la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Hyundai Genesis 2015

Prêt pour une marque de prestige

La gamme Hyundai s'est considérablement accrue depuis sont arrivée au Canada et particulièrement dans les cinq dernières années. On peut penser à des modèles comme le Veloster, la Genesis et l'Equus. Avec l'année modèle 2015, Hyundai lance la deuxième génération de la Genesis. Toute l'industrie s'est esclaffée de rire en 2008 lorsque la première génération fut présentée. La plupart ne prenait pas au sérieux cette démarche de Hyundai de vouloir agrandir son offre et de conquérir le marcher du luxe. Le constructeur coréen a confondu les sceptiques et personne n'a ri lorsqu'est venu le temps de présenter la deuxième génération du modèle. Cette génération est une évolution logique de la première avec des améliorations à tous les niveaux.

  • hyundai-genesis-20141
  • hyundai-genesis-20142
  • hyundai-genesis-20143
  • hyundai-genesis-20144
  • hyundai-genesis-20145
  • hyundai-genesis-20146
  • hyundai-genesis-20147
  • hyundai-genesis-20148

Prêt pour une marque de prestige

La gamme Hyundai s'est considérablement accrue depuis sont arrivée au Canada et particulièrement dans les cinq dernières années. On peut penser à des modèles comme le Veloster, la Genesis et l'Equus. Avec l'année modèle 2015, Hyundai lance la deuxième génération de la Genesis. Toute l'industrie s'est esclaffée de rire en 2008 lorsque la première génération fut présentée. La plupart ne prenait pas au sérieux cette démarche de Hyundai de vouloir agrandir son offre et de conquérir le marcher du luxe. Le constructeur coréen a confondu les sceptiques et personne n'a ri lorsqu'est venu le temps de présenter la deuxième génération du modèle. Cette génération est une évolution logique de la première avec des améliorations à tous les niveaux.

  • hyundai-genesis-20141
  • hyundai-genesis-20142
  • hyundai-genesis-20143
  • hyundai-genesis-20144
  • hyundai-genesis-20145
  • hyundai-genesis-20146
  • hyundai-genesis-20147
  • hyundai-genesis-20148

La conduite


Sur la route, il faut évidemment s'attendre à un comportement routier axé vers le confort pour cette Hyundai Genesis. Son look de prestige et ses dimensions plus que généreuses ne laissent présager aucun doute quant à sa vocation sur la route. Hyundai démontre donc son savoir-faire en la matière. La Genesis offre ainsi une conduite dosée et calculée afin d'offrir douceur au niveau du roulement, dans sa manière d'aborder les courbes et dans le comportement de sa suspension. Bref, elle est extrêmement silencieuse. La Genesis est une rivale naturelle pour n'importe quelle voiture de luxe américaine et japonaises. L'option luxe et confort poussent le tout au plus haut niveau. Les amortisseurs du véhicule effectuent un boulot hors pair afin d'absorber toutes les imperfections de la route. Les trous, craquements dans la chaussées et petites imperfections sont quasi imperceptibles. En même temps, les suspensions se chargent de coussiner le roulement pour pallier aux autres types d'imperfections. Sans être trop mou, le comportement routier inspire cette confiance insoucieuse reliée à l'impression que la route est parfaitement pavée. La tenue de route de la Genesis est surprenante et les longues courbes sont prises avec aplomb. Il est intéressant de constater qu'on peut négocier ce type de courbe avec une vitesse beaucoup plus élevée qu'on peut initialement imaginer. Mais vous devrez vous fier à l'indicateur de vitesse afin de le savoir car la voiture ne vous donne pas cette sensation de vitesse tant en ligne droite que dans les courbes. Le tout nouveau système à traction intégrale livré de série dans toutes les versions est peut-être à l'origine de cette observation. Le roulis sur la voiture est bien maîtrisé en général. Il s'affiche lorsqu'on effectue des changements brusques de direction. Il est clair que la masse à maîtriser se fait plus difficilement et bout de ligne, on dénote que la Genesis est une voiture généralement sous-vireuse à la limite. Ce comportement est facilement observable dans les courbes plus serrées. Le poids du véhicule est à l'avant et cette masse se transmet rapidement dans son comportement routier. Mais est-ce que je vous apprends vraiment quelque chose dont vous ne vous doutiez pas déjà?

Le freinage de la Genesis est facilement modulable. Les freins effectuent un bon boulot et la voiture reste stable en freinage prononcé. Le moteur de base qui équipe la Genesis est un V6 de 3,8 litres développant 311 chevaux avec un généreux couple de 293 lb-pi à 5000 trs/min. Ces chiffres sont tout à fait dans le coup et comparables à la compétition. Ces chiffres se traduisent de façon concrète sur la route, ce qui est rassurant pour l'acheteur potentiel. Il est parfois décevant de constater que les performances ne sont pas au rendez-vous malgré les statistiques affichées. Mais ce n'est pas du tout le cas avec la Genesis. Les accélérations sont nettes et franches, tant en reprise que lors d'un départ à l'arrêt. Il reste que cette voiture n'impressionnera pas les amateurs de voiture sportive avec ses performances mais la puissance est au rendez-vous lorsqu'est elle requise. Malgré un poids et des dimensions imposantes, la consommation d'essence fut tout à fait raisonnable durant l'essai. En fait, une moyenne de 13 litres/100 km en conduite urbaine fut enregistrée. C'est en-deçà de plusieurs compétiteurs. La transmission automatique à huit rapports est une des raisons. Cette transmission est dosée pour le confort procurant donc des changements de rapports doux mais un peu lent. Lorsqu'on la solicite un peu, elle est capable de répondre mais saura montrer ses limites en conduite plus incisives. La lenteur de sa réaction lorsqu'on la pousse est son point faible. C'est son souci d'économie d'essence qui est en conflit avec une conduite plus sportive car elle restera dans un rapport plus élevé et tardera à rétrograder. Mais bon, on oublie vite ce comportement parfois anémique lorsqu'on passe à la pompe.

