la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Chrysler 200S 2013

La candidate que propose Chrysler dans la catégorie des berlines intermédiaires possède-t-elle tous les atouts nécessaires pour rivaliser avec les Honda Accord, Toyota Camry et Hyundai Sonata, pour ne nommer que les plus populaires du segment? Non, mais il faut rendre à César ce qui lui revient: Chrysler a fait un effort plus que louable pour rendre l'ancienne architecture de la Sebring mieux adaptée aux besoins et goûts du jour!

 

  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f1
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f2
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f3
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f4
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f5
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f6
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f7
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f8

La candidate que propose Chrysler dans la catégorie des berlines intermédiaires possède-t-elle tous les atouts nécessaires pour rivaliser avec les Honda Accord, Toyota Camry et Hyundai Sonata, pour ne nommer que les plus populaires du segment? Non, mais il faut rendre à César ce qui lui revient: Chrysler a fait un effort plus que louable pour rendre l'ancienne architecture de la Sebring mieux adaptée aux besoins et goûts du jour!

 

  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f1
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f2
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f3
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f4
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f5
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f6
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f7
  • 2013-essai-chrysler-200-s-200s-f8

À l'intérieur

Vilain petit canard?

Vous connaissez l'histoire de ce petit caneton rejeté de tous parce qu'il ne ressemblait pas à ses frères et sœurs mais qui rendu à maturité se transformât en majestueux cygne? L'histoire de la 200 pourrait se raconter de la même façon. Enfin presque... On reconnaît les lignes de la Sebring mais l'exercice de révision de la carrosserie donne des résultats intéressants. Celle qui était la mal aimée des intermédiaires, mais la chouchou des flottes commerciales, se présente en 2013 dotée de qualités qui font en sorte qu'elle peut maintenant offrir un ensemble attrayant pour le consommateur à la recherche d'une bonne valeur. D'un design plus classique et sobre, ce qui tranche avec la tradition de ce constructeur qui favorise les artifices et le chrome, les parties avant et arrières de la voiture sont simples et élégantes. La calandre noire du modèle S et ses phares à fond sombre lui donnent un air plus menaçant alors que l'arrière court et relevé propose des feux de dimension raisonnable qui se poursuivent dans les côtés de la voiture. La présence d'une sortie d'échappement double ajoute une note sportive à l'ensemble. Le chrome se limite au contour de la calandre, la partie inférieure des glaces latérales et une bande au coffre. De belles jantes de 18 pouces de cette version S rehaussent l'aspect visuel du profil en remplissant mieux les ailes qu’avec les autres versions de la 200.

Notre voiture d'essai était bien équipée avec un système de navigation, la radio Sirius, un toit ouvrant, une sellerie de cuir, le six cylindres Pentastar et une boite automatique à six rapports. Le tout pour 29 180$, soit le prix de certaines compactes dotées d'options semblables. Qui peut se targuer dans ce segment d'offrir à ce prix une voiture avec un moteur de 283 chevaux sous le capot? À titre d'exemple, la Sonata 2.0T avec ensemble navigation coûte 5 000$ de plus!

À l'intérieur, les plastiques luisants de piètre qualité de son ancêtre ont fait place à des matériaux beaucoup plus agréables au toucher et la finition d'ensemble de l'habitacle est dans la bonne moyenne. Soit dit en passant, la bonne moyenne n'est plus ce qu'elle était dans cette catégorie tellement les manufacturiers offrent maintenant des intérieurs de qualité. Allez jeter un coup d'œil à la chronique et les photos de René Gervais sur la Malibu 2013 et vous serez en mesure de constater que les manufacturiers américains prennent ce segment beaucoup plus au sérieux! La banquette arrière offre beaucoup de dégagement pour les jambes et la tête pour deux adultes. Un troisième n'y sera pas aussi confortable par contre. Bémol important: les sièges avant offrent peu de maintien aux cuisses et au bas du dos. Les rebords des coussins sont mous et ne réussissent pas à nous maintenir en place lors de virage pris à des vitesses bien en deçà de la capacité de la voiture. On semble être assis « dessus » plutôt que « dedans ». La planche de bord n'est pas trop encombrée et tous les contrôles tombent bien sous la main. L'écran central abritant la chaine audio, la connectivité Bluetooth et la navigation est facile à utiliser bien qu'un peu trop petit. Le coffre est de bonne dimension et le mécanisme d'ouverture ne vient pas encombrer l'intérieur. Un détail peut-être, mais qui démontre que Chrysler maximise les limites d'une architecture qui date.

La conduite

Performante?

