la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Infiniti QX50 2016

Faire du neuf avec du vieux

Bien que ce petit VUS a encore fière allure et affiche une gueule plutôt moderne suite aux révisions esthétiques apportées en cours d’année, il faut se souvenir qu’il est sur le marché depuis maintenant 8 ans! Oui oui, je ne suis pas dans le champ! Vous vous souvenez du EX35 introduit en 2008? Et bien le QX50 est en fait la continuité de ce véhicule et à part quelques changements ici et là, on a bel et bien affaire au même véhicule. Je crois qu’Infiniti maitrise vraiment la méthode pour faire du neuf avec du vieux. Et dans ce cas-ci, le résultat n’est pas mauvais du tout.

  • 2016-infiniti-qx50-f1
  • 2016-infiniti-qx50-f2
  • 2016-infiniti-qx50-f3
  • 2016-infiniti-qx50-f4
  • 2016-infiniti-qx50-f5
  • 2016-infiniti-qx50-f6
  • 2016-infiniti-qx50-f7
  • 2016-infiniti-qx50-f8

Faire du neuf avec du vieux

Bien que ce petit VUS a encore fière allure et affiche une gueule plutôt moderne suite aux révisions esthétiques apportées en cours d’année, il faut se souvenir qu’il est sur le marché depuis maintenant 8 ans! Oui oui, je ne suis pas dans le champ! Vous vous souvenez du EX35 introduit en 2008? Et bien le QX50 est en fait la continuité de ce véhicule et à part quelques changements ici et là, on a bel et bien affaire au même véhicule. Je crois qu’Infiniti maitrise vraiment la méthode pour faire du neuf avec du vieux. Et dans ce cas-ci, le résultat n’est pas mauvais du tout.

  • 2016-infiniti-qx50-f1
  • 2016-infiniti-qx50-f2
  • 2016-infiniti-qx50-f3
  • 2016-infiniti-qx50-f4
  • 2016-infiniti-qx50-f5
  • 2016-infiniti-qx50-f6
  • 2016-infiniti-qx50-f7
  • 2016-infiniti-qx50-f8

À l'intérieur

Plus d’espace

Le principal changement apporté au QX50 cette année est un empattement allongé de 8 cm, le tout ayant comme but d’améliorer l’espace offert aux passagers arrière. Cet aspect était depuis longtemps une critique régulièrement soulevée envers ce véhicule. Ce changement est immédiatement observable dès que l’on prend place dans le véhicule. L’espace offert aux jambes des passagers arrière à fait un bon de plus de 10cm, effaçant alors les anciennes critiques à cet effet. Le coffre est toujours adéquat pour la taille du véhicule même si on souhaiterait un peu plus de volume à l’occasion.
Le confort des sièges est sans reproche, la finition est excellente mais le design général et la présentation du tableau de bord commencent à dater un peu face à ce qu’on retrouve ailleurs dans ce segment.

Bien que la version de base offerte à 37 900 $ est livrée de série avec la traction intégrale et une longue liste de caractéristiques de série, la voiture de cet essai affichait complet en terme des groupes d’options choisis. Avec un prix final de 47 800 $, on y retrouve, entre autres, des phares avant au xénon qui s’ajuste automatiquement, des roues de 19 pouces, des sièges arrière rabattables à commande électrique, un système de navigation et aussi de reconnaissance vocale, un système audio Bose 24 bits de 11 haut-parleurs, un régulateur de vitesse électronique intelligent au laser, une caméra de marche arrière avec visualisation à l’écran du périmètre, un système d’avertissement sur l’angle mort et de détection/prévention de sortie de voie et finalement une assistance intelligente au freinage avec système d’avertissement de risque de collision frontale. Ouf… toute une liste! Personnellement, je laisserais tomber le groupe technologique qui offre toutes ces aides à la conduire et économiserais du même coup quelques milliers de dollars. La plupart du temps, je désactivais ces systèmes car les différents signaux sonores d’avertissement me tombaient rapidement sur les nerfs.

Sur la route

Un seul groupe motopropulseur

Autrefois, on retrouvait le V6 3,5 litres dans ce véhicule mais au cours des dernières années, on a vu l’apparition du 3,7 litres de 325ch et 267 lb-pi, le tout via une transmission à sept rapports. Les accélérations (0-100 km/h en 6.4 secondes) et les reprises sont sans reproches et même lorsque le véhicule est chargé, on ne manque jamais de puissance ou de couple. Rien à redire à ce niveau! La façon linéaire de livrer la puissance fait contraste avec les nouveaux moteurs turbo qu’on retrouve dans certains rivaux comme le Lexus NX. Malgré un couple inférieur à bas régime, il reste qu’une motorisation atmosphérique est souvent plus fluide et prévisible, et ce QX50 est un exemple parfait.

Avec un poids qui tourne dans les 1800kg, ce véhicule n’est pas un poids plume. Pourtant, cette masse est tout de même bien maitrisée et le comportement routier n’est pas mauvais du tout, sans pour tant offrir une conduite qu’on pourrait qualifier de sportive. Ceci n’est pas une mauvaise chose en soi car le QX50 offre un bon compromis entre confort et tenue de route. Sa direction est précise et directe pour un véhicule de cette vocation, et la puissance des freins est plus qu’adéquate. 

Plus et moins

Essai-auto a aimé :
· confort de l’habitacle;
· performances du groupe motopropulseur;
· comportement routier sans surprise;
· gamme de prix compétitive;
· équipement de série complet;
· volume accru pour 2016 au niveau du dégagement à l’arrière.

Essai-auto a moins aimé :
· espace cargo qui mériterait d’offrir un plus grand volume utilisable;
· consommation d’essence tout de même plus élevée que prévue;
· présentation intérieure qui n’est plus tout à fait au goût du jour
· expérience parfois artificielle avec tous les systèmes de sécurité et de prévention

Conclusion

Après un voyage d’une semaine de 1500km à bord de ce QX50, j’ai réalisé que peu de véhicules réussissent à si bien vieillir avec les années. Ce VUS compact d’Infiniti n’est pas aussi moderne et au goût du jour que l’Acura RDX ou le Lexus NX mais son prix de base est plus abordable de quelques milliers de dollars, tout en offrant une excellente fiabilité à long terme et un niveau de luxe qui se compare à la compétition. Je dirais que pour un couple avec un enfant ou à la limite deux, cette version 2016 offre des dimensions adéquates et sa traction intégrale de série le rend encore plus polyvalent pour notre climat. Même qu’après avoir essayé un après l’autre le QX70 et le QX50, j’opterais pour ce dernier considérant la différence monétaire entre les deux.

Fiche technique

 

Fiche Technique (QX50)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : VUS
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 37 900$ - 47 800 $
Prix du modèle essayé 47 800 $
Transport et préparation 1 895 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type V6
Cylindrée 3,7 litres
Puissance (ch@tr/min) 325 ch.
Accélération 0-100 km/h 6.5 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 267 lb.pi@ 5200 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 7
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 19 pouces
Dimension des roues 245/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 2
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Nombre de hauts-parleurs 11
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 12,5 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 744 mm
Largeur 1 803 mm
Hauteur 1 614 mm
Empattement 2 880 mm
Garde au sol 137 mm
Poids à vide 1 820 kg
Volume du coffre 527 L
Capacité maximale de chargement 1 342 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km
Assistance routière Oui