la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

BMW 428i xDrive 2014

Nouvelle nomenclature pour cette évolution

Je vous épargne un long exposé sur la nouvelle nomenclature des modèles BMW. Les amateurs de la marque au bouclier sont déjà conquis et les autres n'ont peut-être même pas remarqué. Mais ce que vous devez retenir c'est que la Série 4 chez BMW est exclusivement composée de coupés. Pour les nostalgiques, on parle ici de l'ancien coupé de la Série 3. Par contre, la nouvelle gamme de la Série 3 n'est composée que de berline alors le coupé est réservé à la Série 4. Vous êtes déjà mélangés? Et bien nous tenterons de démêler le tout.

  • 2014-bmw-428i-xdrive-f1
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f10
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f2
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f3
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f4
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f5
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f6
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f7

Nouvelle nomenclature pour cette évolution

Je vous épargne un long exposé sur la nouvelle nomenclature des modèles BMW. Les amateurs de la marque au bouclier sont déjà conquis et les autres n'ont peut-être même pas remarqué. Mais ce que vous devez retenir c'est que la Série 4 chez BMW est exclusivement composée de coupés. Pour les nostalgiques, on parle ici de l'ancien coupé de la Série 3. Par contre, la nouvelle gamme de la Série 3 n'est composée que de berline alors le coupé est réservé à la Série 4. Vous êtes déjà mélangés? Et bien nous tenterons de démêler le tout.

  • 2014-bmw-428i-xdrive-f1
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f10
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f2
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f3
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f4
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f5
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f6
  • 2014-bmw-428i-xdrive-f7

La conduite


BMW est un des leaders du domaine de l'automobile depuis des années. Ses voitures sont recherchées pour plusieurs raisons mais celles qui se démarquent sont le prestige de la marque et la conduite (et performances). On pourrait accuser BMW d'avoir plusieurs défauts mais il n'est pas possible de les accuser d'être réfractaire au changement. La marque multiplie les changements d'approche tant du côté mécanique que du côté des ventes. Les BMW étaient reconnues pour la richesse et le rendement de leurs moteurs 6 cylindres atmosphériques en ligne depuis 3 décennies. Les moteurs atmosphériques ont tous été remplacés par des moteurs à turbo compression chez BMW. La 428i ne fait pas exception à la règle. C'est donc un quatre cylindres de 2 litres à turbocompression qui la propulse. La 428i est une propulsion de base mais elle est aussi disponible en version xDrive. La motorisation de la 428i développe 241 chevaux et un généreux couple de 258 lb-pi à seulement 1250 trs/min. La présence du couple permet de réaliser une bonne économie d'essence car il n'est jamais nécessaire d'appuyer fortement sur l'accélérateur pour se faufiler dans la circulation dense de la ville. Sur l'autoroute, le moteur tourne sous les 2000 trs/min et le résultat est au rendez-vous. Cependant, bien qu'on exerce 0-100 km/h en environ 6 secondes et que les accélérations sont franches lorsqu'on appuie sur l'accélérateur, la motorisation manque de personnalité. Son couple abondant et linéaire le rend facile à prévoir et efficace mais il manque ce raffinement que peut procurer les moteurs atmosphérique. C'est un peu artificiel au final. La transmission automatique à six rapports amplifie un peu cet aura artificielle. Il manque ce degré de fusion que les BMW étaient habitués à nous fournir depuis si longtemps.

Nous avions la version xDrive en essai. Toutes les voitures équipées de systèmes à traction intégrale sont naturellement plus lourdes que leur contrepartie à propulsion ou traction. C'est le cas pour la 428i xDrive puisqu'elle fait osciller la balance à 1650 kg (1575 kg pour la 428i) . C'est tout à fait dans les normes d'une compacte luxueuse et même près de 100kg de moins que la Audi A5. Ce poids est bien maîtrisé en conduite. La 428 est plaisante à conduire. La tenue de route est prévisible et sûre. Les changements rapide et abrupte de direction ne déstabilise pas la voiture. Elle est solide en tout temps. Cependant, je n'ai jamais réussi à me faire perdre cette sensation de lourdeur dans la voiture. Elle est pourtant agile et maniable mais elle semble toujours le faire en portant un surplus de poids.

Plus et moins

Essai-auto a aimé :

  • le couple abondant fourni par le moteur à turbocompression;
  • Les accélérations franches et rapides;
  • l'économie d'essence;
  • la tenue de route;
  • la direction qui donne une bonne rétroaction au conducteur;
  • l'espace pour les jambes offerts aux passagers arrière;
  • le coffre raisonnable pour ce type de voiture.


Essai-auto a moins aimé :

  • la qualité de certains matériaux à l'intérieur : les boutons sur le volant dont la peinture se détache après seulement 5000 km;
  • la vision réduite vers l'arrière et les angles morts;
  • même si la voiture permet d'assoir convenablement des passagers à l'arrière, leur vue se limite à ce qui se trouve à l'intérieur de la voiture puisque les fenêtres y sont minuscules et trop hautes;
  • Le rayon de braquage est grand, certaines rivales à traction intégrale font mieux;
  • le prix de base de 49 900 $.

À l'intérieur


La BMW 428i est une 2+2 spacieuse. Les passagers arrière y trouveront leur compte. L'espace pour les jambes et la tête est tout à fait convenable. Mais comme dans les plupart des voitures sport, les sièges arrières sont situés très bas et les fenêtres sont à l'opposées. Les passagers arrière n'auront que l'intérieur de la voiture comme paysage à regarder lorsqu'ils sont à bord. L'assemblage de l'habitacle est de bonne qualité mais certains matériaux utilisés sont plutôt décevants. Deux boutons de commandes sur le volant avait déjà perdu une partie de la peinture qui les recouvre. C'est un phénomène qui laisse songeur puisque la voiture à l'essai n'avait que 5000 km au compteur. Pourtant, BMW n'est pas reconnue pour couper les coins ronds lorsqu'il est question de qualité en général.

Conclusion


La BMW 428i est offerte à partir de 44 900 $. Le prix de base de la version xDrive est de 49 900 $. Les rivales japonaises offrent des voitures à des prix inférieurs et leur compétitivité ne cesse d'augmenter du côté des berlines. Cependant, l'offre est plutôt mince chez les coupés. La 428i rivalisera plutôt avec les autres allemandes comme la Audi A5. Les performances, le look et la popularité des berlines sports s'est accrue depuis plusieurs années. Le marché tend donc vers les berlines avec plusieurs marques qui ont tout simplement cessées d'offrir des coupés sport. Nous verrons si la 428i saura être toujours populaire dans quelques années.

Fiche technique

 

Fiche Technique (428i xDrive)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : Luxe
Places assises 4
Nombres de portes 2
PRIX
Gamme de prix 49 000$ - 59 100 $
Prix du modèle essayé 53 600 $
Transport et préparation 1 450 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type 4 cyl. turbo
Cylindrée 2,0 litres
Puissance (ch@tr/min) 241 ch.
Accélération 0-100 km/h 5.8 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 258 lb.pi@ 1250 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 8
Transmission variable continue Non
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 18 pouces
Dimension des roues 225/45
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 9,2 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 638 mm
Largeur 2 017 mm
Hauteur 1 377 mm
Empattement 2 810 mm
Poids à vide 1 649 kg
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km