Avec son V6 Pentastar de 283 chevaux et 260 livres/pied de couple, la 200S a du mordant! La boîte à six rapports gère bien le tout en demeurant des plus dociles en conduite normale. Avec toute cette puissance et une sonorité franchement bien assumée, la conduite normale revêt ici un tout autre sens. On s'entend qu'on ne joue pas dans la ligue de sa grande sœur la 300C Hemi, mais à 1600 kilos, le V6 a la tâche relativement facile. N'oublions pas que cette motorisation est aussi offerte dans la 300 et le Ram, la camionnette pleine grandeur de la marque. Donc la 200S est puissante à souhait, mais est-elle pour autant performante? Agrippez bien le volant si vous osez accélérer à fond car l'effet de couple est très prononcé. C'est encore pire si la chaussée est fissurée car les roues cherches à suivre les fissures et réagissent mal aux ondulations. On constate que Chrysler n'a pas pu corriger tous les défauts associés à cette architecture d'une autre époque.

La tenue de route est moyenne, tout comme la tenue de cap. Les suspensions sont fermes sans être cassantes sur mauvaises routes. Pas de bruits de caisse, la voiture demeure confortable en ville comme sur l'autoroute. Sur route de campagne, la sauce se gâte un peu parce que la direction est muette comme une carpe! Elle réagit vivement aux commandes du pilote mais ne communique absolument rien de ce qui se passe aux roues si bien qu'il faut faire acte de foi en abordant un virage pris à une vitesse un peu plus élevée que la limite (juste un peu Monsieur l'agent! À peine plus je dirais. Non? Vous n'êtes pas d'accord?). Les freins résistent mal aux décélérations abruptes et fréquentes, ce qui est un peu frustrant compte tenu de la puissance du moteur. La direction et les freins font donc en sorte que la 200S supporte mal la conduite rapide sur route sinueuse. C'est une voiture plaisante dans la plupart des circonstances et qui peut accueillir quatre adultes dans un confort relatif sur de bonnes distances. En conduite de nuit, les phares manquent de puissance et semble souffrir d'un faisceau mal conçu. On a l'impression qu'une partie du phare est obstruée car la section de la route devant est mal éclairée. Il s'agissait peut-être d'un mauvais ajustement des phares de notre véhicule d'essai. Nous avons réalisé une consommation de 11,8 l/100Km au cours de l'essai qui s'est déroulé à 75% en ville.

Plus et moins

Essai-auto a aimé:

  • Finition intérieure à la hausse
  • Silence de roulement
  • Suspensions bien calibrées
  • Moteur V6 puissant 

Essai-auto a moins aimé:

  • Effet de couple prononcé
  • Sièges avant peu confortables
  • Direction muette
  • Phares peu puissants

Conclusion et autre commentaire

En attendant une nouvelle architecture de Fiat?

Devrait-on rêver un peu et imaginer une 200S issue d'une Alfa Romeo? Qui sait, la nouvelle Dart est bien la cousine américaine de la Guilietta et la 300 est bien née d'une architecture de Mercedes-Benz, jadis propriétaire de Chrysler. Allez Monsieur le Président Marchionne, racontez-nous l'histoire du vilain petit canard! D'ici là, si vous recherchez une voiture qui en offre beaucoup pour le prix qu'on en exige mais sans être une sportive, la 200S pourrait vous convenir. Par contre gardez-la longtemps parce qu'elle risque de déprécier plus que ses concurrentes lors des trois premières années.

Autres commentaires : Benjamin

Cette Chrysler 200S à l’essai est intéressante lorsqu’elle est évaluée en isolation. En effet, elle est beaucoup mieux que l’ancienne Chrysler Sebring/Dodge Avenger. Les concepteurs ont fait un travail exemplaire pour rehausser la qualité de cette voiture. Par contre, dès qu’on commence à comparer avec la compétition japonaise, coréenne et américaine, on se rend rapidement compte que la 200S n’est tout simplement pas dans le coup. La conception de la planche de bord est sans âme, le confort des sièges est douteux, le comportement routier est très décevant et la ligne de la carrosserie n‘est pas très originale. Les deux seuls éléments qui peuvent justifier l’achat de cette voiture sont l’excellent moteur V6 Pentastar et le prix. Bref, le principal argument de vente concerne les milliers de dollars qu’on économisera face à la compétition. Et c’est pas mal tout! Et ce sera aussi suffisant pour convaincre plusieurs acheteurs de choisir une Chrysler 200.

Fiche technique

 

Fiche Technique (200S)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Intermédiaire
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 25 695$ - 29 180 $
Prix du modèle essayé 29 180 $
Transport et préparation 1 595 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type V6
Cylindrée 3,6 litres
Puissance (ch@tr/min) 283 ch.
Accélération 0-100 km/h 6.8 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 260 lb.pi@ 4400 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 6
Transmission variable continue Oui
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 18 pouces
Dimension des roues 225/50
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux Aucuns
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 11,8 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 870 mm
Hauteur 1 492 mm
Empattement 2 765 mm
Garde au sol 136 mm
Poids à vide 1 620 kg
Volume du coffre 386 L
Capacité de remorquage 450 kg
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 3 ans / 60 000km