la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Kia Cadenza 2014

Une grande surprise

Ancien responsable du design chez Audi, Peter Schreyer a quitté ce manufacturier allemand en 2006 et il est maintenant le président et chef du design chez Kia Motors. Depuis quelques années, les voitures Kia ne sont plus les mêmes, autant au niveau la carrosserie, de l’habitacle, de l’assemblage et de l’équipement de série. Cette nouvelle grande berline n’est pas différente et propose une alternative très intéressante aux grandes Toyota Avalon, Chevrolet Impala, Buick LaCrosse, Ford Taurus ainsi qu’aux luxueuses Acura TL et Lexus ES350. Une fois de plus chez Kia, tout est en place pour un succès et la seule chose qu’il manque vraiment à l’ensemble c’est une expérience de conduite procurant un certain plaisir.

  • 2014-kia-cadenza-f1
  • 2014-kia-cadenza-f2
  • 2014-kia-cadenza-f3
  • 2014-kia-cadenza-f4
  • 2014-kia-cadenza-f5
  • 2014-kia-cadenza-f6
  • 2014-kia-cadenza-f7
  • 2014-kia-cadenza-f8

Une grande surprise

Ancien responsable du design chez Audi, Peter Schreyer a quitté ce manufacturier allemand en 2006 et il est maintenant le président et chef du design chez Kia Motors. Depuis quelques années, les voitures Kia ne sont plus les mêmes, autant au niveau la carrosserie, de l’habitacle, de l’assemblage et de l’équipement de série. Cette nouvelle grande berline n’est pas différente et propose une alternative très intéressante aux grandes Toyota Avalon, Chevrolet Impala, Buick LaCrosse, Ford Taurus ainsi qu’aux luxueuses Acura TL et Lexus ES350. Une fois de plus chez Kia, tout est en place pour un succès et la seule chose qu’il manque vraiment à l’ensemble c’est une expérience de conduite procurant un certain plaisir.

  • 2014-kia-cadenza-f1
  • 2014-kia-cadenza-f2
  • 2014-kia-cadenza-f3
  • 2014-kia-cadenza-f4
  • 2014-kia-cadenza-f5
  • 2014-kia-cadenza-f6
  • 2014-kia-cadenza-f7
  • 2014-kia-cadenza-f8

À l'intérieur

Racée et distinguée

On est loin de l’ancienne Amanti à tous les niveaux, surtout côté design. Cette carrosserie est en lien avec les autres produits Kia et le résultat final est une voiture qui se distingue de la compétition. On remarque ici et là le design de l’Optima et de la nouvelle Forte, mais dans son ensemble, il est clair que cette Cadenza offre un look beaucoup plus haut de gamme. Pas de flafla, simplement des superbes lignes pures avec des angles précisément sculptés. Le raffinement est évident et on pourrait même oser comparer cette coréenne aux produits allemands haut de gamme beaucoup plus dispendieux. Vraiment, c’est toute une réussite M. Schreyer.

Lorsque l’on ouvre la portière, on est accueilli par un environnement de bon goût. Sans être visuellement tape-à-l’œil ou aussi attrayant que les lignes de sa carrosserie, il offre une ergonomie imbattable, et toutes les commandes tombent en main et rien n’est difficile à trouver. La qualité d’assemblage de cet habitacle est du sérieux, à égalité avec les meilleurs de la catégorie. Grâce à son châssis unique qui est partagé avec la nouvelle Hyundai Azera (seulement disponible aux États-Unis), l’espace offert à tous les passagers est ici difficile à prendre en défaut. Comparativement à une Optima, cette Cadenza est environ 12 cm plus longue, l’empattement étant allongé d’environ 5 cm, procurant un dégagement sans faute pour les jambes des passagers arrière.

