la source en matière d'essai-auto

Essais Routiers

BMW X5 2014

Évolution notable

BMW est présent sur le marché des VUS depuis l’apparition du X5 en 2000. Puis, une seconde génération du X5 a poursuivi le succès de ce véhicule à partir de 2007 jusqu’à l’an dernier. Tout au long de cette 2e génération, BMW a continuellement mis à jour ce véhicule afin qu’il reste dans le coup. Pour 2014, une troisième génération nous est présentée et malgré le fait que ce nouveau véhicule ne révolutionne en rien ce que l’on connaissait du X5, il reste que toutes les petites améliorations apportées en font un véhicule nettement plus dynamique, agréable et confortable qu’auparavant.

  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f1
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f10
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f2
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f3
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f4
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f5
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f6
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f7

Évolution notable

BMW est présent sur le marché des VUS depuis l’apparition du X5 en 2000. Puis, une seconde génération du X5 a poursuivi le succès de ce véhicule à partir de 2007 jusqu’à l’an dernier. Tout au long de cette 2e génération, BMW a continuellement mis à jour ce véhicule afin qu’il reste dans le coup. Pour 2014, une troisième génération nous est présentée et malgré le fait que ce nouveau véhicule ne révolutionne en rien ce que l’on connaissait du X5, il reste que toutes les petites améliorations apportées en font un véhicule nettement plus dynamique, agréable et confortable qu’auparavant.

  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f1
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f10
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f2
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f3
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f4
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f5
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f6
  • 2014-bmw-x5-xdrive50i-f7

À l'intérieur

Habitacle avec plus de panache

Tous les produits BMW actuels affichent des habitacles tout de même assez similaires, peu importe le véhicule de la gamme. Il est certain qu’il y a une distinction entre une BMW 320i et une M6 de 140 000$ mais le design général de la planche de bord n’est pas si différent qu’on le souhaiterait. La même chose peut aussi être soulevée entre les différentes générations de leurs véhicules. Lorsqu’on analyse ce nouveau X5, on note quelques petites distinctions par rapport à l’ancien VUS au niveau de la présentation qui est plus soignée, de la carrosserie plus moderne et distinctive, ainsi que de nouveaux gadgets électroniques et de petits détails ici et là qui nous rappellent que nous conduisons un véhicule haut de gamme. Malgré le fait que l’on pourrait s’attendre à de plus gros changements, il reste que l’environnement est très confortable, agréable au toucher ainsi qu’à la vue, et offre réellement une touche de luxe distinctive. Si l’on a la possibilité de mettre côte-à-côte la seconde génération avec cette version 2014, alors là les différences sautent aux yeux et le véhicule 2013 semble tout à coup vraiment plus vieillot, sans pourtant avoir l’air vieux tout de même. En général, BMW est passé maître à présenter des évolutions conservatrices qui permettent ainsi à leur gamme de véhicules de rester dans le coup visuellement sur de plus longues années.

Afin de personnaliser ce véhicule, l’acheteur doit choisir parmi trois ensembles décor (xLine, Luxury Line et Sport M). Chaque ensemble offre un environnement distinct avec des appliqués différents et une finition légèrement distincte l’une de l’autre. L’extérieur du véhicule sera aussi affecté dépendamment de l’ensemble retenu (pare-choc, jantes, etc.). Si l’on s’en tient uniquement à l’habitacle, la personnalisation se poursuit avec un choix de cinq couleurs de sellerie de cuir, trois types de boiseries ou deux types de garnitures en aluminium. C’est un peu comme aller au Subway et créer son propre sous-marin sauf qu’ici, il n’y a aucun spécial du jour.

Dans notre véhicule d’essai, on y retrouvait un niveau d'équipement sans reproche incluant des sièges à multiples réglages électriques, des sièges ventilés à l'avant et chauffants à l'arrière, un climatiseur à quatre zones, un système de caméra à 360 degrés, un système de divertissement arrière, un toit ouvrant panoramique et même une superbe chaîne audio ambiophonique Bang & Olufsen. Mais tout de même dommage qu’il faut encore opter pour des groupes d’options dispendieux afin d’obtenir le « vrai luxe » dans cette version la plus dispendieuse du X5 à l’essai.

Si l’on parle confort, il est vraiment difficile de reprocher quoi que ce soit au X5. Le véhicule était chaussé de roues de 20 pouces et pourtant, la suspension n’était vraiment pas trop sèche sur nos belles routes du Québec. L’espace offert aux occupants avant et arrière ne causera aucun maux de tête, tout comme le volume du coffre. Je ne comprends juste pas la raison d’offrir un hayon qui est divisé en deux, soit la partie du haut (avec la fenêtre arrière) qui se relève ainsi qu’une petite partie qui se rabaisse. Je crois que ce design ne fait que compliquer l’ouverture complète plus qu’autre chose. Mais bon, ce n’est tout de même pas quelque chose qui sera déterminant dans le processus d’achat d’un acheteur potentiel.

