la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Ford Transit Connect Cargo 2014

Lors d’un voyage à travers l’Europe, il y a quelques années de ça déjà, je me souviens d’avoir aperçu ces mini-fourgons qui étaient utilisés par toutes sortes d’entrepreneurs pour leurs déplacements en ville. Fleuristes, plombiers, électriciens, traiteurs, ils avaient tous de quoi en commun : ils conduisaient des Ford Transit Connect blancs.

 

  • ford_transit_connect-20141
  • ford_transit_connect-201410
  • ford_transit_connect-20142
  • ford_transit_connect-20143
  • ford_transit_connect-20145
  • ford_transit_connect-20146
  • ford_transit_connect-20147
  • ford_transit_connect-20148

Lors d’un voyage à travers l’Europe, il y a quelques années de ça déjà, je me souviens d’avoir aperçu ces mini-fourgons qui étaient utilisés par toutes sortes d’entrepreneurs pour leurs déplacements en ville. Fleuristes, plombiers, électriciens, traiteurs, ils avaient tous de quoi en commun : ils conduisaient des Ford Transit Connect blancs.

 

  • ford_transit_connect-20141
  • ford_transit_connect-201410
  • ford_transit_connect-20142
  • ford_transit_connect-20143
  • ford_transit_connect-20145
  • ford_transit_connect-20146
  • ford_transit_connect-20147
  • ford_transit_connect-20148

La conduite


Chez nous, les seules options que ces entrepreneurs avaient jusqu’à récemment étaient des grosses fourgonnettes commerciales basées sur des châssis de camionnettes aux moteurs gourmands. C’est seulement en 2011 que Ford a commencé à commercialiser le Transit Connect en Amérique du Nord.

Pour 2014, le Transit Connect a été complètement redessiné. Pour ce nouveau modèle, Ford a utilisé l'architecture de la Focus comme pierre d’assise. Cette plateforme, connue à l’interne comme la plateforme « C », est partagée par la Focus, l'Escape, le C-Max et maintenant le Transit Connect.

Le Transit Connect est disponible en deux versions, le modèle à fourgon Cargo Van que nous avons en essai, et le modèle Wagon, qui est une fourgonnette qui peut accommoder cinq ou sept passagers dépendamment de la longueur d’empattement. Ce Wagon est un modèle tout à fait intéressant qui offre la flexibilité de transporter plusieurs passagers et bagages, tout en demeurant compact et économique. Il va sans dire que cette version est plus raffinée et mieux « finie » que sa consœur Cargo.

En conduite, le Transit Connect Cargo surprend par son agilité et sa maniabilité. Il donne l’impression de conduire une sous-compacte légère et sans beaucoup de roulis. Certes le partage des composantes dynamiques avec la Focus contribue à l’agrément de conduite de ce Transit Connect. La visibilité vers l’avant est sans faute avec des grandes surfaces vitrées, cependant elle est piètre vers l’arrière donc nous vous recommandons d’installer une caméra de recul, ce qui simplifiera grandement vos manœuvres de stationnement, particulièrement en ville.

À l'intérieur

À l’intérieur, malgré les allures commerciales du tableau de bord, la disposition est logique et nous rappelle celui de la Focus. Malgré que la finition soit au-dessus des standards pour les véhicules commerciaux, la qualité des matériaux laisse à désirer et les surfaces de plastiques durs abondent (la version Wagon, plus sophistiquée, devrait mitiger un peu ce manque). Le dégagement pour la tête est plus que suffisant et les deux seuls sièges du modèle Cargo sont adéquats. Une étagère est dissimulée au-dessus du parebrise et elle s’avérera pratique pour vos catalogues, dépliants et autres documents. Un attrait majeur pour certains entrepreneurs est le fait que le modèle Cargo peut être configuré d’une multitude de façons – portes de chargement latérales coulissantes simples ou doubles, portes arrière symétriques ou un seul hayon, avec ou sans vitres – vous choisissez.

À l’arrière du véhicule, la finition est 100% utilitaire, pas d’insonorisant et pas de doublure. Les parois sont en tôle, ajourées à multiples endroits pour vous permettre de personnaliser les 130 pi cubes d’espace de rangement et d’y installer des tablettes ou compartiments au besoin. D’ailleurs, une recherche rapide sur Google nous a permis de découvrir que plusieurs compagnies se spécialisent dans la vente de systèmes de rangement adaptés.

L’espace de chargement ne permet malheureusement pas de rentrer l’incontournable feuille de 4pix8pi, il manque un pied en longueur, mais la capacité de charge du véhicule est un respectable 1710lbs, et sa capacité de remorquage est de 2000lbs. Ceci vous permettra de tirer une petite remorque pour le reste de vos matériaux.

Deux moteurs sont disponibles dans le Transit Connect, un quatre cylindres de 2,5 litres, qui développe 169 chevaux et 171 lb-pi de couple, ainsi qu’en option (pour environ $800 de plus) un moteur quatre cylindres 1,6 litres turbo (Ecoboost) qui développe 178 chevaux et 184 lb-pi de couple. Les deux moteurs sont accouplés à une transmission automatique six vitesses.

Notre véhicule à l’essai était muni du moteur atmosphérique de 2,5 litres et a consommé une moyenne de 9,5 litres au 100km sur la durée de l’essai. Étant donné la vocation commerciale de ce véhicule, nous avons jugé que ce moteur est amplement compétent et à notre avis, le moteur Ecoboost sera privilégié seulement par les acheteurs de la version Wagon qui comptent transporter plusieurs passagers sur une base régulière.

Conclusion

Une si bonne idée ne pouvait pas demeurer inaperçue pendant longtemps. Nissan et General Motors ont déjà répliqué au Transit Connect. Nissan offre depuis l’an dernier un fourgon commercial, le NV200 et GM offre dès cette année le City Express. Dans les deux cas, il est fort probable que ces véhicules initialement conçus à des fins commerciales soient aussi offerts en versions familiales. Le NV200 et le City Express ont un prix d’entrée inférieur à celui du Transit Connect, mais les performances et la polyvance le sont aussi, du moins sur papier. Qui plus est, le City Express de GM est tout simplement une Nissan NV200 déguisée en Chevrolet.

Les attraits du Transit Connect sont grands lorsqu’on le compare avec les fourgonnettes commerciales: un look plus dynamique et moins carré, meilleure économie de carburant, un certain agrément de conduite, et malgré son petit gabarit l’intérieur du Transit Connect est versatile et généreux. Avec un prix de base $26,754, plusieurs de nos entrepreneurs canadiens pourront tirer leçon de leurs collègues de l’autre côté de l’Atlantique.

Fiche technique

 

Fiche Technique (Ford Transit Connect Cargo)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Fourgonette
Places assises 2
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 26 754$ - 29 552 $
Prix du modèle essayé 26 754 $
Transport et préparation 1 000 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type 4 cylindres
Cylindrée 2,5 litres
Puissance (ch@tr/min) 169 ch.
Accélération 0-100 km/h 10 sec.
Transmission automatique (nombre de rapports) 6
Transmission variable continue Non
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 16 pouces
Dimension des roues 215/55
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux Aucuns
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Tissu
Sièges chauffants Non
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Non
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Nombre de hauts-parleurs 2
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 9,5 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 818 mm
Largeur 2 136 mm
Hauteur 1 828 mm
Empattement 3 063 mm
Garde au sol 160 mm
Poids à vide 1 621 kg
Volume du coffre 3 680 L
Capacité maximale de chargement 775 L
Capacité de remorquage 907 kg
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 3 ans / 60 000km
Assistance routière Oui
Perforation due à la corrosion 5 ans / km illimité