Objectif et impartial depuis 2001 

Essais Routiers

Chevrolet Equinox 2016 - Fiche technique

 

L’excellence dans la conformité

Pour mousser ses ventes dans le créneau qui connaît la plus grande croissance de l’industrie automobile, General Motors a fait subir une cure de rajeunissement au Chevrolet Equinox ainsi qu’à son frère le GMC Terrain. Cependant, cette deuxième génération de l’Equinox est parmi nous depuis 2010 et les retouches esthétiques ne réussissent pas à cacher toutes ses rides. Est-ce qu’une nouvelle génération se pointe à l’horizon pour 2017; ou est-ce que l’Equinox se dirige vers un dernier lever du soleil?

 

 

  • 00_Cover
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07

 

L’excellence dans la conformité

Pour mousser ses ventes dans le créneau qui connaît la plus grande croissance de l’industrie automobile, General Motors a fait subir une cure de rajeunissement au Chevrolet Equinox ainsi qu’à son frère le GMC Terrain. Cependant, cette deuxième génération de l’Equinox est parmi nous depuis 2010 et les retouches esthétiques ne réussissent pas à cacher toutes ses rides. Est-ce qu’une nouvelle génération se pointe à l’horizon pour 2017; ou est-ce que l’Equinox se dirige vers un dernier lever du soleil?

 

 

  • 00_Cover
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07

Les changements

Même au premier coup d’œil, cette refonte nous laisse sur notre appétit. Une nouvelle calandre plus aiguisée, des nouvelles lumières plus modernes et des nouveaux phares antibrouillard plus massifs, mais rien d’extraordinaire, ça demeure un look très générique qui rivaliserait celui d’une Camry beige.

En plus du look rafraîchi, on retrouve une couple de nouveaux dispositifs de sécurité, des nouveaux gadgets électroniques et c’est tout. L’Equinox 2016 est sensiblement le même qu’il était en 2010.

Mécaniquement, le modèle 2016 est identique qu’auparavant, sauf pour l’extra 250 lbs d’embonpoint. On retrouve la même transmission automatique à six vitesses, les deux mêmes moteurs et le même système de traction intégrale. Le véhicule de presse était muni du moteur de base, soit un quatre cylindres de 2,4 litres qui développe 182 chevaux et 172 lb-pi de couple. Ce quatre cylindres peine à déplacer les 4000lbs du Equinox, et nous le fait savoir avec un rugissement déconcertant à haut régime. Malgré le poids imposant, la consommation est surprenante; nous avons obtenu une moyenne de 10.2l/100km pendant la durée de notre essai.

Même si sa motorisation laisse à désirer, le comportement routier du Equinox est sain et confortable. À vitesse d’autoroute, l’habitacle est très silencieux (lorsqu’on n’est pas en pleine accélération), et la suspension absorbe bien les imperfections de la route. En ville, grâce à un châssis rigide et à une direction lourde, la voiture communique facilement avec son conducteur et nous inspire confiance. Attention, confiance n’égale pas plaisir de conduite. Par contre, il y a certains chapitres où cet Equinox se démarque de sa concurrence.

Encore compétitif?

Le plus grand écart avec le reste des véhicules dans sa catégorie est en termes de volume intérieur. L’Equinox est un véhicule spacieux qui s’est avéré amplement confortable pour cinq adultes. Vu sa vocation familiale, les systèmes électroniques de sécurité tels que les témoins d’angle mort, ou de collision frontale sont les bienvenus. Et au niveau de technologies embarquées, il s’agit d’un des seuls dans le créneau à offrir le WiFi pour ses passagers – mais ce n’est pas gratuit bien sûr. Il faudra débourser environ 20$ par mois pour 4Go, en plus de l’abonnement au système OnStar.

La finition intérieure est un peu irrégulière. L’assemblage est soigné, mais le design est banal et la qualité de certains matériaux plastiques laisse à désirer. La quantité de petits boutons semblables me laisse perplexe et je me suis souvent retrouvé à devoir quitter les yeux de la route plus longtemps que souhaité pour actionner la bonne commande.

