la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

BMW 528i 2012

Dépasser les attentes

L’an dernier, mon confrère Bruno a eu l’occasion de faire l’essai de la BMW 528i 2011. Aujourd’hui, nous voici devant la 528i xDrive 2012. Cependant, il ne s’agit pas simplement d’une version à traction intégrale de la même voiture, il s‘agit d’une toute une autre bête, car le bon vieux six en ligne s’est vu remplacé par un petit quatre turbo. Comme vous verrez, ce changement majeur en justifie l’essai!

 

  • 2012-bmw-528i-f1
  • 2012-bmw-528i-f2
  • 2012-bmw-528i-f3
  • 2012-bmw-528i-f4
  • 2012-bmw-528i-f5
  • 2012-bmw-528i-f6
  • 2012-bmw-528i-f7

Dépasser les attentes

L’an dernier, mon confrère Bruno a eu l’occasion de faire l’essai de la BMW 528i 2011. Aujourd’hui, nous voici devant la 528i xDrive 2012. Cependant, il ne s’agit pas simplement d’une version à traction intégrale de la même voiture, il s‘agit d’une toute une autre bête, car le bon vieux six en ligne s’est vu remplacé par un petit quatre turbo. Comme vous verrez, ce changement majeur en justifie l’essai!

 

  • 2012-bmw-528i-f1
  • 2012-bmw-528i-f2
  • 2012-bmw-528i-f3
  • 2012-bmw-528i-f4
  • 2012-bmw-528i-f5
  • 2012-bmw-528i-f6
  • 2012-bmw-528i-f7

La conduite

Vous le savez aussi bien que moi, le contexte mondial change rapidement. La crise économique qui plane sur l’Europe, l’augmentation constante du prix du pétrole et le réchauffement planétaire sont des inquiétudes qui nous tiennent à cœur, qu’on soit des enthousiastes automobiles ou pas. L’offre de nouveaux véhicules écoénergétiques n’a jamais été aussi grande, tous les constructeurs automobiles s’affairent à réduire la consommation de leurs véhicules tout en essayant de maximiser leur profitabilité.

Le défi est encore plus grand lorsqu’on est chef de file, comme dans le cas de manufacturiers comme BMW. Non seulement ils se doivent de créer des véhicules écoénergétiques, mais ils doivent aussi être les plus performants et les plus plaisants à conduire pour pouvoir demeurer au sommet de la désirabilité et des ventes.

Cette nouvelle BMW 528i xDrive s’insère pile dans ce nouveau contexte mondial. Avec ce modèle, BMW vous offre une berline de luxe, de taille moyenne, aux prétentions sportives , et qui consomme comme une compacte, avec un prix de base de 56 900 $. Qui plus est, avec le système de traction intégrale, vous devriez être en mesure d’affronter les tempêtes de neige que nous réserve le réchauffement de la planète.

De l’extérieur, il s’agit de la même voiture qu’on avait essayée l’an dernier. C’est une berline ultra élégante qui a rapidement éclipsée son prédécesseur au style controversée. Sur photo, la Série 5 peut vous laisser indifférent, mais lorsque vous l’avez devant vous, il est difficile de ne pas aimer l’agression et la fluidité de ses nouvelles lignes, surtout avec le groupe d’option M-tech.

L’intérieur est beaucoup plus attrayant que dans les générations précédentes, et je dois avouer que les nouveaux habitacles BMW viennent de remplacer les intérieurs d’Audi, qui étaient jusqu’à aujourd’hui mes préférés. L’agencement des matériaux, la finition et la disposition des commandes sont impeccables. De plus, ces nouveaux habitacles ont de la gueule, ce n’est plus la sobriété teutonne d’antan. Cependant, l’intérieur n’est pas aussi généreux en espace que semble le présager le volume extérieur du véhicule. Comme l’a si bien dit mon collègue qui l’a essayé l’an dernier, c’est le principe du cocooning.

Mais passons aux choses sérieuses et à l’instigateur de cet essai, le nouveau moteur quatre cylindres turbo. Il s’agit d’un moteur de deux litres, qui développe 241 chevaux et 258lb/pi de couple. Je vous rappelle que le six cylindres qu’il remplace, avait le même nombre de chevaux, mais le couple avait 20lb/pi de moins.

