la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Chevrolet Camaro ZL1 cabriolet 2014

Vulgarité garantie

Si la Camaro SS n’est pas assez macho pour vous avec son look « m’as-tu vu » et son gros V8 de 426 ch, alors la ZL1 est sûrement une voiture qui pourrait vous intéresser. Mais aucune personne rationnelle n’a besoin d’une ZL1 : un V8 6,2 litres de 580 ch, un poids aussi élevé que certains gros VUS et un prix qui frôle les 70 000 $ avec notre version cabriolet à l’essai. Mais qui a parlé d’être rationnel quand on a une telle bête entre les mains?

 

  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f1
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f2
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f3
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f4
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f5
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f6
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f7
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f8

Vulgarité garantie

Si la Camaro SS n’est pas assez macho pour vous avec son look « m’as-tu vu » et son gros V8 de 426 ch, alors la ZL1 est sûrement une voiture qui pourrait vous intéresser. Mais aucune personne rationnelle n’a besoin d’une ZL1 : un V8 6,2 litres de 580 ch, un poids aussi élevé que certains gros VUS et un prix qui frôle les 70 000 $ avec notre version cabriolet à l’essai. Mais qui a parlé d’être rationnel quand on a une telle bête entre les mains?

 

  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f1
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f2
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f3
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f4
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f5
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f6
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f7
  • 2013-chevrolet-camaro-zl1-convertible-decapotable-cabriolet-f8

La conduite

Avertissez vos voisins

Il serait difficile de passer incognito avec une ZL1. Tout d’abord, le choix de certaines couleurs attirera le regard du corps policier de votre région, et les grosses roues de 20 pouces chaussées de large pneus attirera l’attention de plusieurs. Si cela ne suffit pas, son capot unique avec admission d’air pourra aller chercher quelques regards supplémentaires. Mais en bout de ligne, mêmes les aveugles se retourneront car la sonorité émanant de l’échappement est impossible à ignorer. Il est certain que lorsque l’on est derrière le volant, ce son contribue au désir de presser l’accélérateur le plus souvent possible et augmente le rythme cardiaque du conducteur mais vos voisins deviendront sûrement exaspérés avec le temps. Sérieusement, cette voiture attire tellement l’attention mais pas toujours pour les bonnes raisons. Certaines personnes apprécient son existence et reconnaissent ses performances, alors que d’autres trouvent cette voiture tout à fait ridicule et terriblement macho. À vous de choisir votre camp!

Moteur de Corvette ZR1

Cette Camaro utilise essentiellement le moteur V8 avec compresseur volumétrique que l’on retrouve dans l’impressionne Corvette ZR1. Par contre, elle affiche une puissance plus faible, si je peux me permettre ce qualificatif. Un maigre 580 ch est disponible au pilote ainsi qu’un couple de 556 lb-pi. Sérieusement, il faut être très très attentif et prudent avec l’utilisation de cette puissance. Les roues arrière, malgré la présence de pneus de 305 mm de largeur, ne peuvent retenir cette puissance et patinent facilement sous les 50 km/h. Si la température est sous les 15 degrés, la situation est encore plus précaire. Une chance qu’il existe différents modes de conduite, permettant d’activer ou désactiver partiellement (ou totalement pour les plus téméraires) les contrôles de la traction et de la stabilité. Ces systèmes sophistiqués permettent de garder la voiture en plein contrôle lorsque le pilote n’est pas apte à maintenir la voiture par lui-même.

Un point qui surprend avec la ZL1 est sa suspension magnétique. Contrairement à la Ford Mustang Shelby GT500 qui utilise encore un essieu rigide à l’arrière, cette Camaro fait appel à une suspension magnétique complètement indépendante aux quatre roues. Sur piste comme sur route, il est impressionnant de constater le comportement routier. On s’attendrait à une voiture peu confortable qui est essentiellement à l’aise sur les surfaces totalement droites ou sur piste. En réalité, c’est tout à fait l’inverse. En conduite urbaine, sur chaussée inégale, la ZL1 affiche un confort très respectable. Et lorsque l’on pousse la voiture à sa limite, cette même suspension réagit avec finesse et compétence malgré une sensation de lourdeur dans l’ensemble. Malgré tout, la tenue de route de ce bolide est un point fort positif qui contribue au plaisir de conduite. Tout comme sa sonorité mentionnée précédemment.