La conduite

Trois motorisations au menu

Le X5 est disponible en trois versions : xDrive35i (6 cylindres turbo 300 ch / 300 lb-pi) à partir de 62 900 $, xDrive35d (6 cylindres turbo diesel 255 ch / 413 lb-pi) à 64 400 $ et xDrive50i (V8 biturbo 445ch / 479 lb-pi) à un prix de départ de 76 500 $. Toutes les versions sont livrées avec l’excellente traction intégrale xDrive ainsi qu’une boîte automatique à huit rapports qui est exceptionnelle dans son efficacité et comportement.

Nous avions à l’essai la version xDrive50i avec quelques groupes d’options et une facture finale de 90 650 $. D’accord, la majorité des ventes se feront avec la version xDrive35i qui est celle à privilégier pour les rationnels de ce monde. La puissance et le couple sont suffisants pour mouvoir ce mastodonte de 5000 lbs avec amplement d’autorité. De plus, la consommation d’essence sera alors tout de même acceptable. Pour ceux et celles privilégiant l’économie d’essence, il est certain que la version diesel est à recommander et les performances offertes sont très surprenantes avec cet énorme couple disponible à très bas régime. Mais pour les plus exigeants, ceux et celles qui veulent le summum des performances, cette version xDrive50i est tout simplement la cerise sur le sundae. Ce V8 ronronne en tout temps et fait sentir sa présence auditivement et aussi en vous collant au banc. Malgré un poids non négligeable, il est possible d’obtenir des accélérations hors du commun : 0-100 km/h en 5 secondes, un quart de mile en 13.1 secondes et une tenue de route qui semble défier les lois de la physique pour un si gros véhicule.

En mode confort, le X5 semble manquer de dynamisme ou de rétroaction au pilote. Mais lorsque l’on sélectionne le mode sport, la conduite est alors beaucoup plus précise avec une direction qui devient moins assistée, une suspension légèrement plus sportive et une transmission qui privilégie la performance au lieu de l'économie d'essence. La différence entre les divers modes est donc très évidente, et c’est tant mieux.

Plus et moins

Essai-auto a aimé :
- Puissance et couple du V8 biturbo
- Comportement routier impressionnant pour le poids
- Habitacle très confortable et luxueux
- Plusieurs versions disponibles
- Nouveau design

Essai-auto a moins aimé :
- Consommation d’essence du V8
- Hayon arrière divisé en deux parties
- Groupes d’options ridiculement élevés

Conclusion

Malgré le fait que le pourcentage des ventes de cette version V8 biturbo est faible par rapport aux autres versions, il reste que c’est vraiment intéressant de se gâter de temps en temps avec un pareil bolide prêt à affronter les pires conditions routières tout en pouvant tenir le rythme imposé sur le bitume par des véhicules sport plus pointus. Ceci étant dit, les autres versions procureront un comportement routier tout aussi intéressant avec le même niveau de luxe et de confort. D’accord, les reprises et accélérations de vous colleront pas autant au fond de votre banc mais le 15 000 $ d’économie dans vos poches vous consolera ainsi que la consommation d'essence moindre de votre xDrive35i ou 35d.

Fiche technique

 

Fiche Technique (X5 xDrive50i)

INFORMATION DE BASE
Catégorie de véhicule : VUS
Places assises 5
Nombres de portes 4
PRIX
Gamme de prix 62 900$ - 98 500 $
Prix du modèle essayé 90 650 $
Transport et préparation 1 650 $
GROUPE MOTOPROPULSEUR
Type V8 turbo
Cylindrée 4,4 litres
Puissance (ch@tr/min) 445 ch.
Accélération 0-100 km/h 5.0 sec.
Couple (lb.pi@tr/min) 479 lb.pi@ 2000 trs/min
Transmission automatique (nombre de rapports) 8
Freins antiblocage Oui
PNEUS
Grandeur des pneus 20 pouces
Dimension des roues 255/40
SYSTÈME DE SÉCURITÉ
Sacs gonflable avant 2
Sacs gonflable latéraux 2
Rideaux latéraux 4
Système antipatinage Oui
Contrôle de stabilité électronique Oui
COFORT ET COMMODITÉ
Garniture des sièges Cuir
Sièges chauffants Oui
Climatiseur Oui
Régulateur de vitesse Oui
Serrures électriques Oui
Télédéverrouillage Oui
Vitres électriques Oui
Volant ajustable Oui
Volant télescopique Oui
SYSTÈME SONORE
Radio AM/FM avec multi DC Oui
Capacité MP3 Oui
Branchement auxiliaires Oui
CONSOMMATION D'ESSENCE (L/100 km)
Moyenne durant l’essai 17,8 l/100km
DIMENSIONS
Longueur 4 886 mm
Largeur 1 938 mm
Hauteur 1 762 mm
Empattement 2 933 mm
Poids à vide 2 340 kg
GARANTIES (ANNÉES / KM)
Générale 4 ans / 80 000 km
Assistance routière Oui