En toute honnêteté, ce quatre cylindres ne transforme pas la série 5 en voiture de course et ne lui donne pas des performances à couper le souffle, mais il vous surprendra. Vous serez surpris de voir la facilité avec laquelle ce petit moteur, assisté par une excellente transmission huit vitesses automatique, déplace 4000lbs de transmission intégrale et de luxe avec autant d’onctuosité, tout en ayant la même consommation de carburant qu’une Mazda 3.

En démarrant cette Série 5, vous entendrez la sonorité typique d’un quatre cylindres, mais dès que vous roulerez, les cris du petit quatre ne seront qu’un hululement au loin. En termes d’accélération, le 0-100km/h est bouclé en 7 secondes exactement, et le lag du turbo est bien mitigé par l’efficacité de la transmission.

La tenue de route est typiquement BMW, précise et confortable, et le volant nous transmet une excellente rétroaction tout en évitant de nous ennuyer avec toutes les bosses et cailloux. Avec un habitacle aussi somptueux et silencieux, cette série 5 est un routière prodigieuse, et le moteur quatre cylindres turbo minimisera vos arrêts à la pompe avec sa consommation affichée de 7.5L/100km (nous avons obtenu une consommation moyenne de 9.1L/100km, ce qui est excellent aussi pour le gabarit de cette voiture). Seul ennui en conduite urbaine est le système départ-arrêt, qui éteint le véhicule au feu rouge pour augmenter l’économie de carburant. Ce système n’est pas encore tout à fait au point et les départs peuvent prendre une fraction de seconde de plus qu’on voudrait pour que ça soit imperceptible.

Conclusion

Le seul autre ennui de cette Série 5 est son prix. Malgré que le prix de base soit de 56 900 $, ce qui la situe comme un meilleur rapport qualité-prix que ses rivales comme l’Audi A6 3.0T et la Mercedes-Benz E350, les options peuvent rapidement faire grimper la facture, la rendant de moins en moins justifiable. Avec un prix de détail d’environ 70 000 $ pour la voiture à l’essai, cette Série 5 à quatre cylindres n’est plus la berline de luxe à usage quotidien qui vous aidera à surmonter la crise économique mondiale.

Autres commentaires : Benjamin

Bien d’accord avec Rodrigo sur la plupart de ses observations. Par contre, il est dommage que le côté sportif autrefois associé à la Série 5 n’est plus aussi présent. Et c’est encore plus évident avec la 528i, modèle d’entrée de gamme de cette série. Son moteur 4 cylindres turbo est suffisamment puissant (sans parler de l’excellent couple à bas régime) pour déplacer le véhicule en toute situation mais sa sonorité et son « turbo lag » par moment me laissent sur mon appétit. Au moins, la consommation d’essence observée est intéressante. Reste que 70 000 $ pour une berline intermédiaire de luxe qui offre un quatre cylindres, c’est rendu un peu difficile à digérer. Surtout que la sensation de conduite unique et légendaire de BMW est maintenant diluée. Et que dire que la plupart des versions sont seulement offertes en traction intégrale et aucune boîte manuelle n'est offerte au catalogue. Probablement que les consommateurs de cette 528i ont vieilli et recherchent aujourd’hui quelque chose de plus doux et feutré. Tant mieux pour alors pour eux, et tant pis pour moi.

 

Fiche technique

Fiche Technique (528i)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Luxe
Places assises 5
PRIX
Gamme de prix 54 500$ - 72 600 $
Prix du modèle essayé 69 800 $
Transport et préparation 1 995 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type 4 cyl. turbo
Cylindrée 2,0 litres
Puissance (ch@tr/min) 241 ch.
Accélération 0-100 km/h 7.0 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 258 lb.pi@ 1300 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 8
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 18 pouces
Dimension des roues 245/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 4
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 9,5 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 905 mm
Largeur 1 860 mm
Hauteur 1 464 mm
Empattement 2 968 mm
Poids à vide 1 740 kg
Volume du coffre 520 L
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km
Assistance routière Oui