Malgré ses rides, l’Equinox possède une arme secrète. Il s’agit d’un V6 de 3,6 litres qui développe 301 chevaux et 272 lb-pi de couple. Il est le dernier dans ce segment à offrir un V6, et cet atout s’avère très utile, surtout pour les familles désireuses de remorquer une roulotte ou un bateau. La capacité de remorquage passe de 1500 à 3500lbs. Étant donné la tendance du marché à favoriser les motorisations turbocompressées et les petites cylindrées, gageons que c’est la dernière génération qui sera munie d’un V6. La tâche de remorquage pourrait se voir reléguée aux camionnettes ainsi qu’aux plus gros VUS.

L’Équinox est disponible en trois livrées : LS, LT et LTZ. Le modèle LS avec le quatre cylindres, traction avant commence à 26 795$. Le modèle que nous avons en essai, est le modèle LT avec le quatre cylindres, traction avant et un intérieur en cuir. Ce modèle se détaille à 29 795$. Ajoutez à ça 2000$ si vous voulez la traction intégrale et un autre 2000$ si vous avez besoin du moteur V6. Équipé de ce moteur, la traction intégrale et le groupe LTZ, il est possible de s'approcher de la barre des 40 000$ pour votre Equinox. Si vous choisissez le moteur V6, soyez conscients qu’il est gourmand, surtout car il est offert uniquement en tandem avec la transmission intégrale.

Conclusion

En attendant une vraie refonte, l’Equinox aura de la difficulté à aller chercher une plus grande part du marché. Surtout lorsque la compétition comprend des modèles performants et récemment rafraîchis tels que le Ford Escape, le Mazda CX5, le Honda CR-V et le Hyundai Tucson/Kia Sportage. Le prochain Equinox devra faire preuve de beaucoup d’originalité s’il est pour demeurer concurrentiel dans ce segment, si non, il risque de rejoindre son ancêtre, le Chevrolet Blazer.

 

Chroniqueur: Rodrigo Rosales-List

Fiche technique

 

Fiche technique

Information de base

Nom du véhicule : Equinox  
Marque :Chevrolet  
Version :LT  
Autres versions disponibles :  LS, LTZ
Catégorie : VUS  
Nombre de place assises :  5
Nombre de portes : 4  
Gamme de prix : 26795 $ à 38565 $
Prix de la version à l'essai :  29 795$
Transport et préparation : 1550 $

Groupe Motopropulseur

Type de moteur : 4 cylindres
Cylindrée : 2.4 litres
Puissance (ch) : 182 ch.
Couple (lb.pi@tr/min) 172 lp-pi @ 4900 trs/min
Transmission automatique (Nb rapports) : 6
Transmission manuelle (Nb rapports) : ND
Transmission variable continue : ND

Performances

Accélération 0-100 km/h 10.3 sec.
Accélération 400m 17.1 sec.
Consommation moyenne durant l’essai : l/100km 10.2 l/100km

Sécurité

Freins antiblocage : oui
Assistance au freinage : oui
Répartition électronique du freinage : oui
Assistance à la stabilité : oui
Système d'avertissement de collision : non
Système d'avertissement de changement de voie : non
Système d'avertissement d'angle mort : oui
Aide au stationnement : oui
caméra de recul : oui

Confort et commodité

Garniture des sièges : Cuir
Sièges chauffant avant : oui
Sièges chauffant arrière : non
Sièges climatisés non
Système de navigation non
Système de clé sans main oui
Banquette rabattable oui
Troisième rangée non

Système Sonore

Capacité MP3 : oui
Branchement auxiliaires : oui
Système de divertissement arrière non
Port USB oui
Connectivité Wi-FI oui

Dimensions

Longueur : 4770 mm
Largeur : 1842 mm
Hauteur : 1760 mm
Empattement : 2857 mm
Garde au sol : (texte ici) mm
Poids à vide : 1770 kg
Volume du coffre : 889 L
Capacité maximale de chargement : 1703 L
Capacité de remorquage : 680 Kg

Garanties

Générale :  3 ans / 60 000 km
Assistance routière : oui

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés: VUS