Malgré une telle puissance aussi impressionnante, on atteint les 100 km/h en 4,7 secondes et le quart de mile en 12,6 secondes, ce qui est bien mais pas aussi rapide qu’on s’y attendait. Face à sa rivale chez Ford, les chiffres obtenus la place derrière avec plus d’une demi-seconde de retard. La principale raison est sa masse. Cette version cabriolet à l’essai affichait un poids qui avoisine les 2000 kg! Je ne blague pas, près de 4400 lbs. Je comprends mieux maintenant d’où provenait cette sensation derrière le volant… Une chance que la suspension offerte est aussi moderne et sophistiquée car l’expérience en virage serait beaucoup moins plaisante. Une fois lancée par contre, cette voiture oublie son poids et affiche des reprises de haut calibre. Les entrées sur l’autoroute n’ont jamais été aussi plaisantes. Sérieusement, on atteint les 200 km/h en un clin d’œil, il faut être très attentif et retenir nos ardeurs.
Le poids de cette Camaro se fait aussi sentir au niveau du freinage. La puissance est là avec de gros disques et étriers, mais l’endurance des freins ne peut soutenir la masse lorsque la voiture est poussée sur un circuit fermé. Si l’on s’en tient à un usage normal, la situation est beaucoup mieux mais les deux tonnes font toujours sentir leur présence.

À l'intérieur

Un habitacle qui déçoit

Si l’on ignore les appliqués d’Alcantara à certains endroits dans l’habitacle et sur les sièges, il est vraiment difficile de soulever des points positifs. Le volant rend difficile le positionnement des mains, des plastiques bon marché se retrouvent un peu partout, la visibilité arrière est très limitée avec le toit en place, l’ergonomie est moyenne et la présentation générale est vraiment questionnable. Ces points ont déjà été notés lors de notre évaluation des Camaro V6 et SS V8, mais avec un prix qui frôle les 70 000 $ dans notre version à l’essai, c’est tout simplement inacceptable. Par chance que l’année 2014 nous amènera une Camaro révisée esthétiquement, tant au niveau de la carrosserie que de l’habitacle. La seule chose que je ne peux prendre en défaut est le niveau de support latéral et le confort général offert par les sièges.

Plus et moins

Essai-auto a aimé:
- Sonorité jouissive et sans retenue de l’échappement
- Reprises impressionnantes
- Excellente suspension à la fois confortable et ferme
- Adhérence de très haut niveau en virage
- Réel plaisir à faire patiner les roues arrière sur de longues distances


Essai-auto a moins aimé :
- Prix d’admission élevé
- Poids beaucoup trop important pour une voiture sport
- Habitacle et planche de bord inacceptables dans une voiture de ce prix
- Consommation d’essence importante
- Freins manquant d’endurance

Conclusion

Lors de cet essai, je ne peux cacher que j’ai eu bien du plaisir à faire patiner les roues arrière sur de longues distances sans même forcer la chose, ou bien à m’amuser à accélérer simplement pour entendre ces symphonies mécaniques qui s’échappent des quatre embouts chromés à l’arrière du véhicule. Et je dois avouer que les reprises collent réellement le pilote, et ses passagers, au fond du banc. Mais compte tenu des performances générales, du prix demandé et de la qualité de conception de son habitacle, je ne comprends pas pourquoi un consommateur irait se procurer une telle voiture au lieu de la toute nouvelle Corvette 2014 pour un prix similaire. Cette dernière est à la fine pointe de la technologie à plusieurs égards, offre des performances bien supérieures et possède un look beaucoup moins vulgaire.

Fiche technique

 

Fiche Technique (Camaro ZL1 cabriolet)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Sport
Places assises 4
Nombres de portes 2
PRIX
Gamme de prix 64 250$ - 69 835 $
Prix du modèle essayé 67 395 $
Transport et préparation 1 500 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type V8 suralimenté
Cylindrée 6,2 litres
Puissance (ch@tr/min) 580 ch.
Accélération 0-100 km/h 4.7 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 556 lb.pi@ 4200 trs/min
PNEUS
Grandeur des pneus 20 pouces
Dimension des roues 305/35
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 2
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Non
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 17,0 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 836 mm
Largeur 1 918 mm
Hauteur 1 381 mm
Empattement 2 852 mm
Poids à vide 1 985 kg
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 3 ans / 60 000km