la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Dodge Charger SRT 392

Une berline unique sans competition

Un Dodge Charger, ça n’a vraiment rien d’unique, je l’admets! On en voit régulièrement sur la route, dans les flottes de location et même au niveau des corps policiers. Avec sa motorisation V6, il s’agit une berline comparable aux Ford Taurus et Chevrolet Impala. Par contre, la version HEMI 5,7 litres apporte un vent de fraicheur avec des performances supérieures à la compétition, entre autre grâce à sa puissance de 375ch et une belle sonorité provenant de son gros V8, engin de plus en plus rare dans les berlines modernes. Pour les vrais nostalgiques des anciens Muscle Car, la version SRT 392 est celle à privilégier grâce à une panoplie de distinctions visuelles et mécaniques, à commencer par son moteur HEMI 6,4 litres de 485ch et 475 lb-pi de couple.

  • 2017_dodge_charger_srt_392
  • dodge_charger_rear
  • dodge_charger_rear_seat
  • dodge_charger_srt_392_2017
  • dodge_charger_srt_392_engine
  • front_seat
  • interior
  • rear

Une berline unique sans competition

Un Dodge Charger, ça n’a vraiment rien d’unique, je l’admets! On en voit régulièrement sur la route, dans les flottes de location et même au niveau des corps policiers. Avec sa motorisation V6, il s’agit une berline comparable aux Ford Taurus et Chevrolet Impala. Par contre, la version HEMI 5,7 litres apporte un vent de fraicheur avec des performances supérieures à la compétition, entre autre grâce à sa puissance de 375ch et une belle sonorité provenant de son gros V8, engin de plus en plus rare dans les berlines modernes. Pour les vrais nostalgiques des anciens Muscle Car, la version SRT 392 est celle à privilégier grâce à une panoplie de distinctions visuelles et mécaniques, à commencer par son moteur HEMI 6,4 litres de 485ch et 475 lb-pi de couple.

  • 2017_dodge_charger_srt_392
  • dodge_charger_rear
  • dodge_charger_rear_seat
  • dodge_charger_srt_392_2017
  • dodge_charger_srt_392_engine
  • front_seat
  • interior
  • rear

Le look

Elle se fait remarquer

Depuis la sortie de la version démoniaque SRT Hellcat de 707ch, on dirait que cette version SRT 392 fût mise au rancart par les amateurs de puissance. Dans la réalité de tous les jours, on remarque rapidement que notre version à l’essai est beaucoup plus facile à exploiter que la Hellcat et on se demande sérieusement pourquoi on aurait besoin de plus de puissance et payer un autre 25 000$ de plus, à moins de vouloir posséder la berline la plus terrifiante de tous les temps…

Pour 2017, une nouvelle version Daytona est disponible avec les deux moteurs HEMI atmosphériques. Outre quelques changements visuels, elle ajoute des freins encore plus puissants et des jantes allégées, les deux provenant de la Hellcat. Notre version à l’essai est donc une « simple » SRT 392 d’environ 55 000$ livrée dans une superbe robe bleue qui lui va à merveille. Associez à cela de grosses jantes noire de 20 pouces, une partie avant intimidante avec son entrée d’air très peu discret sur le capot et un ronronnement qui peut réveiller les morts, et vous obtenez une berline américaine qui en mène large et qui possède une personnalité unique dans le marché. Indirectement, elle entre en compétition avec la BMW M5 et Jaguar XJR sauf que son prix est environ deux fois moins élevé. D’accord elle n’a pas le raffinement et le statut de ces berlines européennes mais avec la différence de prix, on peut bien lui pardonner quelques détails.

Alors que la plupart des manufacturiers nous arrivent avec des berlines plus légères, moins imposantes et moins gloutonnes avec l’utilisation de petites cylindrées turbocompressées, la présence de ce dynosaure dans le marché est remarquable. Cette SRT 392 est environ 100kg plus légère que la Hellcat mais pèse tout de même un imposant 2000kg, masse que l’on observe évidemment dans toutes les situations. Je dois ici féliciter les ingénieurs de Dodge pour avoir réussi à créer une berline sport qui n’a pas un roulement trop ferme pour nos routes en mode confort. Grâce aux différentes modes de conduite offerts au conducteur via l’écran central tactile, on peut ajuster tous les paramètres (direction, suspension, transmission, traction, etc.). Ainsi, en mode confort, on retrouve tout le confort et silence désiré tandis que le mode Track vous offrira tout ce qui est nécessaire pour exploiter cette grosse américaine. Elle peut même surprendre par moment au niveau de la tenue de route et du plaisir derrière le volant, même si la tendance au sous-virage est observable lorsqu’on la pousse au maximum.

