la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

Cadillac ATS 2013

Un nouveau joueur qui surprend

Cadillac tente depuis quelques années de changer son image de marque. Bref, on prétend pouvoir tenir tête aux meilleurs véhicules haut de gamme de la planète. Afin de le prouver hors de tout doute, Cadillac nous présente une nouvelle berline qui attaque directement les BMW Série 3, Audi A4, Volvo S60, Lexus IS et Infiniti G de ce monde. Cette toute nouvelle ATS est une berline plutôt compacte, ayant des dimensions réduites par rapport à sa grande sœur, la CTS. Elle est disponible en plusieurs versions, incluant trois motorisations différentes et le choix entre la propulsion ou la traction intégrale. La version à l’essai était équipée du moteur le plus puissant, soit le V6 3,6 litres ainsi que de la traction intégrale.

  • 2013-cadillac-ats-f1
  • 2013-cadillac-ats-f10
  • 2013-cadillac-ats-f2
  • 2013-cadillac-ats-f3
  • 2013-cadillac-ats-f4
  • 2013-cadillac-ats-f5
  • 2013-cadillac-ats-f6
  • 2013-cadillac-ats-f7

Un nouveau joueur qui surprend

Cadillac tente depuis quelques années de changer son image de marque. Bref, on prétend pouvoir tenir tête aux meilleurs véhicules haut de gamme de la planète. Afin de le prouver hors de tout doute, Cadillac nous présente une nouvelle berline qui attaque directement les BMW Série 3, Audi A4, Volvo S60, Lexus IS et Infiniti G de ce monde. Cette toute nouvelle ATS est une berline plutôt compacte, ayant des dimensions réduites par rapport à sa grande sœur, la CTS. Elle est disponible en plusieurs versions, incluant trois motorisations différentes et le choix entre la propulsion ou la traction intégrale. La version à l’essai était équipée du moteur le plus puissant, soit le V6 3,6 litres ainsi que de la traction intégrale.

  • 2013-cadillac-ats-f1
  • 2013-cadillac-ats-f10
  • 2013-cadillac-ats-f2
  • 2013-cadillac-ats-f3
  • 2013-cadillac-ats-f4
  • 2013-cadillac-ats-f5
  • 2013-cadillac-ats-f6
  • 2013-cadillac-ats-f7

La conduite

Trois motorisations

À la base, on retrouve un 4 cylindres atmosphérique de 2,5 litres produisant tout de même 205 hp et 190 lb-pi de couple. Le second moteur disponible est beaucoup plus intéressant car il s’agit du 2,0 litres turbo que nous avons déjà essayés dans quelques modèles de chez Buick. Afin d’exploiter les 272 hp et 260 lb-pi, il est même possible de jumeler cette motorisation à une boîte manuelle à six rapports, à condition de ne pas opter pour la traction intégrale. Et puis finalement, on retrouve le V6 3,6 litres à injection directe tout en haut de la gamme, avec ses 321 hp et 275 lb-pi de couple. Les versions de l’ATS munies du 2.0 litres ou du 3,6 litres peuvent être livrées en configuration propulsion ou à traction intégrale (sauf si vous optez pour la boîte manuelle avec le moteur turbocompressé tel qu’indiqué précédemment). Et la même excellente transmission automatique à six rapports fait partie de l’équation dans toutes les versions disponibles de cette Cadillac.

À mon avis, la version de base procure une puissance insuffisante pour profiter de toutes les qualités dynamiques de cette ATS. La version turbo est beaucoup plus intéressante et offre une conduite neutre et agréablement surprenante, surtout en version manuelle. Mais bon, concentrons-nous sur la version à l’essai.

Le summum de la puissance et des performances se retrouve avec cette motorisation V6. Sans être aussi rapide que sa principale rivale, la BMW 335i, elle offre des accélérations et reprises qui ne sont pas piquées des verres. On a constaté un 0-100 km/h d’environ 6 secondes et un quart de mile franchi exactement en 14 secondes. Ces temps sont comparables aux Volvo S60 T6 et IS350, ce qui est sans reproche. Et l’échappement émet une belle sonorité qui n’est pas trop agaçante, mais juste assez présente pour chatouiller l’oreille de son conducteur.

Un comportement routier sans reproche

Au-delà des temps enregistrés, c’est la tenue de route et la rigidité du châssis qui étonnent au plus haut point. Grâce à son poids relativement faible (1500 kg), la répartition parfaite de ses masses 50/50 entre l’avant et l’arrière, et sa suspension parfaitement ajustée entre fermeté et confort, on s’étonne de la vitesse à laquelle on peut aborder les virages et surtout les grandes courbes prisent à haute vitesse. La rétroaction offerte par les diverses composantes dynamiques est pratiquement parfaite. La conduite de ce véhicule, peu importe la vitesse, donne grandement confiance à son conducteur, en plus de lui fournir tout le nécessaire pour en faire une expérience des plus plaisantes. Le développement de cette berline fût réalisé entre autre sur le légendaire circuit du Nurburgring en Allemagne, et le résultat est probant.