Plus et moins

Essai-auto a aimé :

  • l'omniprésence du luxe tant à l'intérieur que dans le design extérieur;
  • l'élégance de la voiture;
  • l'habitacle silencieux;
  • le confort de roulement;
  • tout ce qui est livré de série;
  • la consommation d'essence somme toute raisonnable pour un véhicule de cette taille;
  • l'espace offert aux occupants
  • le prix compétitif.

Essai-auto a moins aimé :

  • les larges piliers A qui obstruent partiellement la vue;
  • quelques craquements provenant du toit panoramique;
  • la comportement sous-vireur de la voiture;
  • une tenue trop souple. La Genesis n'aime pas les commandes brusques;
  • la boîte automatique à huit rapports un peu lente;
  • modèle Ultimate offert à partir de 63 000$. C'est 20 000 $ de plus que le modèle de base.

À l'intérieur



Hyundai a mis le paquet afin de charmer les occupants de la Genesis. On retrouve une panoplie de matériaux luxueux à l'intérieur allant des appliqués de vrais bois au cuir véritable de Napa. Le look intérieur est sobre et tente d'inspirer un aspect de luxe authentique et sans éclat. C'est assez réussi à mon avis. Les sièges avant électriques sont ajustables à plusieurs niveaux et permettent différents types de support lombaires. Comme c'est la tendance dans l'industrie, l'appuie tête est légèrement avancé afin de prévenir les chocs en cas d'accident mais ce positionnement de l'appuie tête devient automatiquement le point faible du confort. Il est fortement agaçant lors des longs trajets de toujours avoir la tête un peu penchée vers l'avant. Ce n'est pas aussi accentuée que dans la Lincoln MKZ par exemple mais une amélioration à ce niveau est souhaitée. Les sièges avant sont, bien sûr, chauffants mais aussi ventilées. Ce qui devient presque une nécessité par temps chaud car le toit panoramique de la voiture augmente facilement la température à l'intérieur.

L'espace offert au passager est plus que généreux. Cinq adultes de grandes tailles peuvent prendre place à l'intérieur tout en étant confortablement assis. Le dégagement des jambes, épaules et de la tête est suffisant. La Genesis permet aussi de loger un volume de bagage convenable avec un coffre de 430 litres.

Conclusion et autre commentaire



Après avoir fait l'essai de la Genesis 2015, il m'apparait claire qu'il est temps pour Hyundai de créer sa marque de prestige et d'y inclure la Genesis. La voiture offre assez de luxe et de confort pour rivaliser avec des voitures japonaises et américaines. Ses performances sont aussi similaires à celles des voitures de luxe de cette taille. Même que la Genesis s'en tire assez bien avec une consommation d'essence mixte des plus raisonnable. Si vous n'êtes pas convaincu qu'une telle Hyundai peut offrir ce luxe à partir de 43 000$, il est temps pour vous d'en faire l'essai et de la comparer. Les plus exigeants aimeront savoir qu'une version V8 est aussi disponible avec plus de 400ch sous le capot.

Bref, la Genesis n'a rien à envier à ses rivales ainsi qu'à la plupart des marques de luxe. J'ai encore de la difficulté à saisir pourquoi Hyundai garde la Genesis dans son giron et ne crée pas tout simplement une marque de luxe. La Genesis pourrait facilement devenir le porte étendard d'une telle marque, tout juste en dessous de l'Equus.

Autres commentaires: Benjamin

Cette toute nouvelle Genesis est vraiment impressionnante à plusieurs égards: qualité de l'assemblage et finition, silence de roulement digne d'une limousine, niveau de confort pouvant se comparer aux meilleures berlines au monde, espace intérieur à revendre, et une carrosserie somme toute agréable à l'oeil. De plus, les deux motorisations offertes sont parfaites pour cette grande berline. Et que dire de son prix de départ qui est inférieur de plusieurs milliers de dollars face à la concurrence européenne et japonaise, tout en offrant une traction intégrale de série afin d'affronter nos hivers! Encore une fois, l'aspect qui décevra certains acheteurs recherchant une certaine sportivité sera le manque de communication avec le conducteur. Tout est trop feutré et il y a un manque flagrant de sensation. Disons que je m'attendais à une amélioration de taille à ce niveau face à la première génération mais ce n'est pas le cas. Mais si vous pouvez vivre avec cela, je vous conseille alors de rendre visite à votre concessionnaire Hyundai.

Fiche technique

 

Fiche Technique (Genesis)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Luxe
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 43 000$ - 62 000 $
Prix du modèle essayé 53 000 $
Transport et préparation 1 995 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type V6
Cylindrée 3,8 litres
Puissance (ch@tr/min) 311 ch.
Accélération 0-100 km/h 6.9 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 293 lb.pi@ 5000 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 8
Transmission variable continue Non
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 18 pouces
Dimension des roues 245/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 12,0 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 990 mm
Largeur 1 890 mm
Hauteur 1 480 mm
Empattement 3 010 mm
Poids à vide 1 948 kg
Volume du coffre 433 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 5 ans / 100 000km
Assistance routière Oui