la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Infiniti QX70 2016

Il y a déjà deux ans qu'Infiniti, dans le souci de simplifier et de repositionner son image de marque, a renommé tous les modèles de sa gamme. Cette essai porte sur le QX70S 2016, anciennement nommé le FX35 ou FX50 selon la motorisation. Bien que cette introduction n'est pas la plus originale ou la plus descriptive, je me devais de faire le point sur l'ancienne nomenclature du véhicule car tout au long de ma semaine d'essai, lorsqu'on me demandais quel véhicule j'avais en essai, la vaste majorité des gens me regardait avec ce regard interrogateur. Dès que je faisais référence à l'ancien nom, l'association s'effectuait et on pouvait ainsi parler « auto ».

  • qx702016-1
  • qx702016-2
  • qx702016-3
  • qx702016-4
  • qx702016-5
  • qx702016-6
  • qx702016-7
  • qx702016-8

Il y a déjà deux ans qu'Infiniti, dans le souci de simplifier et de repositionner son image de marque, a renommé tous les modèles de sa gamme. Cette essai porte sur le QX70S 2016, anciennement nommé le FX35 ou FX50 selon la motorisation. Bien que cette introduction n'est pas la plus originale ou la plus descriptive, je me devais de faire le point sur l'ancienne nomenclature du véhicule car tout au long de ma semaine d'essai, lorsqu'on me demandais quel véhicule j'avais en essai, la vaste majorité des gens me regardait avec ce regard interrogateur. Dès que je faisais référence à l'ancien nom, l'association s'effectuait et on pouvait ainsi parler « auto ».

  • qx702016-1
  • qx702016-2
  • qx702016-3
  • qx702016-4
  • qx702016-5
  • qx702016-6
  • qx702016-7
  • qx702016-8

La conduite

La conduite et le comportement routier sont les deux forces du QX70S 2016. Sa conduite sportive est son meilleur atout. Bien qu'ayant un centre de gravité plus élevé qu'une voiture, le QX70S réserve à son conducteur un comportement routier sportif tant en courbe serrée que dans les longues courbes rapides. Les immenses pneus de 21 pouces de 265/45 mordent au bitume de façon stable et précise afin de procurer un agrément de conduite supérieur à son pilote. Le roulis et l'amortissement du véhicule sont bien maîtrisés. L'amortissement est sec et répond aux critères sportifs mais ne saura plaire à ceux qui recherchent le confort de roulement puisqu'on ressent la majorité des imperfections de la route. C'est un compromis à faire lorsqu'on veut obtenir des performances sportives. Bien que ce comportement routier soit au rendez-vous, on ne peut pas le comparer avec celui du BMW X6. C'est plutôt avec l'ancien Acura ZDX qu'il faut faire la comparaison. Ses trois véhicules partagaient une même vision : un VUS arrondi aux allures et aux compétences sportives. L'Acura n'est plus produit depuis quelques années, le QX70 se trouve en fin de génération et devra être renouvelé sous peu et le BMW X6 ne réussi pas à voler beaucoup de parts de marché. C'est la description type d'un véhicule de niche. Son côté sportif séduit bien des acheteurs mais son côté moins versatile et pratique en rebiffe hélas plusieurs.

Le QX70S 2016 possède sans surprise le groupe motorisation basé sur le moteur 3,7 litres du groupe Nissan/Infiniti. Ce moteur n'a plus à faire ses preuves. Peu importe la version du QX70, il développe 325 chevaux et un couple de 267 lb-pi. Il réussit à faire accélérer les 2087 kg sans peine. Tant les accélérations d'un point d'arrêt que les reprises sont franches. La puissance linéaire et la souplesse de la motorisation sont rapidement mise à contribution en conduite sportive. La transmission automatique à sept rapports s'accommode bien de sa tâche lorsqu'on pousse le QX70S. La transmission passe les rapports rapidement et ne se laisse pas prendre en défaut. Cependant, lorsqu'on adopte une conduite normale, le QX70S et son groupe motorisation cherche surtout l'économie d'essence. Les rapports sont passés dès les 2200 trs/min et le tout donne souvent l'impression d'être un tantinet à court. Si au moins le résultat serait au rendez-vous,on pourrait plus facilement pardonner ce manque de vigueur mais la consommation moyenne durant l'essai ne fut pas reluisante. En conduite 80% urbaine et 20% sur autoroute, je n'ai pu faire mieux que 17 litres au 100 km. Même sur l'autoroute, je n'ai pas réussi à faire abaissé la moyenne sous les 11 litres / 100km. Les immenses pneus, la traction intégrale et le poids sont les coupables de ce piètre résultat.