Prix et équipement

Chez Kia, on ne complique pas les choses pour le consommateur. Seulement deux versions sont offertes, soit la version de base ou Premium. Déjà très bien équipée à 39 280 $, la version Premium à 46 480 $ offre une longue liste de caractéristiques : phares avant à DHI adaptatifs, toit panoramique, siège du conducteur ventilé et sièges arrière chauffants, volant inclinable et télescopique électroniquement, extension au niveau des genoux pour le siège du conducteur, volant chauffant, pare-soleils électriques à l’arrière, tableau de bord ACL, sièges en cuir Nappa de luxe, jantes en alliage de 19 po, régulateur de vitesse intelligent, détecteur de présence dans les angles morts, avertisseur de dépassement de voie et frein de stationnement électrique (EPB). Bref, n’essayez pas de trouver mieux pour le prix, c’est impossible!

La conduite

Une motorisation V6

Contrairement à sa « petite sœur » l’Optima, cette grande berline a délaissé l’utilisation de moteurs quatre cylindres en faveur d’un V6 3,3 litres avec une transmission automatique offrant six rapports. La puissance annoncée est de 293 hp et 255 lb-pi, ce qui semble plutôt correct, sans plus. Une Optima turbo offre plus de couple et pèse environ 100 kg de moins. Mais surprise, cette Cadenza est légèrement plus rapide que cette Optima. Le 0-100 km/h fût bouclé en seulement 6,7 secondes avec une sonorité (toute de même pas très présente) beaucoup plus intéressante que celle d’un quatre cylindres turbocompressé. Et la surprise se continue à la pompe alors que ce V6 est tout de même frugal, tant en usage urbain que sur route.

On souhaiterait un comportement routier plus intéressant

Alors que cette Cadenza se compare et même dépasse la compétition au niveau du design, du prix, du luxe et de l’équipement offert, elle reste plutôt muette au niveau du comportement routier. La suspension semble pourtant offrir un bon équilibre entre confort et tenue de route, mais la direction est tout simplement trop assistée et filtre tout ce qui se passe sur la chaussée. Ainsi, le conducteur est plutôt déconnecté et l’expérience de conduire qui en résulte n’est donc pas le point fort de cette berline. Alors que le moteur offre des accélérations franches, les freins eux offrent une puissance plutôt moyenne. J’ose croire que Kia a fait ses devoirs et que la clientèle visée par cette berline ne recherche pas trop de passion derrière le volant…

Plus et moins

Essai-auto a aimé :
- Lignes pures et distinguées de sa carrosserie
- Habitacle luxueux et confortable
- Ergonomie sans faute au niveau des commandes
- Motorisation procurant douceur de fonctionnement et puissance
- Prix et équipement très concurrentiels
- Garantie 5 ans ou 100 000 km


Essai-auto a moins aimé :

- Direction trop assistée
- Choix de couleurs très limité
- Freinage peu endurant
- Design de la planche de bord plutôt conservateur

Conclusion

Simplement avec son look, la Cadenza frappe dans le mile. Et une fois qu’on y porte un peu plus attention, on constate que Kia est vraiment capable de concurrencer avec les meilleures grandes berlines offertes sous les 60 000 $. Et pour une somme variant de 39 000 $ à 46 000 $, elle devrait trouver plusieurs preneurs sans aucun problème car les arguments de vente sont nombreux et réels.

Fiche technique

 

Fiche Technique (Cadenza)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Luxe
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 39 280$ - 46 480 $
Prix du modèle essayé 46 480 $
Transport et préparation 1 750 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type V6
Cylindrée 3,3 litres
Puissance (ch@tr/min) 293 ch.
Accélération 0-100 km/h 6.7 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 255 lb.pi@ 5200 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 6
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 19 pouces
Dimension des roues 245/40
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 4
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Nombre de hauts-parleurs 12
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 10,7 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 970 mm
Largeur 1 850 mm
Hauteur 1 475 mm
Empattement 2 845 mm
Garde au sol 136 mm
Poids à vide 1 710 kg
Volume du coffre 451 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 5 ans / 100 000km
Assistance routière Oui