Outre la tenue de route, les freins offre une bonne puissance et sont faciles à moduler. Ils semblent aussi bien résistant à la chaleur lors d’un usage intense. Des freins Brembo sont disponibles sur certaines versions pour ceux désirant encore plus de mordant. Étonnamment, les prouesses en tenue de route sont obtenus avec des pneus de dimensions relativement modestes et des roues de 17 pouces. Il est possible d’obtenir des 18 pouces pour une modique somme de 650$. L’apparence du véhicule sera alors un peu plus costaude mais j’ose espérer que le confort n’est pas trop affecté négativement…

À l'intérieur

Un habitacle moderne avec certains irritants

Je dois être clair avant d’aller plus loin. La conception et la présentation finale de l’habitacle de cette Cadillac sont à la hauteur des meilleures berlines offertes par la compétition. Les matériaux sont de qualité, la présentation est très moderne et bien pensée, et le sentiment de luxe est définitivement présent. Donc, c’est loin d’être un échec, au contraire même. Mais lorsque l’on commence à explorer cette ATS un peu plus en détails, on y découvre ces irritants auxquels je fais référence dans le sous-titre de cette section. Tout d’abord, le coffre est vraiment trop petit, n’offrant même pas un volume de 300 litres! Ensuite, les places arrière sont exiguës au niveau des jambes et aussi de la tête si vous approchez les 1,80 mètres. Certaines concurrentes ne font guère mieux mais il reste que c’est un élément à considérer lors de l’achat d’une berline. Finalement, la console centrale logeant le nouveau système de gestion des contrôles CUE (Cadillac User Experience) demande une longue période d’adaptation et d’apprentissage, et son utilisation requiert la pleine attention du conducteur. Donc le temps que l’on passe à utiliser les commandes de cette interface détourne notre attention de ce qui est le plus important, soit ce qui se passe devant nous sur la route. Cette interface est très moderne et fort impressionnante visuellement ainsi qu’au niveau de ses capacités. Mais svp, est-ce possible de remettre des contrôles de volume et de température en forme de molette? C’est tellement plus facile et sécuritaire à utiliser lors de la conduite d’un véhicule.

Plus et moins

Essai-auto a aimé :
• Plaisir réel derrière le volant
• Dynamisme inattendu
• Belle sonorité et puissance du moteur V6
• Habitacle joliment assemblé
• Qualité des matériaux
• Choix de plusieurs configurations

Essai-auto a moins aimé :
• Places arrière étroites
• Coffre offrant un faible volume
• Carrosserie manquant de caractère (surtout la partie avant)
• Interface « CUE » procurant certains irritants
• Consommation d’essence importante en version V6 AWD.

Conclusion

Le prix de la Cadillac ATS varie de 35 195 $ à 55 450 $. La version à l’essai affichait un prix de détails tout juste sous la barre des 50 000 $. L’équipement qui était livré avec le véhicule est longue mais sachez que cela incluait de superbes sièges chauffants en cuir, le volant chauffant, le système de navigation, le toit ouvrant, la caméra de recul avec aide au stationnement, la traction intégrale, mais les phares au xénon n’étaient pas de la partie pour le prix demandé. Étrange!

Bref, les ingénieurs et concepteurs de chez Cadillac viennent de démontrer leur savoir-faire afin de créer une voiture de classe mondiale pouvant tenir tête aux ténors de la catégorie des berlines sport de luxe de format compact, une des catégories les plus compétitives dans le monde automobile. Il reste quelques petits éléments à revoir mais l’essentiel est en place et bien présent, au plaisir des amateurs de ce type de berline.

 

Fiche technique

Fiche Technique (ATS )

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Luxe
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 35 195$ - 55 650 $
Prix du modèle essayé 49 650 $
Transport et préparation 1 650 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type V6
Cylindrée 3,6 litres
Puissance (ch@tr/min) 321 ch.
Accélération 0-100 km/h 5.9 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 275 lb.pi@ 4800 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 6
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 17 pouces
Dimension des roues 225/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 4
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Nombre de hauts-parleurs 10
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 12,5 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 643 mm
Largeur 1 806 mm
Hauteur 1 420 mm
Empattement 2 776 mm
Poids à vide 1 510 kg
Volume du coffre 295 L
Capacité maximale de chargement 290 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km
Assistance routière Oui
Perforation due à la corrosion 6 ans