 

Plus et moins

Essai-auto a aimé :

  • la puissance de la motorisation;
  • la sonorité de l'échappement;
  • la conduite sportive pour un VUS;
  • l'espace pour les passagers;
  • le confort de l'habitacle.

Essai-auto a moins aimé :

  • la consommation d'essence de près de 17 l/100km durant l'essai;
  • l'espace de chargement du coffre arrière lorsque la deuxième rangée de siège est relevée;
  • l'intérieur noir sans contraste et sans vie;
  • les gadgets électroniques superflus ou pas à point;
  • le prix somme toute élevé;
  • l'amortissement un peu trop sec.

 

À l'intérieur

Le véhicule en essai aurait facilement pu se retrouver dans un épisode de la série Gotham avec sa calandre noire, ses roues noires et son intérieur tout de noir lui aussi. Seul une unique couture bleu se faufile dans cette mer de noir. Le résultat est plutôt mitigé. Le design intérieur, suite à cet agencement de couleur, est plutôt sobre. La planche de bord ainsi que la planche centrale n'ont que très peu changée depuis la présentation de ce modèle sous son ancienne appellation. Un écran de 8 pouces trône au sommet de la planche centrale. Cet écran permet une lecture rapide et efficace du système de navigation et de la chaine sonore. Cependant, plusieurs des fonctions de l'interface ne sont pas des plus intuitives. On s'y fait après quelques jours d'utilisation mais il y a quand même plusieurs boutons. Je préfère les interfaces plus simples. J'ai apprécié le fait que les commandes de la chaine sonores soient encore disponibles sur la planche centrale à l'aide de bouton plus conventionnels. Ces boutons permettent au conducteur de garder les yeux sur la route lors de la manipulation de la chaine sonore. C'est aussi le cas des commandes de la climatisation. Elles sont située au bas de la planche centrale et de type conventionnel. 

L'espace pour les passagers est amplement suffisant pour cinq adultes. Le dégagements des jambes et des épaules est excellent. Cependant, les plus grand trouveront que l'entrée à l'arrière est plus bas et devront se pencher pour ne pas se cogner la tête. La ligne de toit ainsi recourbée donne son charme au QX70 mais viens hélas empiéter sur le dégagement pour la tête et sur l'espace cargo à l'arrière. Bien que l'espace de chargement avec la banquette relevée soit d'un peu plus de 700 litres, le QX70 n'est pas aussi logeable qu'un VUS conventionnel. La ligne de toit réduit en hauteur ce qu'on peut y mettre. Aussi, la profondeur du coffre pourrait être améliorée, quitte à retrancher quelques centimètres sur l'espace pour les jambes.

 

Conclusion

Le QX70 2016 est offert à partir de 55 895 $. La version Sport à l'essai est quant à elle offerte à partir de 62 545 $. Infiniti a simplifié au maximum l'expérience du magasinage des options puisqu'il n'y qu'un seul groupe d'option, Technologie, offert à 3500 $ faisant ainsi grimper le prix du véhicule à un peu plus de 66 000 $. Ce prix est tout juste sous le prix d'entrée du BMW X6, son plus proche concurrent. Il est vrai que le prix du X6 peut grimper d'encore plusieurs dizaines de milliers de dollars selon les options. Le QX70S d'Infiniti fut introduit il y a déjà plus de 6 ans. La deuxième génération de ce véhicule a tout de même su garder un bel équilibre et vieillir en beauté. Son look extérieur reste esthétiquement plaisant et sa conduite toujours adéquate. Cependant, la compétition a haussé la barre d'un cran depuis. Le QX70 semble offrir un meilleur rapport qualité/prix dans sa version de base. Elle est déjà bien garnie d'équipement de série, possède le même groupe motopropulseur et le même châssis dynamique.

Fiche technique

 

Fiche Technique (QX70 S)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : VUS
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 55 895$ - 62 545 $
Prix du modèle essayé 66 045 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type V6
Cylindrée 3,7 litres
Puissance (ch@tr/min) 325 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 267 lb.pi@ 5200 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 7
Transmission variable continue Non
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 21 pouces
Dimension des roues 265/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 17,0 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 859 mm
Largeur 1 928 mm
Hauteur 1 680 mm
Empattement 2 885 mm
Poids à vide 2 087 kg
Volume du coffre 702 L
Capacité maximale de chargement 1 756 L
Capacité de remorquage 1 588 kg
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km
Assistance routière Oui