Motorisation et performances

Une motorisation en extinction

Tel que je l’indiquais précédemment, on ne retrouve plus des motorisations de si grosses cylindrées dans le marché. La présence de ce gros V8 se fait ressentir en tout temps, même au démarrage. La sonorité ne cache nullement la présence de cet imposant moteur et on ressent même le mouvement de ces gros pistons dans l’habitacle. Associé à une excellente et très rapide transmission automatique à huit rapports, ces 485ch permettent des accélérations et reprises qui n’ont aucun complexe et même que les temps enregistrés sont plus rapides qu’une Ford Mustang GT. Pour les curieux, on a enregistré un 0-100km/h en 4,9 secondes grâce au Launch Control et un quart de mile en 12,8 secondes! Étonnamment, le freinage est très puissant avec de gros disques ventilés et des étriers imposants. Donc ce n’est pas ici qu’on remarque le poids mais plutôt lorsque vient le temps de faire le plein d’essence. Sur la route, j’ai observé autour de 11L/100KM alors qu’en ville la moyenne tourne autour de 19L//00km. Il faut s’en attendre avec un tel moteur et un poids de 4400lbs, et je dois avouer que je n’ai pas été le plus tendre avec l’accélérateur car je ne pouvais résister à cette mélodie qui émane de l’échappement arrière.

Habitacle

Un habitacle à l’ère moderne

Malgré que cette berline semble surgir du passé, la technologie utilisée dans l’habitacle devrait être un modèle pour plusieurs manufacturiers. Le système d’infodivertissement est à la fois le plus joli et le plus convivial à utiliser sur le marché, et la plupart des spécifications attendues dans une berline de plus de 50 000$ sont présentes. Le volume est amplement adéquat pour cinq adultes et leurs bagages grâce à un coffre de plus de 450 litres. Les sièges sport offre un support en lien avec les compétences de cette berline tout en demeurant très confortable. Certains matériaux ne semblent pas faire bon mariage avec le prix demandé mais à nouveau, c’est fort acceptable et on pardonne, comme quoi cette Charger sait nous charmer!

Les + et les -

Essai-auto a aimé:

-          Caractère unique de cette berline

-          Motorisation puissante et beaucoup de couple

-          Sonorité de l’échappement parmi les meilleures de l’industrie

-          Transmission rapide et efficace

-          Accélérations et reprises

-          Confortable et logeable

-          Système d’infodivertissement sans égal

Essai-auto a moins aimé:

-          Certains matériaux de l’habitacle

-          Consommation d’essence très élevée

-          Poids substantiel

-          Fiabilité peu reluisante de la marque

-          Conduite hivernale plutôt précaire

Conclusion et fiche technique

Généralement, je ne suis pas un fan des voitures obèses prétendant être sportive et attirant le regard de tout le monde par leur côté excentrique. Mais dans ce cas-ci, je dois admettre que la recette de la SRT 392 est réussi et vient me chercher directement au cœur, aux trippes. Elle possède un caractère qu’on ne retrouve nulle part ailleurs et malgré que d’autres voitures sont plus modernes et surtout économiques à la pompe, saluons la présence de cette version de la Charger et profitons de chaque instant avant sa disparition (du moins, dans sa forme actuelle).

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule :  Charger
Marque :  Dodge
Version :  SRT 392
Autres versions disponibles :  SXT, R/T, Hellcat
Catégorie :  Pleine gradeur sport
Nombre de place assises :  5
Nombre de portes :  4
Gamme de prix : 33 095 $ à 80 095 $
Prix de la version à l'essai : 53995 $
Transport et préparation : 1450 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur :  V8
Cylindrée : 6.4 litres
Puissance (ch) : 485 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 475 lp-pi @ 4200 trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) :  8
Transmission manuelle (Nb rapports) : N/D
Transmission variable continue : non

Performances

Accélération 0-100 km/h 5.0 sec.
Accélération 400m 12.8 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 16.5 l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui
Assistance au freinage : oui
Répartition électronique du freinage : oui
Assistance à la stabilité : oui
Système d'avertissement de collision : oui
Système d'avertissement de changement de voie : oui
Système d'avertissement d'angle mort : oui
Aide au stationnement : oui
caméra de recul : oui

Confort et commodité

Garniture des sièges : Cuir
Sièges chauffant avant : oui
Sièges chauffant arrière : oui
Sièges climatisés oui
Système de navigation oui
Système de clé sans main oui
Banquette rabattable oui

Système Sonore

Capacité MP3 : oui
Branchement auxiliaires : oui
Système de divertissement arrière non
Port USB oui
Connectivité Wi-FI oui

Dimensions

Longueur : 5100 mm
Largeur : 1905 mm
Hauteur : 1480 mm
Empattement : 3058 mm
Poids à vide : 2001 kg
Volume du coffre : 468 L

Garanties

Générale :  3 ans ou 60 000 km
Assistance routière : oui

 

 

 

 

Mots-clés: Sport