaître dans les salles de montre de Kia, filiale de la compagnie Hyundai. Alors que l’on aurait pu croire que cette dernière se gardait le crémage, la nouvelle Optima contribue à venir changer la donne et faire de Kia un constructeur de plus en plus intéressant.

 

 

  • Kia-Optima-turbo1
  • Kia-Optima-turbo2
  • Kia-Optima-turbo3
  • Kia-Optima-turbo4
  • Kia-Optima-turbo5
  • Kia-Optima-turbo6
  • Kia-Optima-turbo7

On a pu constater au cours des deux dernières années de nouveau modèles apparaître dans les salles de montre de Kia, filiale de la compagnie Hyundai. Alors que l’on aurait pu croire que cette dernière se gardait le crémage, la nouvelle Optima contribue à venir changer la donne et faire de Kia un constructeur de plus en plus intéressant.

 

 

  • Kia-Optima-turbo1
  • Kia-Optima-turbo2
  • Kia-Optima-turbo3
  • Kia-Optima-turbo4
  • Kia-Optima-turbo5
  • Kia-Optima-turbo6
  • Kia-Optima-turbo7

Plus et moins

Essai-auto a aimé

  • Excellent rapport qualité-prix
  • Lignes splendides
  • Confort appréciable
  • Espace intérieur
  • Motorisation efficace

Essai-auto a moins aimé

  • Sonorité du moteur manquant un peu de punch
  • Insonorisation perfectible

Impression de conduite

Avant de parler de l’impression de conduite, j’aimerais tout d’abord débuter par l’impression visuelle que m’a laissée cette voiture. Quel modèle splendide! Les lignes de cette Optima sont tout ce qu’il y a de plus modernes, pures et raffinés, sans parler des magnifiques roues de 18 pouces offertes pour notre modèle SX Turbo. Plusieurs personnes pendant l’essai me demandaient si c’était une BMW ou autres voitures luxueuses de ce genre. À l’intérieur, le spectacle se poursuit avec un tableau de bord aux allures un peu carré, me rappelant un peu le style qu’Acura avait utilisé auprès du feu RSX. L’ergonomie est sans reproches et les cadrans offrent une très belle touche de distinction. Au niveau des sièges, j’ai trouvé particulièrement intéressant le mélange de raffinement et de dynamisme qu’apportent le mariage des cuirs et du tissu genre filet de pêche.

Par rapport au confort maintenant, j’ai fait un trajet d’environ 2000 km, ce qui me permet de parler en toute connaissance de cause. Les sièges avant offrent donc tout le confort nécessaire, n’étant ni trop fermes ni trop mous. Du côté des occupants arrière, l’espace disponible s’y retrouve à profusion et le confort est également au rendez-vous. Bref, nous avons à faire à une routière de haut calibre. Maintenant, qui dit voyage dit besoin d’espace. J’étais donc comblé en voyant l’immense coffre dont dispose cette Kia Optima.


Sur la route maintenant, au premier abord, je trouvais que l’Optima profiterait d’une meilleure insonorisation, mais on dirait qu’à la longue, je m’en rendais moins compte. Je me suis dit alors que ce n’était pas si prononcé au point de devenir désagréable. Il faut dire que de rouler sur les routes américaines y étaient peut-être aussi pour quelque chose… De plus, les demandes en boucle des enfants à savoir si nous arrivions bientôt à destination avaient également pu détourner mon attention des autres détails.

Sous le capot maintenant, notre modèle le plus haut de gamme des Optima était équipé d’un moteur 4 cylindre Turbo, d’une puissance de 274 chevaux et 269 lb-pi couple. Même avec une voiture pleine à craquer, la puissance se montrait tout à fait adéquate. Le moteur est très souple et le temps de réponse du turbo se veut carrément dans les normes. Et vous savez quoi, contrairement à la plupart des voitures à turbocompression, cette Kia ne demande qu’à être abreuvée à l’essence ordinaire. Ils deviennent vraiment dérangeants ces Coréens! J’ajouterai que la transmission automatique à 6 rapports effectue un travail sans reproche. Par rapport à la consommation d’essence, mon trajet d’autoroute avec tous les bagages, 2 adultes et 2 enfants et une cadence d’environ 115 km/h m’ont permis de réaliser une moyenne de 7,6 litres/100km. Selon moi, compte tenu des éléments mentionnés, ajouté à la taille de l’Optima, ce chiffre est très respectable et naturellement, laisse croire qu’il serait possible de faire mieux.

Au niveau de l’équipement, j’aurais pu facilement croire que j’étais au volant d’une voiture nettement plus dispendieuse. J’ai donc pu profiter du système de navigation, de la reconnaissance vocale, connexion Bluetooth, prise USB, radio satellite, système d’entrée sans clé, système de son de marque Infinity et j’en passe. De plus, j’ai particulièrement aimé le soir, la lumière intérieure qui s’allumait automatiquement sans que l’on fasse quoi que ce soit, en autant de s’approcher de la voiture avec la clé sur soi. Cette Optima était également équipé d’une caméra de recul qui, je dois l’avouer, a connu quelques ratées. En effet, l’écran s’est mis à sautiller à quelques reprises. J’espère que le problème était propre à ma voiture d’essai seulement.

Conclusion

Voilà ce qui complète le tour d’horizon de cette Optima SX Turbo. Règle générale, j’en retiens que d’excellents souvenirs! Je n’ai pu compter le nombre de personnes ayant été attiré par cette splendide berline. Moi-même je ne cessais de regarder ses lignes et de la trouver belle. Quelle voiture de classe aux allures sportives! Encore une fois, je souhaite aux constructeurs japonais de se réveiller, car au côté d’une Camry ou d’une Accord, cette Optima vole carrément la vedette!

Autres commentaires : Benjamin

René a vraiment peint un portrait réaliste pour cette magnifique Optima SX. Le moteur 2.0 litres turbocompressé assure d’excellentes accélérations et reprises, à défaut de procurer une sonorité enivrante. Le comportement routier est meilleur que la compétition mais je m’attendais à des suspensions un peu plus fermes afin d’augmenter d’un cran le plaisir en virage et de réduire certains débattements. Mais bon, si l’on compare avec la compétition, elle n’a pas à rougir, au contraire. Et la cerise sur le sundae, outre son look, concerne l’équipement de série qui est plus qu’adéquat, incluant même les sièges avant et arrière chauffés, en plus de la réfrigération de la sellerie de cuir pour les passagers avant. Pour le prix demandé, Kia possède une voiture qui vaut pleinement le détour et qui volera des ventes aux intermédiaires japonaises et américaines.

 

Fiche technique

Fiche Technique (Optima Turbo)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Intermédiaire
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 21 995$ - 35 495 $
Prix du modèle essayé 33 695 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type 4 cyl. turbo
Cylindrée 2,4 litres
Puissance (ch@tr/min) 274 ch.
Accélération 0-100 km/h 6.8 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 269 lb.pi@ 1750 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 6
Transmission variable continue Non
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 18 pouces
Dimension des roues 225/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 2
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 10,0 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 843 mm
Largeur 1 828 mm
Hauteur 1 452 mm
Empattement 2 796 mm
Garde au sol 134 mm
Poids à vide 1 535 kg
Volume du coffre 436 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 5 ans / 100 000km
Assistance routière Oui